MENU ZINFOS
Politique

Budget : Les députés NUPES d'Outre-mer font voter 30 amendements contre l'avis du gouvernement


Les députés ultramarins de la NUPES ont réussi à faire voter des amendements au projet de budget de la mission « outre-mer » du gouvernement. Malgré le satisfecit du ministre délégué Jean-François Carenco qui s'était félicité de l'augmentation de 300 millions d'euros du budget consacré aux Outre-mer pour 2023 par rapport à 2022, les élus ultramarins, dont ceux de La Réunion, ont estimé que "les crédits affectés aux Outre-mer restaient insuffisants pour répondre à la crise économique et sociale que connaissent nos territoires". Au final, 20 milliards d'euros d'autorisations d'engagement et 21,7 milliards en crédits de paiement composent le projet de budget de l'exercice 2023 pour les DOM-COM. Le communiqué des élus ultramarins de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale :

Par LG - Publié le Dimanche 30 Octobre 2022 à 17:42

"Ce vendredi 28 octobre a eu lieu à l’Assemblée nationale un débat historique pour les Outre-mer. En présence et avec l’appui de la très large majorité des députés ultramarins, 30 amendements de la NUPES ont été adoptés contre l’avis du gouvernement pour répondre aux besoins urgents de nos concitoyens d’Outre-mer. 

Ces amendements permettront d’engager plus de 200  millions d’euros de dépenses indispensables pour, notamment : 
- garantir le droit à l’eau                                                                                                                
- garantir le droit à un logement digne                                                                                                
- mettre en place un fonds d’urgence sociale de lutte contre la vie chère                          
- garantir la continuité territoriale entre l’Hexagone et les Outre-mer                                  
- appliquer la continuité territoriale pour les accompagnants d’enfants malades                   
- créer un institut régional d’administration                                                                                  
- lutter contre l’érosion côtière                                                                                                          
- lutter contre l’errance animale

Cependant, comme l'ont rappelé les 3 rapporteurs et le président de la commission des finances, nous sommes très loin du compte tant les retards sont énormes avec des difficultés profondément structurelles dans nos divers territoires.

Alors que le 49.3 sur le projet de loi de finances n’est plus qu’une question de temps, les députés NUPES mettent en garde le gouvernement. Revenir sur les mesures votées par une large majorité de l’Assemblée nationale et, en particulier, par les députés ultramarins, serait vécu comme une brutalisation insupportable pour nos compatriotes d’Outre-mer. 

Après avoir laissé le débat avoir lieu, le gouvernement ne peut revenir dessus. Il doit s’engager à respecter la volonté de la représentation nationale. Le 49.3 ne doit pas être l’arme d’une agression contre les droits des ultramarins que l’Assemblée a fait, ce vendredi soir, progresser."





1.Posté par Magalie le 30/10/2022 17:33

bien sur il von mettre dans leur poche oui

2.Posté par Danton R le 30/10/2022 19:11

Et les 20 centimes de Total ??

3.Posté par Wai le 30/10/2022 19:44

De la poudre aux yeux ....le temps que les fonds arrivent nous seront en 2027...

4.Posté par Alain974 le 30/10/2022 20:36

49.3 larme de l'agression? vous n'avez pas honte madame bello? Je suis scandalisé et outré de vous vos soi disant priorités hors de propos et des volontés de la population. Considérer créer un institut régional d'administration une priorité urgente on se fout de qui ? Vous ne savez pas vous tous les communistes et ecolo utiliser et faire fructifier l'argent public qui n'est pas le vôtre et donc vous appauvrissez notre ile

5.Posté par Si ma mémoire est bonne le 30/10/2022 21:27

Si ma mémoire est bonne, la NUPES est ce mouvement qui a voté et fait voter Macron.
A deux reprises ! A cinq ans d'intervalle.

C'est ce qu'on appelle une opposition contrôlée.

C'est même une fausse opposition.

NUPES, LFI...LREM ? c'est de la famille

6.Posté par le taz le 30/10/2022 22:08

ça sert au MEGA appel d'air aux étrangers qui rêvent de venir IMPOSER leur cultures en france...

avec la complicité de LFI....

7.Posté par JORI le 30/10/2022 23:07

Pourquoi satisfaire des ultra marins qui ont voter tour à tour aux deux extrêmes ??. La punition arrive par le 49.3.😂😂😂

8.Posté par sorcier réunionnais le 30/10/2022 23:52

Ils sont trop marrants les bolcheviques de la Nupes.

J’adore leur petit côté menaçant ahah : « Revenir sur les mesures votées par une large majorité de l’Assemblée nationale et, en particulier, par les députés ultramarins, serait vécu comme une brutalisation insupportable pour nos compatriotes d’Outre-mer. »

Et ?
Concrètement vous faite quoi si Paris dit c’est comme cela ou alors prenez votre indépendance? Et bien vous ferez comme les antillais ont fait il y a quelques mois.
Vous fermerez vos bouches.

Ces députés Nupes ne sont clairement pas crédibles et sont ridicules.

La seule chose qu’ils ont pour eux c’est qu’ils gagnent bien leur vie et voyage gratos en business hormis cela ils ne servent strictement à rien.

Tout est décidé par Paris.

Ps: Macron a été élus sans même mettre un orteil sur un département d’outre mer lors de la campagne présidentielle de 2022.

9.Posté par REVOLTES le 31/10/2022 06:00

Il y a un député chômeur. Pour lui c'est une aubaine. En plus billet d'avion, première classe, payé pour aller voir sa famille en France, c'est tout bénéf.

10.Posté par Ancien le 31/10/2022 07:07

Ils ont voté Macron et maintenant ils tentent de barrer lui barrer la route donc il passe par un 49 3 pour appliquer ce qu'il veut le président utilise la loi et la constitution : la Nupes parti composé de bric et de broc pense qu'il a gagné des élections et non pour rappel vous avez perdu les présidentiels et vous avez perdu les élections législatives également donc le peuple ne vous a pas suivi...........il faut l'accepter.

11.Posté par ppa le 31/10/2022 07:53

avec les prix qui augmente toujours la méme rengaine rient avance pour les dirigants eux il avance ses de pire en pire déjà l'égalité c'est une fiction qu'on on payes tous quelque fois il ne reste pas grand chose pour vivre qu'on je vois dans les grande surface comment sa augmente sa fait trés peur pour l'avenir

12.Posté par addie le 31/10/2022 07:59

Oui pourquoi le gouvernement serait il clément avec des gens qui ont voté à l'extrême à chaque fois

13.Posté par Mon pays le 31/10/2022 10:59

On est sauvé avec une qui passe son temps à critiqué l ancienne majorité licencié pour embauché sa famille un autre qui a laissé un trou de six millions dans une société faire disparaitre un coffre fort et l autre qui joue du Maloya pour se faire de la pub

14.Posté par Le Jacobin le 31/10/2022 12:36

"- créer un institut régional d’administration"

Pourquoi faire sinon casé les copains les copines ?

" - garantir le droit à un logement digne"

Le pognon fait demi-tour faute de compétence sur territoire pour l'utilisation pour la création de logement,
parmi ces NUPES il n'y a pas un qui se désigne pour gérer ces anomalies ce sont des aboyeurs, même le Ministère des DOM est scandalisé par se manque d'initiative de nos élus et le seuil élevé de leurs incompétence car le budget est là et la compétence ailleurs.

15.Posté par Dignité le 31/10/2022 15:52

A les entendre, on dirait que ce sont des grands démocrates tout à fait à l'aise avec la démocratie libérale alors qu'ils soutiennent indirectement les régimes autoritaires en se taisant devant le soutien apporté à ces derniers par leur grand leader miximo MELANCHON.

Alors que les femmes iraniennes subissent le joug du régime des mollahs qui veut leur imposer le port d'un voile qui nie leur identité de femme et leur liberté de citoyenne , une de leur bande d'insoumis, Sandrine ROUSSEAU clame haut et fort que le voile est un objet d'embellissement au mépris de celles qui le refusent au prix de leur vie.

A t-on entendu notre députée pays Karine LEBON dire une parole de soutien à ces femmes iraniennes dont le courage est à mille lieues des éructions du patron de la NUPES dont elle a fait son gourou? Jamais car trop risqué pour elle.
Lâche et peureuse voilà ce qui la caractérise. Sans Mme BELLO, autre femme locale au discours ambigu, elle n'est rien.
J'ai honte pour mon île quand je vois la qualité de ces députés "insoumis" qui n'ont jamais labouré le terrain au sens politique du terme et qui ont décroché leur mandat de parlementaire en bénéficiant du soutien et de l'aura de la Région à laquelle ils doivent tout.
Les mandats, il faut aller les conquérir avec les dents et non se les faire remettre sur un plateau par des mentors haut placés.
Petits ils sont, petits ils resteront.

16.Posté par Patrick le 01/11/2022 05:36

Au fait quelqu'un a vu la Députée Bassine,celle qui n'est ni de Droite,ni de Gauche mais bien au contraire...
Elle s'exprime,enfin communique dans la Presse locale avec force et conviction,droit dans ses savates mais...ne participe à aucun vote à l'Assemblée Nationale,étrange n'est-il pas pour un représentant de la Nation,on le lui dit ou pas !
Sa posture se comprend aisément : ne faire aucune erreur jusqu'à 2026 et son véritable objectif le fauteuil de maire de la commune du Tampon.
Mais panga, la prudence peut aussi s'interpréter comme de la faiblesse et de la couardise.
Et l'on peut dire ce que l'on veut de TAK,mais du courage il n'en a jamais manqué.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes