MENU ZINFOS
National

Budget européen : Les territoires d'outre-mer parmi les principaux bénéficiaires


Un accord sur le plan de relance a été conclu cette nuit au Conseil européen. Les territoires d'outre-mer figurent parmi les principaux bénéficiaires du budget de l’UE.

Par Aurélie Hoarau - Publié le Mercredi 22 Juillet 2020 à 10:40 | Lu 1850 fois

Budget européen : Les territoires d'outre-mer parmi les principaux bénéficiaires
Un accord sur le plan de relance a été obtenu cette nuit au Conseil européen, après quatre jours (et quatre nuits) de négociations. Le budget de l’Union européenne pour la période 2021–2027 est porté à 1 074 milliards d’euros et un plan de relance de 750 milliards d’euros a été décidé pour soutenir l’économie, en proie à une récession historique. Dans ce fonds, 390 milliards d’euros seront alloués aux États les plus frappés par la pandémie en subventions. 

Selon le ministère des Outre-mer, les demandes spécifiques pour les territoires d’outre-mer ont été entendues et actées. "Des avancées majeures" sont saluées, puisqu'ils figurent parmi les principaux bénéficiaires du budget de l’UE.

"L’allocation spécifique pour les régions ultra-périphériques – La Réunion, Guyane, Martinique, Guadeloupe, Mayotte, Saint-Martin –, qui vise à compenser les surcoûts liés à l’ultra-périphéricité (par exemple l’aide au coût du fret pour les entreprises ultramarines) est augmentée de 33%, soit un montant total de 1 928 millions d’euros pour l’ensemble des régions ultra-périphériques contre 1 400 millions d’euros dans le précédent compromis", indique le ministère. 

"Afin de soutenir la relance économique en Outre-mer, le taux de co-financement maximal des projets a été maintenu à 85%, comme pour la précédente génération (alors que la proposition initiale, soumise à négociation, abaissait ce taux à 70%)", est-il précisé. Ce qui signifie que l’Europe pourra financer très majoritairement les projets dans les DROM (par exemple des infrastructures), à hauteur de 85% du montant total éligible.
 
Ces fonds sont censés permettre de répondre aux principaux enjeux en Outre-mer, notamment par le financement de rénovation des réseaux d’eaux et d’assainissement, la mise aux normes parasismiques des bâtiments, la lutte contre le décrochage scolaire et l'illettrisme, le soutien à la décarbonisation et la R&D des entreprises.
 
À noter également que pour la première fois dans l'histoire européenne, le budget est lié aux objectifs climatiques, puisqu'aucun projet qui dégrade le climat ne peut être soutenu et 30% des fonds sont réservés pour la transition écologique.

"Les avancées obtenues cette nuit par le Président de la République (...) permettent d’y assurer une reprise économique durable, en conciliant croissance et préservation de l’environnement", a réagi Sébastien Lecornu. "Cela constitue une première étape dans la déclinaison des plans de relance par territoire et c’est historique."

"En tant que Président de la Commission Regi, je salue le maintien des co-financements au niveau que nous avions demandé et le soutien confirmé aux régions les moins développées et aux Régions ultrapériphériques"
, avait de son côté commenté Younous Omarjee hier matin. "Nous espérions un mff (budget de long terme, ndlr) plus ambitieux pour la Cohésion", soulignait tout de même le député européen.




1.Posté par CONTRIBUABLE le 22/07/2020 12:40

POURVU QUE CA TOMBE PAS ENTRE LES MAINS DES ÉLUS PEU SCRUPULEUX QUI DILAPIDENT LES FONDS SUR LA NRL QUE LES FONCTIONNAIRES DE L EUROPE ENQUÊTENT ET PRENNENT DES SANCTIONS QUI S IMPOSENT .

2.Posté par Le Jacobin le 22/07/2020 13:36

Son excellence le Président Emmanuel Macron est un Marcheur qui fait marcher l'Europe.

Nous n’ignorons pas que c'est dans les moments difficiles que naissent les Grandes Femmes et les Grands Hommes qui restent dans l'histoire.

Emmanuel Macron le plus grand !

En Marche !

3.Posté par Réveillez vous le 22/07/2020 13:49

OUi enfin la france étant contributeur NET ...


on ne fait que récupérer l'argent qu on en envoyer MOINS les frais de cette administration ....
et en plus , on en fait pas ce qu on veux...

c'est pas exactement pareil ....

4.Posté par GIRONDIN le 22/07/2020 13:50

....... est augmentée de 33%, soit un montant total de 1 928 millions d’euros pour l’ensemble des régions ultra-périphériques contre 1 400 millions d’euros dans le précédent compromis", indique le ministère.....

Ah bon ça existe et ça de + 33%???.....???????????????🤔

5.Posté par Tonton le 22/07/2020 15:29

Pourquoi ca n'arrive pas jusqu'à chez moi ?

6.Posté par etonnant le 23/07/2020 07:31

" c’est l’euro qui enrichit l’Allemagne depuis 20 ans. C’est d’abord avec la zone euro et non avec la Chine que Berlin engrange ses colossaux excédents commerciaux.

Sans l’euro, les pays du Sud auraient tous dévalué leur monnaie nationale, rendant les produits allemands inaccessibles.

L’Allemagne, qui s’enrichit avant tout par ses exportations, a donc intérêt à sauver ses principaux clients, dont la France. On ne tue pas la poule aux œufs d’or… Il n’y a donc rien de solidaire dans ce plan de relance qui n’est qu’un marché de dupes."


7.Posté par Réveillez vous le 23/07/2020 11:00

@etonnant

et inversement ...la France a déjà dévalué plusieurs fois ca monnaie pour justement l'aligné sur l Allemagne.
Or avec l euro cela est aujourd’hui impossible...

Donc la deuxième solution est de dévaluer la richesse intérieur du pays...

8.Posté par Jean Le Monstre le 23/07/2020 20:17

« Accord européen, économiquement foireux, politiquement symbolique » L’édito de Charles SANNAT

Pour Emmanuel Macron les superlatifs sont de sortie comme à chaque fois lorsque l’on parle d’affaires européennes. (...)
Comme à chaque accord, nous avons les communiqués de victoire, pas les détails de fonctionnement.
(…) On nous abreuve de communiqués de victoire, d’étapes historiques, ou encore même de l’Europe a été sauvée.
Parfait. Très bien.

Mais la vérité est nettement moins reluisante.
La France va verser 100 milliards d’euros en gros, et n’en percevra que 40.
Pour avoir cette avancée sémantique, les Français vont mettre la main à la poche pour environ 60 milliards d’euros.
Pour rassurer les autres pays, nous avons du dire en gros «ne vous inquiétez pas, c’est nous qui paierons».(...)

(…) on voit bien où veut aller Macron, vers une véritable Europe fédérale. Et pour cela, il faudra poursuivre la destruction de la France (...) Nous sommes donc condamnés à être les victimes de cette idéologie europhile.

9.Posté par Adolphe benito le 23/07/2020 22:14

Hélas..
Les collectivités n'ont pas 15% à mettre.. L'état seul ne financera pas les 15%..

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes