MENU ZINFOS
Société

CAF: Des mesures exceptionnelles pour assurer la continuité des prestations


Par - Publié le Lundi 23 Mars 2020 à 16:22 | Lu 2838 fois

CAF: Des mesures exceptionnelles pour assurer la continuité des prestations
La CAF a fermé ses accueils, mais la continuité des services est assurée. C’est le message rassurant passé ce lundi par le directeur général de la CAF Réunion, Frédéric Turblin, et le président du conseil d’administration, Harry-Claude Morel. 

Continuité du service et des prestations

"La situation est à jour. Nous traitons les dossiers à J+2", indique le directeur. Chaque jour, ce sont 400 rendez-vous téléphoniques qui sont effectués par les agents en télétravail. Et au total, pas moins de 1000 appels reçus et émis de manière quotidienne. "Sachant que nous invitons les allocataires à utiliser massivement le "Caf.fr " et les téléprocédures", précise Frédéric Turblin.
 
Pour répondre aux besoins dans ce contexte particulier de crise sanitaire, des mesures exceptionnelles et dérogatoires ont été actées. "L'objectif est de maintenir les droits et paiement, d'atténuer les effets de cette crise pour nos allocataires et leurs enfants", affirme Harry-Claude Morel, alors que la population allocataire est fortement précarisée à La Réunion  - 1/3 bénéficiant des minimas sociaux.

Des appels sortants sont ainsi effectués pour mettre à jour les dossiers et permettre la continuité des droits. "Les droits seront maintenus à titre dérogatoire pour ceux qu’on ne parvient pas à joindre ou pour ceux qui ne pourront pas faire leur mise à jour sur Caf.fr", est-il indiqué. Pour les AAH et AEH "nous pouvons dire que les droits qui arrivaient à terme sont prorogés de 6 mois", précise le directeur.

Par ailleurs, "les droits suspendus depuis le 1er janvier sont rouverts". Cela concerne 6000 allocataires. "Si le dossier d’un allocataire a été suspendu suite à un contrôle sur pièces, la Caf y portera une attention particulière et le contactera en cas de besoin", est-il précisé. 

Recensement des besoins

L’occasion également de faire le point sur l’aide apportée en matière d'accueil du jeune enfant aux publics prioritaires impliqués dans la gestion de la crise. "Dès dimanche 15 nous avons pu mobiliser une trentaine de structures partenariales, aujourd’hui sommes à 32 structures qui ont répondu immédiatement à notre appel pour ouvrir des places prioritaires aux personnels soignants", indique le directeur.

Une soixantaine sont pour l'instant utilisées. "Il ne faut pas en déduire que seuls soixante soignants sollicitent les places des crèches", souligne Frédéric Turblin, rappelant l'existence d'autres moyens de garde, notamment chez les assistantes maternelles et en micro-crèche, ou encore la garde à domicile.

À l'échelle nationale, une réflexion est en cours pour déterminer si des besoins ne sont pas pourvus. Un recensement est en cours pour répertorier les personnels qui pourraient être concernés, comme les forces de l'ordre ou les pompiers. Le cas échéant, il sera proposé au préfet d'étendre la liste. À noter qu'un site existe également pour permettre aux parents d’exprimer leur besoin en place d’accueil et aux gestionnaires de crèches de faire connaître leurs disponibilités de place : monenfant.fr.
 
Enfin, pour les plus vulnérables, 30 places ont été ouvertes dans un Centre de Vacances de la Caf pour accueillir les mères de familles avec enfants victimes de violences conjugales pendant cette période difficile du confinement. 

"I fo reste zot caz, et ti pas ti pas, narivé", conclut le président du conseil d'administration. 


Marine Abat
Journaliste - En charge du secteur Ouest - Fortement attachée aux valeurs du développement durable... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Raspoule le 23/03/2020 18:28 (depuis mobile)

Les gratteurs de cul ne risquent pas grand chose, ils recevront leurs alliés bientôt, par contre celui qui bosse et qui reste confiné, lui, il aura beaucoup de mal à payer ses dettes et à bouffer ! C'est la France, moins tu en fais et plus tu bouffes

2.Posté par VirusSansFrontieres le 23/03/2020 22:26

Rep a post 1 : Non je crois pas que c est " La France" qui est comme ça
mais le monde entier.... cad
regarder ceux qui sont tellement riches que a leur niveau de richesse
tout rentre automatiquement ils ne gerent plus rien
ceux qui avec quelques clics d ordinateurs et quelques connaisances de commerce
font d énormes profits
sur le dos des entreprises ( parfois pas ethiques ) des matieres premieres ( travaillé dans le tiers monde
etc ...) Donc a un niveau beaucoup plus petit les allocs chaques mois en y pensant c est pas pire
sur ce veuillez m excusez j ai une forte envis de grattage de .............. grilles de jeux .

3.Posté par Gugusse le 24/03/2020 01:19 (depuis mobile)

Heureusement l’Etat est là, on serai bien malins sinon ! Faut se poser la question de la société qu’on veut, c’est le moment de se mobiliser. N’ayez pas peur !!!

4.Posté par Vache à Lait le 24/03/2020 09:58

Independant, celibataire sans enfant, à,part payer des impots et etre presser comme un citron pour entretenir des lapins, ben je crois que je vais bouffer ma treso

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes