Faits-divers

Bretagne : Le chef d'entreprise réunionnais Jean Ruffet provoque un carambolage et prend la fuite

Jeudi 1 Mars 2018 - 11:05

L'affaire remonte au mois de juillet... Un chauffard a provoqué dans la campagne bretonne un carambolage qui aurait pu être dramatique, avant de prendre la fuite.
Après de longues investigations les enquêteurs viennent de trouver l'identité du chauffeur qui est un Réunionnais, grand chef d'entreprise bien connu dans le monde agricole et agro-alimentaire...


Photo d'illustration
Photo d'illustration
Les Nouvelles de Mayotte, dans leur édition de ce matin révèle l'affaire. Les faits se sont produits le 11 juillet dernier sur une petite route de la campagne bretonne.

Jean Ruffet, membre fondateur de l'Urcoopa aujourd'hui reconverti dans le secteur des oeufs et du pain à Mayotte, originaire des Côtes d'Amor, était ce jour-là au volant de sa puissante Mercedes. 

A 82 ans, il fonce et double deux véhicules, "de manière très dangereuse" comme le souligneront les enquêteurs. Malheureusement des véhicules arrivent en face. Le carambolage est inéluctable ! Quatre véhicules vont entrer en collision, un accident qui au total fera 9 blessés dont des enfants.

Que fait alors le chevalier de la Légion d'Honneur, de l'ordre du Mérite et autres distinctions ? Les Nouvelles de Mayotte raconte la suite :  "La grosse limousine ne s’arrête pas et poursuit sa route en trombe. Tellement même, que quelques kilomètres plus loin, elle est flashée par un radar de chantier. C’est ce flash qui permettra aux enquêteurs grâce au CACIR (centre basé à Rennes où arrivent tous clichés des automobilistes flashés par les radars automatiques) d’identifier l’auto qui a causé l’accident. Les enquêteurs sont déterminés à trouver le chauffard et il leur faudra de longs mois d’enquête avant de pouvoir identifier le conducteur de la limousine qui vit entre la Bretagne et la Réunion… mais aussi Mayotte. Cet homme d ‘affaires sera interpellé par les gendarmes le 20 décembre 2017 ".

Jean Ruffet est convoqué devant le tribunal de Saint- Brieuc en mai prochain.
NP
Lu 13059 fois



1.Posté par RIPOSTE974 le 01/03/2018 11:52

Quel idiot complet

2.Posté par L'enflure le 01/03/2018 12:02 (depuis mobile)

C'eût été plus correct de dire " un chef d'entreprise de l'île de la Réunion" que ce que vous avez écrit !!! Je sais que la Réunion est devenue la poubelle du Monde, mais arrêtez de mettre tous les maux de la terre sur leur dos svp !!!! Merci

3.Posté par Grandimoune le 01/03/2018 12:22 (depuis mobile)

Et dire si c etait un petit citoyen sa aurait été la tôle direct même avant le jugement et surtout si il été en état d''ébriété impossible a savoir il c est volatilisé delit de fuite et non assistance a personne en danger.

4.Posté par électrice indignée le 01/03/2018 12:23

HONTEUX !!!

J'espère que ce vieux (...) sera condamné à une peine de prison ferme qu'il effectuera à Mayotte pour lui apprendre ce que vivent les cagnards comme lui qui fuient leurs responsabilités !!!
_Modéré.

5.Posté par PEC-PEC le 01/03/2018 12:27 (depuis mobile)

Qu'il soit de n'importe où ça reste un (...) qui se débine après avoir mis des vies en danger...si on y ajoute la non assistance j'espère qu'il ira réfléchir une bonne année dans les prisons de la république et en lui piquant un maximum d'argent..
_Modéré.

6.Posté par BIBIC le 01/03/2018 12:49

Chef d'entreprise !!!!!!!!!!!!!!!, il faut mieux parlé de chauffard du dimanche un vrai danger public pour nos femme et nos enfants.

Il mérite une sanction exemplaire et le retrais de tous les distinction reçu par l'état français, NAPOLÉON doit se retourné dans sa tombe......

7.Posté par SITARANE le 01/03/2018 13:08

« Moi, je voulais être agriculteur ou patron d'entreprise. » À 78 ans, Jean Ruffet regarde sa vie avec une certaine fierté. Un peu comme il apprécie, de sa maison, la mer où se baigne le rocher du Verdelet, à Pléneuf-Val-André. Le fils aîné d'une famille de cinq enfants, né dans une exploitation de 5 ha où s'activaient un cheval et cinq vaches, a été l'un des acteurs de l'essor de l'agroalimentaire en Bretagne, à la Réunion et à Mayotte."On le consulte autour d'un projet de coopérative à la Réunion, il se porte candidat à la direction. À 48 ans, il monte Urcoopa, usine, abattoir et couvoir, soutenu par le Crédit agricole. Il s'active, va chercher les céréales en Afrique, fait monter l'usine de 25 000 tonnes, la porte à 125 000 tonnes. La société qu'il a quittée en 1995 est le premier groupe agroalimentaire aujourd'hui avec 1 800 salariés. « On avait commencé à 12 ! Pendant 20 ans, on a eu recours à 80 % de techniciens bretons. La 2e patrie des agriculteurs réunionnais, venus en formation, c'est la Bretagne. »OUEST FRANCE 9/9/2013.
Il n'a rien de Réunionnais, il a juste fait du business, c'est un Breton et il y tient !!!!!!!!!!

8.Posté par Antoine le 01/03/2018 13:32

J'espère que ces grands décideurs ne manqueront pas de lui attribuer la médaille de l'idiotie !!!!!!!!!

9.Posté par anonyme le 01/03/2018 13:50

A 82 ANS IL LUI FAUT ENLEVER SON PERMIS IL N'EST PAS SUR UN CIRCUIT FELIX GUICHARD OU A LA JAMAÏQUE OU BIEN PAUL RICCARD..lol!!!

10.Posté par ZLT le 01/03/2018 14:17

En quoi est ce un Réunionnais? Il est originaire de Côté d'Armor et vit en Bretagne, occasionnellement à la Réunion. C'est un pur Breton, point final. Arrêtez de qualifier tout le monde de réunionnais. Y en a marre...

11.Posté par enkolèr le 01/03/2018 14:22

c'est un imbécile doublé d'un hypocrite qui n'a rien à voir avec la Réunion ni avec Mayotte ,c'est un apatride égoïste et irresponsable, alors ne mouillez pas notre (nos) ile(s) avec ce triste sire .. merci d'éditer mon coup de gueule kréol, merci.

12.Posté par ceser le 01/03/2018 14:51

oui, nous les patrons c'est notre habitude. on casse tout, puis on se déresponsabilise et on touche l'assurance avant d'aller gratter des assedic

13.Posté par Zorro le 01/03/2018 15:13 (depuis mobile)

ZLT, qui est manifestement un expert en Reunionnite, va nous expliquer ce qu’est un Réunionnais
La définition officielle s’il vous plaît...

14.Posté par GRUMPA le 01/03/2018 15:35

C'est tout simplement un Réunionnais comme il est indiqué qui habite en Bretagne
où est le problème je ne vois pas , auriez vous honte d'être Réunionnais ?
C'est tout de même étrange cette réaction.

15.Posté par Zarin le 01/03/2018 17:13

Bob Denard aurait 89 ans !...

16.Posté par SITARANE le 01/03/2018 17:48

Pour ZORRO et GRUMPA , lisez la bio de cet homme.........J'ai passé 8 ans à LYON , je ne suis pas Lyonnais pour autant.......Les Bretons comme les Corses sont attachés à leur origine tout comme les créoles............

17.Posté par Reunionnais ? NON le 01/03/2018 18:19 (depuis mobile)

Quelle insulte !

18.Posté par Simandèf le 01/03/2018 20:06

Drôle de réunionnais

19.Posté par Yab le 01/03/2018 21:25 (depuis mobile)

Arrêtez de qualifié de RÉUNIONNAIS toutes les personnes qui mettent un pied sur l''île.
Est ce que toutes les personnes qui sont sur le territoire Français sont Françaises ? Je ne le crois pas. Un Breton qui est de passage à Paris reste un Breton.

20.Posté par Baptiste le 01/03/2018 21:55 (depuis mobile)

Ce monsieur est Breton et non Réunionnais. Il faut arrêter parce qu''il a passer du temps ici et fais du business il est réunionnais. J''ai passé 20 ans en métropole on ne m''a jamais accepté en tant que Français du territoire!

21.Posté par pipo le 01/03/2018 23:08

comme quoi il est possible d'être un gros zozo et en meme temps un gros con!

22.Posté par môvélang le 01/03/2018 23:39

un Réunionnais , non c'est un vrai francé , né en france qui est venu s'enrichir ici , , il n'est pas plus Réunionnais que moi je suis Marseillais ,

23.Posté par Grangaga le 01/03/2018 23:42

Si li lété Réyoné vréman konm" lo gro titt' y di...........nana lontan lé té la zol'.

24.Posté par kersauson de (p.) le 02/03/2018 12:41

FAUT ENLEVER LE PERMIS
A CES VIEUX TOQUéS RETOQUéS

25.Posté par Tania le 02/03/2018 12:46

Il se rendait au chevet d'un malade ?

26.Posté par GRUMPA le 02/03/2018 17:28

Ce n'est pas étonnant c'est un Réunionnais
Ils se conduisent tous comme ça en France
Ils se croient à la Réunion à faire ce qu'ils veulent manque de chance ils sont en France
Et là il devra rendre des comptes à la Justice Française
On a pas de Justice Banannière ici

27.Posté par yabos le 02/03/2018 18:48

Ce chauffard est Breton. Il n'y aucune raison de le présenter comme Réunionnais .

28.Posté par yabos le 02/03/2018 18:48

Ce chauffard est Breton. Il n'y aucune raison de le présenter comme Réunionnais .

29.Posté par 1portois le 02/03/2018 23:46

j'espère que la justice le récompensera comme il se doit . Je dirais même plus "heureusement" que cette accident a eu lieu en France car si cela avait été à la Réunion ou Mayotte il aurait bénéficié de la justice cocotier.
Ce soi-disant grand entrepreneur a profité de sa position et relations pour mettre l'élevage reunionnais et mahorais sous sa coupe réglé. Essayez seulement d'acheter des aliments pour animaux en dehors de ses sociétés et vous verrez.
Encore plus à Mayotte où profitant de sa position (et corruption?) il interdit à quiconque de faire du poulet et produire des oeufs.
Pour finir pour ce genre d'individu la Réunion comme Mayotte ne sont que des moyens de faire du fric chose qu'il n'aurait jamais pu faire dans leur pays d'origine. Malgré le temps passé ils ne sont jamais attachés ni au pays d'adoption encore moins à leur population.

Alors s'il vous plait ne l'appelez pas réunionnais.

30.Posté par IlélàGogole le 03/03/2018 03:34 (depuis mobile)

On ne sait pas ce qu''il a fait pour le mérite. Mais ce qu''il a fait, les blessés ne l''ont pas mérité.

31.Posté par FUME le 10/03/2018 16:51

Ce monsieur donneur de lecon avec s =a reussite et ses distinctions est un délinquant de la route comme un autre mais vu sa position il va passer a travers je pense il y a eu 7 blessés il aurait puavoir des morts je crois et il dormait bien sans complexe que l on lui enlève toutes ces décorations son permis et qu il soit condamné comme tout un chacun.
honte à cet homme

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter