MENU ZINFOS
International

Burkina Faso : Le pouvoir militaire assoit son autorité


Par SI - Publié le Lundi 3 Novembre 2014 à 11:21 | Lu 237 fois

©BFMTV
©BFMTV
Quelques heures après le coup de force de l'armée, la situation reste toujours aussi tendue au Burkina Faso. Les manifestants, qui ont protesté contre cette prise de pouvoir des militaires, ont été chassé à coups de gaz lacrymogène et de tirs de sommation de la place de la Nation.

C'est l'ancien numéro deux de la garde présidentielle, le lieutenant-colonel Isaac Zida, qui a été désigné par l'armée comme chef du régime de transition. Le nouvel homme fort du pays a promis un processus "démocratique" associant toutes les composantes du pays, sans évoquer la moindre modalité.  
Des milliers de manifestants étaient descendus dans la rue à l'appel de l'opposition pour dénoncer ce coup de force de l'armée. Si aucun affrontement avec l'armée n'a été recensé, un homme est tout de même perdu la vie, victime d'une balle perdue.

La communauté internationale a également condamné l'arrivée de l'armée à la tête du pays. Washington a sommé dimanche "l'armée de transférer immédiatement le pouvoir aux autorités civiles", tandis que l'Union européenne a appelé le Burkina Faso "à respecter les droits fondamentaux".

De son côté, la médiation internationale au Burkina, conduite par l'ONU, l'Union africaine et l'organisation régionale de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao), a même évoqué des "sanctions" si les militaires persistaient à rester a pouvoir.
 





1.Posté par noe le 03/11/2014 12:44

Heureusement que chez nous , les généraux ne pensent qu'à leur carrière que faire des coups d'état !

2.Posté par Gloseur sensE le 04/11/2014 13:25

A l'évidence, les militaires et tout d'abord les officiers généraux et amiraux, devraient sérieusement réviser les notions d'un État libre et civilisé, d'un Etat de droit, des droits fondamentaux, des libertés fondamentales et publiques, des droits de l'Homme.
Par ailleurs, le naïf adolescent noe devrait réviser son histoire, notamment, le putsch des généraux français d'avril 1961.
Pour rappel, un coup d’État comme celui-ci au Burkina Faso sert précisément les intérêts des militaires qui contrôlent un pays, ruinent leur Etat et commettent des crimes en toute impunité.
C'est historique et hélas toujours d'actualité !
Pour leur carrière, les militaires à commencer par les officiers généraux et amiraux, se font idolâtrer, monter en grade et décorer, et aussi par la corruption se remplissent les poches d'argent, d'or, de diamants, détournent les fonds publics etc.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes