MENU ZINFOS
International

Bruxelles: Sommet sous tension franco-allemande


- Publié le Jeudi 24 Mai 2012 à 10:04 | Lu 537 fois

Bruxelles: Sommet sous tension franco-allemande
Réunis mercredi soir, à Bruxelles, les 27 dirigeants européens se sont retrouvés pour parler "croissance". Mais avant même le début du sommet, une ambiance tendue s'est fait ressentir. En cause, les désaccords du couple franco-allemand.
 
Pour le chef de l'Etat français, François Hollande: "C'est tout de suite qu'il convient d'agir pour la croissance", soulignant que les euro-obligations faisaient "partie de la discussion".
 
Tandis que la chancelière allemande, Angela Merkel, a immédiatement rétorqué l'inverse: "les euro-obligations ne sont pas une contribution à la croissance", et a plaidé pour des réformes structurelles et l'approfondissement du marché intérieur européen. Un vrai changement par rapport au couple complice Merkel-Sarkozy.
 
Vu la situation, Herman Van Rompuy, le Président de l'UE, a été contraint d'ouvrir ce sommet en exhortant les dirigeants à manifester "une forte volonté de compromis". La croissance doit être traitée "sans tabou" dans l'optique du sommet des 28 et 29 juin prochains.
 
Les Pays-Bas et la Finlande soutiennent Berlin, le Luxembourg et l'Italie soutiennent la position française.
 
Mercredi 23 mai, les esprits semblaient difficiles voir impossibles à concilier. Pour ce faire, l'éventualité de confier la lourde tâche de définir un calendrier consensuel de mise en oeuvre des mesures de discipline et des mesures de croissance à un groupe de travail dirigé par Herman Van Rompuy et le Président de la Commission, José Manuel Barroso, a été évoquée selon deux diplomates européens.
 
La relance de la croissance a été encore le coeur du sujet du dîner avec notamment l'augmentation du capital de la Banque européenne d'investissement (BEI), à laquelle et Paris et Berlin semblent favorables, mais aussi des sujets défendus de longue date par Bruxelles, comme l'utilisation de fonds structurels européens ou la taxe sur les transactions financières. 
 
Inquiétude des marchés
 
La Grèce inquiète tous les marchés européens. L'euro est passé sous le seuil critique des 1,26 dollar pour la première fois depuis l'été 2010 et les Bourses européennes ont fortement chuté hier, avec à l'idée la possible sortie de la Grèce de la zone euro.
 
François Hollande a affirmé qu'il était déterminé à "tout faire" pour convaincre Athènes de rester dans la zone euro et pour convaincre les Européens de la nécessité de l'y maintenir.




1.Posté par on s'en rapproche ... le 24/05/2012 11:36

les pays-bas contre hollande ? curieux

tous contre la sortie de la grèce de l'euro
indécrottables ...

2.Posté par noe2012 le 24/05/2012 12:52

Hollande fera-t-il le poids face à Merkel ? pas sûr ...
Il risque de se laisser piéger par le regard de braise de la chancelière et tomber sous son charme !

On connaît bien notre Président Hollande qui s'est entouré de beaucoup de femmes sous l'appellation "parité" ....

3.Posté par Sansblague le 24/05/2012 14:52

post 2
"Hollande fera-t-il le poids face à Merkel ? pas sûr ..."
---------------------------------------------
En effet, la Bertha est plus lourde....mais -pour rester dans l'alcôve de votre état d'esprit- selon la presse allemande de ce jour le président HOLLANDE "a ébranlé" (c'est le terme employé) la chancelière. Malin, le petit Hollande s'appuie sur d'autres pays, qui depuis un moment contestaient le leader-ship Merkozy.

4.Posté par le taz le 24/05/2012 15:22

j'ai vu à 2h du mat (heure française) la conf de presse de FH.
ça y est, il a admis - et vu la gueule qu'il faisait - sans doute compris que les 5 prochaines années de dépenses publiques qu'il prévoyait sont parties en fumée.
et que la fourmi qui fait gaffe à son pognon, ne veut plus aider à coup de bond les cigales qui ne font aucun effort pour maitriser leur économies.
et ce que vous nommez "franco-allemande" est bien plus vaste. c'est en gros l'europe du nord contre l'europe du sud.
pathétique.
sans doute nous donneront-ils un mini os à ronger en attendant l'éclatement de l'euro.

5.Posté par "finalement le changement c'est pas maintenant" le 24/05/2012 18:10

lu ailleurs :
"François Hollande, “le guerrier anti-finance” a nommé comme secrétaire général adjoint en charge des questions économiques, Emmanuel Macron. C’est un jeune et brillant énarque de 34 ans, qui était non pas en train de s’occuper de soutenir l’État, mais simplement associé-gérant dans une grande banque d’affaires, la banque Rothschild."

Une photo intéressante lors du G8 avec Cameron, Obama, Merkel, Barroso et Hollande.
Ils font quoi ? regardent la finale Chelsea vs Bayern ...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes