MENU ZINFOS
National

Burkina Faso : Deux militaires français suspendus, la justice enquête sur des actes de pédophilie


- Publié le Mercredi 1 Juillet 2015 à 10:52 | Lu 773 fois

La justice hexagonale a ouvert une enquête sur deux militaires français suspectés d'avoir commis des actes pédophiles sur deux enfants au Burkina Faso. Les militaires incriminés font l'objet d'une suspension avec effet immédiat.

"Informé de ces soupçons, le ministre de la Défense a immédiatement signalé les faits allégués aux autorités judiciaires françaises compétentes", indique le ministère des armées. "Si les faits étaient avérés, l'armée se montrerait implacable à l'égard des deux personnes concernées", a précisé le ministère.

Quelque 220 militaires français sont actuellement déployés au Burkina Faso pour l'opération de lutte antiterroriste Barkhane qui est opérée dans cinq pays du Sahel, du Mali jusqu'au Tchad. C'est la deuxième affaire d'abus sexuels sur des mineurs et mettant en cause l'armée française sur le continent africain, après les accusations à l'encontre de militaires de la force Sangaris en Centrafrique rapportée il y a quelques jours.




1.Posté par MMCRLP le 01/07/2015 14:19

Si tu ne viens pas à la civilisation, la civilisation viendra vers toi. Mais sans vaseline.

2.Posté par noe le 01/07/2015 14:39

Les fous ! Il faut les punir sévèrement !

3.Posté par Gloseur sensE le 01/07/2015 15:22

Tout d'abord, comme tout fonctionnaire de l’État faisant l'objet d'une enquête judiciaire portant sur des faits graves reprochés au cours de son service, un militaire doit également être immédiatement suspendu de ses fonctions par sa hiérarchie.

Etant entendu que la Justice devant être faite à toutes les victimes civiles, en l'occurrence envers des enfants voire probablement aussi des femmes, de toute nationalité, et ce en temps de paix ou de guerre, en Europe ou ailleurs dans le monde.

Un acte criminel comme le viol, restant un acte criminel commis envers une victime civile ou militaire, que cela soit en temps de paix ou guerre, ici ou partout ailleurs.

Le traitement doit donc être le même pour tout agent de l’État en service en France ou à l'étranger y compris pour un militaire qui a un devoir d'exemplarité, a fortiori, à l'étranger car il représente son pays.

Puis, la rapidité de prise de décision du ministre de la défense concernant la suspension de 2 militaires concernés par cette nouvelle enquête judiciaire au Bukina Faso est par conséquent de circonstance, surtout selon la gravité des faits criminels qui sont reprochés aux militaires français.

Reste la question de savoir pourquoi précédemment, il y a eu un retard de décision hiérarchique de 9 mois après les accusations faites en juillet 2014, des Nations Unies portant sur les faits aussi criminels reprochés aux forces armées françaises en Centrafrique ?

Par ailleurs, au moment où est proposé à une personne civile d'intégrer une entité militaire comme, par exemple, un régiment ou une brigade, toute personne civile devrait pour prendre sa décision de manière libre et éclairée, prendre connaissance de l'histoire de la personne morale militaire dont son casier judiciaire, c'est-à-dire toutes les fautes civiles et les infractions, principalement les actes criminels commis par l'entité militaire depuis sa création.

Enfin, toute civilisation est faite par des personnes civiles, et elle est basée sur des principes civils, civilisés, au mieux bibliques, démocratiques, libéraux et pacifiques.

Consulter aussi : "La solitude des femmes militaires victimes de harcèlements sexuels et de viols : http://www.francetvinfo.fr/societe/video-dans-l-armee-la-solitude-des-femmes-victimes-de-harcelement_539121.html ;

A lire : "La guerre invisible" : révélations sur les violences sexuelles dans l'armée française.
Editions Les arènes : http://www.arenes.fr/spip.php?article3519

4.Posté par Burkinabé le 01/07/2015 20:02

Post 3: Censeur glosé, on voit que tu n'as jamais mis les pieds en Afrique, ton baratin convenu d'occidental cartésien nous fait bien rigoler...

5.Posté par môvélang le 01/07/2015 23:45

en 2014, des militaires francais violent des enfants noirs , , 8 mois après, aucune information judiciaire,, les responsables tentent d'étouffer l'affaire, surement que les militaires étaient des blancs piske qu'on est sur que les enfants sont noirs, il a fallut une fuite d'un ONG suédois pour que les francais avouent ce que fait leur armée, déjà 1 ans et rien encore , aucune décision de prise. on cherche à étouffer ??????????,

Burkina fasso, 2 militaires ont touchés ( pas violés) un ou deux enfants de francais expatriés, surement 1 ou 2 enfants blancs et les militaires des noirs piske avant que çà fuite dans la presse, on apprend qu'ils sont relevés de leurs fonctions et qu'une plainte a été déposée au burkina et en france et que le ministre a été mis au courant , qu'en penses-tu Stormbridge ???????????

6.Posté par manto le 02/07/2015 04:23

Quelle honte pr ces soldats!!!
Quelle honte pr la France !!!
Désolant

7.Posté par Ladi Lafé le 02/07/2015 08:07

""""Si les faits étaient avérés, l'armée (francaise) se montrerait implacable à l'égard des deux personnes concernées", a précisé le ministère. """"
suite au visionnage d'une vidéo sur un Go-pro oublié par les militaires francais, la mère de l'enfant a découvert les faits de pédophilie, et le ministre (francais ) après avoir vu la vidéo dit: "Si les faits étaient avérés,!!!!!!!!!!!!!!!, ah!!!!!!!!!!!!!s'il peut étouffer, les faits ne seront-ils pas avérés ?????????????

8.Posté par stormbridge le 02/07/2015 20:48

à post5 movelang , mon pauvre , tu es un piètre personnage...
Concernant ces militaires qu'ils soient blancs noirs, rouges,jaunes verts ou roses , peut importe ils sont une honte pour la france pour tous les autres militaires et s'ils sont coupables doivent être radiés dess effectifs , mis en prison , voir mieux ......(perso les violeurs d'enfants devraient être éliminer de cette terre)
Quand à toi movelang ,lecteur assidu du coran, je te laisse à tes pensées de raciste primaire..... l'horreur humaine n'a pas de couleur ......

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes