Municipales 2020

Bruno Domen : "Saint-Leu a eu sa dose de démagogie et de populisme. Il nous faut sortir de là"

Bruno Domen a officialisé sa candidature pour les prochaines élections municipales pour la commune de Saint-Leu samedi 18 janvier à Piton Saint-Leu. "Nous avons beaucoup à faire, c'est là-dessus que je me concentre", a indique le candidat à sa propre succession.

Lundi 27 Janvier 2020 - 10:34

Bruno Domen, vous êtes candidat à votre propre succession à la mairie de Saint-Leu. Est-ce que cela signifie que vous avez pris goût au pouvoir ?

C'est une décision importante, impliquante, qui a nécessité du temps et de la réflexion. Avant de m'engager, j'ai souhaité rencontrer le maximum de personnes, échanger sur la situation et les possibilités. Ce n'est qu'à partir de là que je me suis décidé à y aller, encouragé par les uns et les autres, particulièrement les Saint-Leusiennes et les Saint-Leusiens.

Avec cette élection, n'êtes-vous pas en train de régler un compte personnel avec l'ancien maire ?

Je suis passé à autre chose. Avec les Saint-Leusiens et pour Saint-Leu, nous avons de grandes choses à réaliser ensemble. Les défis sont nombreux. Ils portent sur des enjeux écologiques, humains, économiques, sociaux et sociétaux. Nous avons beaucoup à faire, c'est là-dessus que je me concentre.

Le 18 janvier dernier, vous avez déclaré votre candidature. Plusieurs personnalités ont fait le déplacement, et notamment les ténors de la Droite locale. Est-ce à dire que vous êtes le candidat de la plate-forme?

Il ne faut pas oublier qu'il y avait aussi et surtout près d'un millier de personnes.

En tout état de cause, ce n'est pas comme ça que je vois les choses et ce n'est pas dans cette logique que ce rassemblement a eu lieu.

À l'issue d'un temps d'échanges, des responsables politiques ont souhaité, et souvent à titre personnel, être présents à ma déclaration de candidature. Pour quelles raisons aurais-je refusé?

Sous quelle étiquette allez-vous vous présenter ?

Nous avons réussi un large rassemblement et j'accorde une grande importance au travail partenarial que j'estime indispensable à Saint-Leu. C'est donc logiquement que la liste que je conduirai aux municipales sera sans étiquette.

Certains, des candidats déclarés ou d'anciens collaborateurs comme Karine Nabénésa, vous reprochent un "mangé cochon". Que leur répondez-vous ?

J'ai beaucoup à faire en tant que maire et en tant que candidat, pour Saint-Leu et ses administrés. Je ne suis pas là pour commenter les commentaires de ces femmes et hommes qui pensent que l'engagement politique se résume à commenter l'actualité et à donner des leçons.

Je refuse l'idée de m'épuiser à leur répondre. Je crois que cette dernière décennie, Saint-Leu a eu sa dose de démagogie et de populisme et que notre commune en a beaucoup trop souffert. Il nous faut sortir de là.

J'aspire à mettre mon énergie à des choses beaucoup plus utiles et constructives pour la cité. J'ai le regard porté sur l'avenir, cette ère nouvelle.

La présence de Didier Robert a été remarquée et largement commentée. N'est-ce pas là de la provocation quand on sait qu'il est le plus grand ennemi de votre adversaire ?

Il me semble nécessaire de croire que tout est affaire personnelle, guerre d'ego, règlement de comptes. Nous ne sommes plus au temps du "mi vien pou ou ti kok". Nous devons dépasser ces postures inutiles et néfastes.

Didier Robert à vos côtés, ça veut dire que vous êtes pour la carrière de Bois Blanc ?

Ça fait des années que la majorité municipale, aux côtés des associations et de la population, se bat contre ce projet. Nous lavons fait dans l'intérêt de Saint-Leu et de sa population. C'était notre devoir.

La ville de Saint-Leu, dont je suis le maire, cela ne vous a pas échappé, a été à l'origine et le payeur des recours qui ont abouti en faveur d'une non-ouverture de la carrière.

Il faut bien rappeler une chose : s'enfermer dans les jardins de la préfecture ou vociférer contre les médias n'empêche pas un tel projet de se réaliser. Concrètement, ces parias de la rhétorique, qu'ont-ils fait ?

Le combat devait se faire sur le plan juridique et je pense qu'aux commandes de la mairie, nous avons été à la hauteur des enjeux tout en restant simple et efficace.

La présence du président de Région ne change absolument rien à notre position sur la carrière. Plusieurs procédures sont en cours, tout cela prend du temps. Nous restons mobilisés et attentifs sur ce dossier.

J'espère que des solutions qui conviennent à toutes les parties seront trouvées et que le rétablissement des relations institutionnelles y contribuera. C'est la voie qui semble être prise avec l'accord récent sur les andains pour finir la digue de la NRL.

Enfin, ce n'est pas parce qu'il y a désaccords sur certains points qu'il faut rompre toute communication et partir en guerre. Cela n'est pas digne d'un responsable politique, et encore moins d'un responsable de collectivité. C'est un calcul perdant pour tout le monde, en premier lieu la population. Ce n'est pas ce que je veux pour Saint-Leu.

Quelles sont vos grandes priorités pour Saint-Leu ?

J'aurai l'occasion d'évoquer plus longuement les éléments programmatiques pour Saint-Leu.

Mais d'ores et déjà, depuis ma prise de fonction, nous avons entrepris un virage. À titre d'exemples, j'ai tenu à renouer les liens avec l'ensemble des partenaires, assainir les finances pour aborder sereinement l'avenir, changer notre manière de faire, notamment de communiquer, en se concentrant sur l'essentiel.

Je l'ai dit lors de ma déclaration de candidature, le projet que nous voulons pour les années à venir se veut porter sur l'humain, l'écologie et l'authenticité.

L’éducation et l'accompagnement des plus vulnérables me tiennent à coeur.

L'écologie s'impose à nous et je souhaite que nous puissions tous, collectivement et individuellement, être pleinement acteurs de la transition énergétique.

Enfin, nous avons à faire pour préserver et valoriser notre cadre et notre mode de vie, notre créolité.
Lu 3847 fois
Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur




1.Posté par GRONDIN le 27/01/2020 11:11

Le préservé de zinfo répond à zinfo, c'est beau

Ce type a accepté d'être président du LPA.

Ca ne gène pas ce type de faire alliance , avec ceux qui ont voulu sa défaite ?
Il n'est certes pas rancunier mais quand même comment descendre aussi bas ? N'a pu de limites !

Quelle crédibilité accordée à ces jeux politiques opportunistes ?


Sans honte

2.Posté par adodod le 27/01/2020 13:06 (depuis mobile)

FINI THE END

3.Posté par manz ma payé le 27/01/2020 13:06

Oté na d'boug la poin la honte soleman !!! La li veu dir li lé plu blan son camarade avan li ?? Ben boug la mem la met a ou laaaa mon frèr ! Et té pose pa out problem kan ou té kol derrière li kom in toutou !! Alé marsé don ! sa in marmay lékol saaa ! Sorte a ou terla !

4.Posté par Warrau Zean Batiss le 27/01/2020 13:45 (depuis mobile)

Post 1 girondin en parlant de type, vous-même êtes un drôle de type, constant dans votre haine de DR, prêt à sacrifier l''économie et la sécurité de la Réunion à l''autel de votre vanité. Quand arrêterez-vous de déverser votre bile?

5.Posté par Warrau Zean Batiss le 27/01/2020 13:55 (depuis mobile)

Post 1 : il me semble que je me suis trompé d''un "i", dont acte. Néanmoins, je maintiens que le ci-devant girondin devrait laisser les responsables de la nrl travailler dans la sérénité. Il l''empruntera aussi, cette route, sitôt terminée.

6.Posté par GIRONDIN le 27/01/2020 16:01

Warrau Zean Batiss
Je ne peux rien pour vous. Consultez !


7.Posté par Warrau Zean Batiss le 27/01/2020 16:25 (depuis mobile)

Vous êtes beaucoup plus taré que moi à lire vos réactions. La vérité est toujours de votre côté, ce qui est le symptôme de la folie, avec la phrase qui tourne en boucle : "Nous Rirons Longtemps." Ne vous inquiétez pas, la science à fait des progrès .

8.Posté par #toutsaufDomen le 27/01/2020 17:10 (depuis mobile)

Et la médiathèque Baguett', elle ouvre bien le 20 décembre? Lol Sans budget pour la faire vivre et sans professionnels juste boucher les trous. C'est votre méthode (ne pas tenir ces engagements) et donc applicable à tous les sujets?
Tout sauf Domen!

9.Posté par GIRONDIN le 27/01/2020 17:35

Warrau Zean Batiss
Gardez espoir !

10.Posté par Fab le 27/01/2020 17:47 (depuis mobile)

Le candidat maire répond en tous points aux attentes des Saint-Leusiens

11.Posté par Toulio le 27/01/2020 17:55 (depuis mobile)

Bien dit. Ce maire bien que discret fait du bon boulot. Notre ville avait besoin d apaisement, il a su l incarner. Bravo a lui et comme beaucoup de saint leusiens je lui souhaite une belle victoire!

12.Posté par Karine le 27/01/2020 17:58 (depuis mobile)

En tant que Saint-Leusienne, même s’il reste des choses à faire, ben c’est pas un mauvais maire le Bruno domen. C’est le moins pire de la bande finalement. mieux vaut lui que la candidate de Thierry Robert, Mme champagne alias Sylvie Comorassamy !

13.Posté par Le traitre le 28/01/2020 06:09 (depuis mobile)

Il ose ....comme les c..... c'est à ça qu on les reconnait (michel audiard)
Faut être gonflé après le cadeau et la confiance de l ancien maire...la politique c est à vomir...ni foi ni loi ni honneur bref ni vote ni soutien à personne

14.Posté par Lain le 28/01/2020 07:51 (depuis mobile)

La karine citée dans l'article travaille à saint denis qu'est qu'elle fiche encore dans notre ville de saint leu

15.Posté par Lolita . . le 28/01/2020 18:29

Bien dit. Warau

16.Posté par vince le 30/01/2020 12:36

quel rigolade ce mec et les commentaire jvais me faire pipi dessus!!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie