MENU ZINFOS
Zot Zinfos

C'est la fête au village à Saint-Joseph !


On a décidé de s’inviter à la fête du Député-maire qui a déroulé le tapis rouge pour son cercle d’amis (billets d’avion, hébergement, pension complète, frais de déplacement, excursions, interprète …) et ceux au frais du contribuable Saint-Joséphois.

Par Eric Vincendo - Publié le Jeudi 6 Décembre 2012 à 09:41 | Lu 600 fois

C'est la fête au village à Saint-Joseph !
On a voulu aller nombreux dès le premier jour de l'université rurale mais nous n’avons pas été sélectionnés et nous n’avons pas obtenu le pass pour y entrer !

Néanmoins, un peu sauvage, on a décidé de s’inviter à la fête du Député-maire qui a déroulé le tapis rouge pour son cercle d’amis (billets d’avion, hébergement, pension complète, frais de déplacement, excursions, interprète …) et ceux au frais du contribuable Saint-Joséphois.
On a pu découvrir le programme de l’université rurale portant sur trois jours. Il est vrai que trois jours sont trop courts pour apprécier pleinement notre île. En discutant avec quelques invités, on a appris que certains se sont autorisés une entorse à leur agenda pour arriver bien avant et d’autres ont même prévu de quitter l’île après le 20 décembre. Là où le bas blesse, c’est que tout est gratuit même au-delà des trois jours de l’Université Rurale ! C’est un peu Noel avant Noel pour les amis du Député-maire !

Aujourd’hui, rien qu’à l’ouverture des festivités, un véritable banquet a été organisé dans la cour de la maison de la ruralité à Langevin. Un traiteur de l’Est est venu garnir les tablées de petit-four et autres pâtisseries quand les cuves de pétillants ont permis de trinquer avec les invités. Espérons que les réserves tiennent jusqu’à la fin !

Alors que la commune de Saint-Joseph affiche plus de 1000 € de dette par habitant soit plus de 38 millions d’euros, le Député-maire se permet la folie des grandeurs et sans honte, invite ses amis à faire la fête sur le dos des contribuables.

J’ai compris aujourd’hui que l’Université Rurale n’est qu’une vaste opération de communication d’un Député-maire qui surfe sur la vague verte sans jamais mettre les pieds dans la boue.

Sans savoir, les Saint-Joséphois sont en train de payer des vacances à la Réunion pour des Maire et autres représentants de collectivités et association de maire de métropole et de l’étranger au nom de l’ouverture vers l’extérieur. Et pour faire dans la dentelle, on reprend les même chaque année et on recommence. Ils doivent commencer à bien connaître la Réunion ceux-là qui se voient gâter par Saint-Joseph. Cette année, on a rajouté deux amis polonais et deux autres indiens pour donner une dimension internationale à l’événement.

Les communes, les régions de France d’où viennent ces représentants n’ont-elles pas les moyens de payer des billets pour leur représentant ?
On peut réserver un accueil exceptionnel à des invités d’honneur pour leur amitié et leurs compétences sans pour autant leur accorder la totale gratuité pour leurs longues vacances sous le soleil de Saint-Joseph.

Oui à l’ouverture sur l’extérieur mais pas à n’importe quel prix surtout pas quand on est endetté jusqu’au cou.
Monsieur le Député-maire, la ruralité ne doit pas être un slogan mais une réalité. L’université rurale ne peut pas être un opérateur de voyage pour amis mais un creuset d’idées à mettre en œuvre pour lutter contre les difficultés de la population locale.
Monsieur le Député-maire, pourriez-vous présenter aux Saint-Joséphois le bilan financier des différentes éditions de votre université rurale depuis 2004 ?

Pour votre mémoire, l’URE 2010 a été financée comme suit :
Travaux de traduction : 5718 euros ; cours de langue anglaise : 4817.72 euros ; Hébergement des invités : 8967.60 euros ; fournitures de repas : 10015,16 euros (chiffres dans la liste des marchés conclus en 2010 par la commune de Saint-Joseph). Nous vous épargnons le chiffre relatif à l’achat de billets d’avion pour les participants qui ont eu la chance d’y être invités.

Nous savons que vous avez la main sur le cœur pour vos amis mais par pitié, respectez la population qui souffre et les familles qui ne passent pas le vingt de mois pendant que vous organiser vos petites fêtes entre amis !




1.Posté par Vaches à lait de Saint-Jo le 06/12/2012 11:30

Bien dit car vous écrivez clairement ce que les gens penses timidement. Oui c est la foire dans la commune de Saint-Joseph. Le maire prend ses administres pour des vaches a lait et organise la fete pour ses amis. Il nous faut plus de détails sur ces gaspillages qu'il opére avec nos impots et il ne faut pas surtout pas en rester la !

2.Posté par DRH le 06/12/2012 10:54

Oté fé pitié incroyable, pas possible, ne me dit pas que c'est vrai, mon sarcasme est du à l'incroyable insolence de ce soit disant choqué.
Et bien monsieur Éric, sache que vos amis dans d'autre commune font la même chose, et vous même à la Région vous êtes dans l'opulence, alors les leçons que "ce n'est pas normal etc etc......." Attendez 2014 les élections municipales sont dans 16 mois. Et si un jour vous serez aux affaires expliqué moi comment vous allez faire pour ne pas être dans la même situation, alors que vous faites la même chose à la Région.

TORTUE I VOI PAS SA QUEUE

3.Posté par riviere le 06/12/2012 19:39

Un grand bravo pour cette équipe de Cmac qui fait le tour de l'ile pour faire entendre la voie du juste milieu!!! Un carton ROUGE POUR LE DEPUTE MAIRE PS M LEBRETON. La ruralité comment en parler sans s’inquiéter? En ce qui concerne l’activité économique, les propositions partent dans tous les sens, preuve qu’il y a beaucoup de pistes ou bien qu’il n’y en a aucune qui fasse consensus par son bon sens." faire une maison de la ruralitée qui un court de plus de 1.2 millions" Comment faire pour recréer de l’activité sur des territoires abandonnés au profit de l’urbain ou du périurbain. Sur le plan fiscal, exonération de charge dans les zones de revitalisation rurales, donner des terrains aux jeunes pour cultiver des produits bio, la fiscalité assouplie et basée sur la saisonnalité du chiffre d'affaires ou bien à l’opposé un nouveau modèle de discrimination territoriale positive qui permettrait le transfert de ressources fiscales des collectivités les plus aisées vers les plus en difficulté. Au niveau des aides, un fond d’investissement, des aides de mise aux normes ou pour les activités de quasi-service public. Enfin, revient inlassablement sur la table le développement du haut débit et du télétravail, comme façon de s’extraire des déserts économiques et de la précarité rurale. Là aussi on se demande si on ne sous-estime pas l’importance d’avoir un développement économique tangible, visible et donc stimulant la vie locale, et pas simplement virtuel!!! M. LE DEPUTE MAIRE CUMULARD il faut aujourd'hui cibler les dépenses sur des créations d'emplois investir dans les nouveaux métiers ex: le travail chez les personnes âgées créatrices d'emplois!!! Avec les 8 millions€ pour la médiathèque pourquoi ne pas investir dans l'humains????TROPS LONGTEMPS LES YEUX FERME!!!!

4.Posté par Eric, une petite bière? le 06/12/2012 20:35

Eric ,apparemment vous avez lancé les hostilités des municipales bien avant l'heure.Mais je doute fort que le tissu de mensonges dans lequel vous vous installez depuis un moment et qui consiste à dénigrer de manière systématique toutes les opérations qui mettent en l'air notre commune, parviendra à convaincre les électeurs de St-Joseph, d'ici 2014, d'un changement . Ce ne sont pas des arguments de bas de caniveau que vous avancez qui feront chuter un maire comme Lebreton dont le mérite est de réussir à sortir sa commune du fénoir d'avant 2001. Il faut vous y habituer.St-Joseph bouge et gagne en notoriété bien malgré vous.Bientôt le Festival du Conte pour nos jeunes et moins jeunes, puis les Nuits du Piton, préparez déjà votre bile haineuse. Mais désolé pour vous, il n'y est pas prévu de fête de la bière...

5.Posté par pascal le 06/12/2012 21:39

ou sa i le l association coeur vert
combien l argent la mett la dan et pour kel resultat
ou ve parle ruralite viens ou kose ek moin au niveau local


kel plus value pou moin planteur safran ek gingembre
kel plus value pou moin qui habite st jo et qui fe fe la plus meilleur galette manioc
kel plue value pou moin qui produit l'harooroot
kel plue value pou moin le pecheur cannot langevin ek rouge
kel plue value pou moin qui tresse vacoas
kel plus value pou moin le ramasseur bred d chouchous
kel plus value pou moin qui mate mon vouve pou bichique

La ou" viens parle a moin de l"unniversité rurale viens ou espece de PI¨POMANN c kan ou veu ek out l'equipe de BENIOUIOU

6.Posté par riviere le 07/12/2012 04:32

pascal, je ne suis pas à la botte du maire... regarde de toi dans une glace avant de te lancer dans cette fausse idée de dire que depuis 2001 Mr le breton a fait beaucoup de choses pour st-jo.je dis toujours à mes enfants même chose pour vous que: rien ne sert de parler des choses qui sont déjà accomplies, ni sur celles qui sont déjà très avancées... Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté c'est ton cas!!!Moi je suis libre de pensée et toi concernant la médiathèque que penses-tu? 730 milles € pour une étude n'est pas exagérer alors que des citoyens de la commune a pour vivre que 700€/1000€, aller plus en avant des choses 7,3 millions € pour la construction n'est pas pascal cela va encore endetter la commune? Je pense que tu es au parfum plus de 1000€ de dette par personne sur st-Jo sauf qu'il y que 12800 actifs faite les comptes!!! Les Elus inamovibles: la gestion de la commune devient votre "vie privée" Je suis, moi aussi, tombé de ma chaise. Bien sûr que les logements sociaux sont attribués de façon totalement clientéliste, bien sûr qu'il en est de même des vacances à petit prix via l'association initiée et financée par la Mairie... bien sûr que c'est pareil à tous les étages de l'hôtel de ville... Je dis bien sûr, et je pointe ici, moins un mode de fonctionnement qui serait l'apanage d'un clan politique que le phénomène (évitable ? inévitable ?) des fiefs. Le corollaire à cet état de fait est le manque d'alternance politique. Lorsqu'un maire reste 30 ans à la tête de sa ville, qu'il se retire au profit de son premier adjoint qui sera élu à son tour et maintiendra en place la même équipe, eh bien cette équipe se sent "chez elle". Ils sont chez eux... que leur veut-on ? De quel droit vient-on s’immiscer dans votre vie privée après tout ?... (Je force le trait mais c'est ainsi qu'ils se vivent en tant que membres de leur majorité municipale lorsqu'ils sont mis en question) Il faut, je crois, aller plus loin qu'un simple constat de captation de pouvoir ou de subversion consciente du système. En me confrontant aux élus de ma ville, clientélistes comme vous n'imaginez pas (et après saint joseph avenir, je ne doute pas que la justice viendra y faire un tour... je me suis aperçu qu'ils n'ont foncièrement pas la sensation d'agir en contrevenant le droit, la démocratie, le bon-sens, les pratiques les plus élémentaires de l'honnêteté. Vous êtes chez vous, nous citoyens n’avons pas le droit de parler ou de penser... vous êtes depuis très longtemps... et les gens sont contents puisqu'ils vous réitèrent leur confiance d'élection en élection... et puis vous savez, nous, on a notre façon de faire... et si on écoutait l’autre opposition qui marche main dans la main avec Mr le maire, on ferait jamais rien... et puis, vous vous rendez compte du nombre de logements sociaux qu'on a faits ? Hein ?... Et ce n'est pas faux : ils en ont fait... mais le profit n'en est retiré que par quelques-uns de st Jo, et suivant des réseaux d'attribution totalement "in décryptable" pour le citoyen moyen qui s'étonne de voir pousser les immeubles et de voir que sa demande datant de plusieurs années qui restent toujours lettre morte... OUI, ne vous en déplaise pascal, à l’heure où chacun s’interroge sur l’avenir des comités de quartiers de notre ville, on peut être en droit de se poser la question de leur utilité.
La mairie nous a expliqué dans un discours très théorique que les citoyens allaient avoir la parole, qu’ils pourraient s’exprimer, rendre compte aux instances suprêmes de leur quotidien sur le terrain. Idées un peu pompeuses, bonnes intentions parfois, il n’empêche que l’initiative s’essouffle à en écouter les gens des quartiers. Je serai heureux de connaître le bilan de l’aide apportée à ces comités, une chose est sure c’est que les Comités servent avant tout à remplacer la politique culturelle défaillante menée par M. LE MAIRE, ce qui lui permet avec ses amis de faire croire aux saint josephois es qu’il est à l’initiative de toutes les manifestations organisées par les comités. Prouvez-moi le contraire Pascal !!!

7.Posté par tissu de mensonges le 07/12/2012 05:36 (depuis mobile)

luroi c pas que pour les elites,cest gratuit pour tout le monde et beaucoup de stjosephois et de reunionnais participent et donnent leur avis.jy vais a chaque fois qun sujet minteresse,pourtant je suis un yab chouchou.stop a la desinformation!

8.Posté par durandal le 07/12/2012 06:07

Eric c'est vrai que votre commentaire partisan est de la petite bière avec un taux de chômage de ce niveau je ne parlerai pas de développement , en plus les scores de république bananière du sieur tit papa bondié démontrent clairement que l'opposition
n'a point droit de cité, et que les nervis ont encore de beaux jours devant eux.

9.Posté par riviere le 07/12/2012 16:58

ERRATUM le message de ce matin à 4H32 c'est pour Eric Désoler pascal ce n’est pas pour toi le message de ce matin, lu la énerve à moins grand matin!!! Ce qui me navre un peu de la politique de m le breton, c’est qu’il y a beaucoup de gens, dans des quartiers, dans des villages, qui ont d’excellentes initiatives et qui sont très forts sur le concret, mais qui pensent que les analyses politiques plus globales, c’est à d’autres, Non, il faut que eux aussi lisent, parce que les autres ont les discours, mais ils n’auront jamais la pratique concrète de tous les jours. L’opposition, moi je définis comme un travail civique. Mais personne en France ne sait ce que c’est que le civique. Tout le monde lit “civique” comme “citoyenneté”. Or le civique, c’est un contre-pouvoir à la citoyenneté, c’est la concitoyenneté. Et ça personne n’en parle. On parle de démocratie de proximité à st-Jo, la démocratie participative, mais en fait c’est sans concept. Je pense que le concept central, c’est celui de civique, la concitoyenneté. C’est un des concepts qui manquent aux militants politiques de st-Jo de Mr le breton. Et pourquoi c’est un contre-pouvoir à la citoyenneté l'opposition que je partage? C’est que dans un comité de quartier par exemple, on pose des problèmes concrets, on en discute longtemps, sans a priori, pour trouver des solutions concrètes. Et dans ces cas-là on fait des alliances avec le maire. Il y a des gens qui ont voté pour lui..., qui sur un problème concret, sont contre le maire!! Donc en tant que concitoyens, ils sont un contre-pouvoir à leur propre citoyenneté qui a voté. C’est sûr, toi, buveur de bière impossible de t'ouvrir les yeux!!! Un ti-job plusieurs bières par jour pour toi vive le breton, heureusement qu'il y a des gens avec un esprit plus ouvert n'est pas comme toi!!! À bon entendeur

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes