MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Bruno Lemaire, connaît pas ?


Par David NOUAL - Publié le Mercredi 8 Juin 2016 à 15:31 | Lu 811 fois

Bruno Lemaire, connaît pas ?
Oui Bruno Lemaire n’a pas la notoriété des poids lourds de la droite, et alors ? Bruno Lemaire, l’ancien ministre de l’agriculture sous François Fillon avait durant son passage au ministère multiplié par deux le prix de la Bagasse aidant ainsi toute la filière à valoriser cette biomasse, et à donner un complément de revenu conséquent aux familles réunionnaises.

Comme quoi "La" politique peut, quand elle a la volonté de faire avancer les dossiers dans le sens de l’intérêt général, agir sur le quotidien des Français tout en assurant la pérennité économique des entreprises. Voici un exemple concret de l’efficacité politique sans paillettes et esbroufe de Bruno Lemaire.

Le défi de Bruno Lemaire est de redonner du crédit à la parole politique. Vaste chantier vous me direz. Oui trop de politiciens ont promis tout et n’importe quoi pour se faire élire. Oui il existe dans notre pays et sur notre île des élus à la promesse facile mais aux actions rares. Sauf que l’inaction nous crève ! Et la démagogie nourrit certes les débats politiques mais elle nourrit également une exaspération des électeurs qui se déplacent de moins en moins dans les urnes. Qui pourraient les blâmer ? Le spectacle de la politique partout en France est affligeant. Un certain milieu se complait dans la petite phrase, dans les effets de manche et les coups de menton mais dans les faits : rien !

Penser que tout doit être conservé en l’état, qu’aucune réforme n’est possible, qu’aucune adaptation de notre droit ne peut se faire, que la suspicion, la jalousie, l’immobilisme, deviennent les maîtres-mots de nos programmes politiques, alors que le monde autour de nous change à une vitesse inouïe, est un suicide collectif.

Nous devons redonner le goût à l’action politique celle qui consiste à faire des choix stratégiques pour adapter notre pays à la réalité internationale, tout en conservant notre spécificité française et réunionnaise. Oui, il y a des mesures à prendre sur de nombreux sujets. Oui, nous devons soutenir les plus pauvres, les plus fragiles mais nous devons dans le même temps valoriser la réussite économique au lieu de la sanctionner. Nous devons permettre à tout un chacun de gagner mieux sa vie grâce à son travail, à ses investissements, à son savoir et à son savoir-faire. Un Etat qui n’a comme seule obsession : prendre l’argent de ses concitoyens est un Etat parasite qui n’a comme seule ambition se nourrir sur la bête pour assurer sa seule survie en oubliant les risques qu’il fait prendre à la population. L’Etat doit être stratège pour développer son économie, son éducation, sa culture, sa santé, sa sécurité et doit laisser le reste des champs aux professionnels, au secteur privé, les seuls à pouvoir créer de la croissance et de l’emploi. OUI, l’entreprise est une chance et non un ennemi. Quand on entent ici ou là, certains hommes et femmes politiques et surtout certains syndicats conspuer l’entreprise comme le grand Satan de notre société, c’est être en dehors de toute réalité. Sans entreprise compétitive au niveau international, il y a pas de croissance, pas d’emploi, pas de salaire pour des millions de français et à la fin de la fin, il n’y aura plus d’Etat ou pire il ne restera que l’Etat et nous deviendrions non plus une société de liberté mais bien une société « d’essence communiste » puisque tous employés par l’Etat.

Les contrats précaires existent partout et le plus souvent dans la fonction publique. Doit-on avoir pour seule ambition pour nos enfants, celle de les voir évoluer dans la fonction publique ? Pourquoi n’aurions-nous pas comme rêve commun, celui d’espérer nos enfants : cadres en entreprises, artisans, ouvriers hautement spécialisés, chefs d’entreprises, ingénieurs, etc. Pourquoi voulons-nous les enfermer dans un emploi public ? Car nous avons peur de l’avenir, car nous sommes sans chef, nous sommes sans vision, sans cap directeur, sans projet et nous ne faisons plus confiance aux hommes et aux femmes politiques pour trouver des solutions. Alors nous cherchons la sécurité, c’est un reflexe de survie.

Bruno Lemaire reste sur l’île de La Réunion durant une semaine pour débattre, avec vous tous, des réformes à entreprendre, pour vous convaincre qu’il existe encore des hommes et des femmes forgeant des réformes changeant véritablement la vie des français, des réunionnais, de nos familles. Continuer dans un système qui ne fonctionne pas, c’est nous amener, tous sans exception, dans le mur de la pauvreté institutionnalisée. Nous ne voulons pas d’un pays ayant peur. La Réunion s’est bâtie sur la force de sa population, une jeunesse réunionnaise qui brille par son excellence mais qui crève de ce marché du travail totalement sclérosé, de nos entreprises empêchées de grandir à cause d’une fiscalité aberrante et des normes toujours plus nombreuses, grevant ainsi notre compétitivité. Venez débattre, venez écouter, venez raconter vos expériences de vie, venez apporter vos solutions issues de la réalité quotidienne, venez retrouver de l’espérance là où aujourd’hui, on ne trouve que de la défiance.

David NOUAL
Les amis de Bruno Lemaire Ile de La Réunion




1.Posté par Ma sonnerie le 08/06/2016 15:50 (depuis mobile)

Noual..noual..ah oui..le gars qui fait dans la communication politique..ADN..qui passait aussi à la radio antenne réunion avec pierrot comme animateur..

2.Posté par Zozossi le 08/06/2016 17:30

Le simple fait qu'un Lemaire puisse s'imaginer en président de la république en dit long sur la décadence de notre pauvre pays.

C'est ce personnage falot, mais imbu de lui-même, qui a fait rire la France en déclarant (sérieusement) que son "intelligence était un obstacle" pour devenir président de la république…

Cette carpette de l'eurocratie, calamiteux ministre de l'agriculture de Sarkozy et, à ce titre, fossoyeur de l'agriculture française, favorable à la loi anti-familiale de Taubira, employeur de son épouse comme "assistante parlementaire" non déclarée comme telle, a trouvé son soutien à la Réunion en la personne d'un qui fait dans la com.

Il aurait pu trouver un meilleur produit à lancer!

Laissons-les parler…
On n'est pas obligé d'écouter…

3.Posté par Mike le 08/06/2016 20:51 (depuis mobile)

Donne ns envie de retroussé nos manche,dans la fonction public les gens voient un salaire fixe et sur ,dans le privé pas sur ,surtaxés, pénible et pas avenir dans certain domaine.Arrêter de vempirise nos entreprise ,

4.Posté par GIRONDIN le 08/06/2016 21:49

.... Le défi de Bruno Lemaire est de redonner du crédit à la parole politique...

Quand on a été ministre de Sarko, euuuh comment dire.... Un fossoyeur de l'agriculture française (comme dit Zozossi) ben comment dire......

Vaut mieux aller rode roche pour la NRL

Oui "Laissons-les parler… On n'est pas obligé d'écouter…"

5.Posté par Untoutpetit le 09/06/2016 19:02 (depuis mobile)

Je n''ai pas l''ADN pour supporter ces pauvres amis, arrogant, très mal choisis de BLM. Alors, fuyez et pour la primaire et voter NS.

6.Posté par Laurraine le 09/06/2016 19:36 (depuis mobile)

L'ami de Bruno le maire un gros incompetent qui croi etre le maitre du monde.... comme Bruno Lemaire se met à rêver de devenir politicien mais la seule carriere politique kil peut faire cest comment gouverner ses fidèles sujets ...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes