MENU ZINFOS
National

Bretagne: Le joggeur d’Hillion serait décédé d’une intoxication due aux algues


Un homme avait été retrouvé sans vie, le 8 septembre, alors qu’il était parti courir le long de la baie de Saint-Brieuc dans les Côtes-d’Armor. Des spécialistes avancent la thèse d'une intoxication au sulfure d’hydrogène, un gaz dégagé par les algues vertes en décomposition, présentes sur ce littoral.

- Publié le Mardi 20 Décembre 2016 à 14:18 | Lu 623 fois

Bretagne: Le joggeur d’Hillion serait décédé d’une intoxication due aux algues
Neuf spécialistes, dont quatre en toxicologie, sont unanimes pour affirmer que le joggeur d'Hillion est décédé suite à une "intoxication aiguë au sulfure d'hydrogène" rapporte Ouest France.

Pour des raisons de santé publique, ces spécialistes demandent au procureur, à travers un commniqué, de publier le compte rendu d'autopsie du corps retrouvé dans les vases du Gouessant. Selon eux, "le communiqué publié par le procureur vendredi 9 décembre dernier contient trois informations importantes : l'autopsie n'a révélé aucune maladie méconnue et que le défunt était en excellente santé jusqu'à son décès soudain".
 
Ces mêmes spécialistes soutiennent que l'autopsie a montré un oedème du poumon qui symptomatique d'une intoxication au sulfure d'hygrogène. De nouvelles mesures du sulfure d'hydrogène dans les vases du Gouessant ont montré que le simple fait de les remuer provoque des concentrations très elevées (supérieures à 1000ppm) qui s'avèrent être mortelles en quelques minutes.

"Rejeter le diagnostic d’intoxication au sulfure d’hydrogène est une erreur"
 
"Ces trois informations sont des signes concordants d’une intoxication aiguë au sulfure d’hydrogène. Les explications embarrassées du procureur ne visent qu’à dissimuler cette cause du décès" expliquent ces spécialistes en toxicologie dans leur communiqué.

Ils ajoutent que le fait de "rejeter le diagnostic d’intoxication au sulfure d’hydrogène, c’était dès le début une erreur dans le cas de ce décès soudain d’un joggeur en pleine forme, sans antécédent de santé, trouvé gisant dans les vases du Gouessant, bien connues pour être très chargées en H2S".
 
"Après les informations supplémentaires, fournies, notamment par l’autopsie, entretenir le doute c’est persévérer dans l’erreur et montrer une volonté délibérée de ne pas nommer la cause du décès. (…)

Ce doute a aussi des conséquences graves puisqu’il incite la population à sous-estimer le danger. Le communiqué du Procureur se situe ainsi dans la continuité des communiqués officiels initiaux, publiés lors des précédentes intoxications aiguës au sulfure d’hydrogène, en particulier celles des deux chiens en 2008, celles du cavalier et de son cheval ainsi que celle du chauffeur déchargeant des algues vertes putréfiées en 2009, et enfin celles de la harde de sangliers en 2011, déjà dans l’estuaire du Gouessant.

Ces intoxications ont aussi été niées immédiatement et systématiquement, avant que les autorités publiques ne soient contredites par les preuves apportées par les mesures et les examens pratiqués"
selon  ce communiqué.
 
"Pour assurer la transparence de l’information sur la cause de ce décès, nous demandons aux autorités publiques de communiquer les documents suivants : le compte rendu de l’autopsie et des examens histologiques, les résultats des dosages d’H2S dans les tissus et en particulier dans le tissu pulmonaire et le compte rendu des nouvelles analyses d’H2S dans les vases du Gouessant."

La listes des spécialistes auteurs du communiqué : Dr Claude Lesné, ingénieur de recherche hors classe honoraire, CNRS ; Jean-François Narbonne, professeur de toxicologie honoraire ; Jean-Dominique Puyt, professeur de pharmacie toxicologie honoraire ; André Picot, directeur de recherche honoraire - CNRS ; Dr Françoise Riou, MCU-PH de santé publique ; Pierre Philippe, médecin urgentiste Brigitte Zali, médecin du travail ; Gérard Durand, médecin de santé publique.

Bretagne: Le joggeur d’Hillion serait décédé d’une intoxication due aux algues




1.Posté par Zarbi le 20/12/2016 21:53

Ben oui , ce sont les conséquences de l'élevage intensif des gorets dont la Bretagne s'est fait une spécialité : 13 millions de suidés peuplent les élevages concentrationnaires de cette province .
Cooperl / Commaut / Chambre d'agriculture / Gamm-vert ... tout ça la même clique : ils ont exporté leur "savoir-faire" sur l'île il y a 20 ans .
Reconnaître la dangerosité mortelle ( aussi efficace que le Zyclon B ) de ces algues vertes en décomposition revient à condamner à terme cette "filière" d'élevage industriel et ses méthodes de production hors sol .
Il y a eu des précédents avec mort d'homme : un employé communal qui transportait des algues vers une déchetterie ( Lantic ) , un cheval foudroyé en quelques minutes sur une plage ( St Michel en grêves ) , 16 sangliers retrouvés morts sur une vasière ( Hillion ) ...
Le préfet du 22 y met sa carrière en jeu .

2.Posté par stefu le 21/12/2016 10:55

scandaleux. çà prend des dimensions sans commune avec les quelques 'algues vertes' auquelles nous étions habitués d'entendre parler depuis 30 ans...
Comment se débarrasser d'un tel poison ?!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes