Economie

Bras de fer autour du juteux marché de la légine

Jeudi 6 Juin 2019 - 16:56

En image, le palangrier "Le Saint-André" de retour de campagne
En image, le palangrier "Le Saint-André" de retour de campagne
On l'appelle l'"or blanc". Pêchée à la palangre dans les terres australes françaises, la légine se vend à l'un des prix au kilo les plus élevés du marché international. Si les armateurs sont tous basés à La Réunion, ce poisson réputé pour sa chair fondante est essentiellement exporté vers l'Asie et les Etats-Unis. En 2017, le kilo de légine s'élevait à 19 euros. Un marché juteux dont veut profiter RPA, le nouvel armement créé en 2017 par 80 pêcheurs artisans et côtiers et deux pêcheurs hauturiers. L'entreprise se dresse aujourd'hui contre le projet de plan de pêche de légine présenté le 9 mai dernier par la préfecture des TAAF.

Pour rappel, l'année de sa création, RPA avait obtenu un quota de 100 tonnes de droits de pêche à la légine (sur les 6.350 tonnes disponibles à l'époque), ce que les armements historiques réunis sous le SARPC (Syndicat des Armements Réunionnais de Palangriers Congélateurs : Armas pêche, Armements Réunionnais, Cap Bourbon, Comata, Pêche-Avenir, Sapmer) avaient vu d'un mauvais oeil, le marché étant saturé.

Une niche qui rapporte gros : 80 à 120 millions d'euros chaque année

Depuis, RPA se bat contre "l'oligopole organisé par le plan de gestion de pêche à la légine, au profit de quatre armements historiques qui se partageaient les 80 à 120 millions d'euros de chiffres d'affaires de cette pêcherie règlementée par l'Etat." 

Rappelant le lancement d'une réforme visant à "proposer des pistes d'évolution pour concilier stabilité des investissements dans la pêcherie, l'exigence de concurrence tout comme de compétitivité et l'amélioration des retombées pour l'emploi et l'ensemble de la pêche de La Réunion", le nouvel armement estime que le projet de la préfecture des TAAF entre en contradiction avec les objectifs fixés par l'Etat.

Car pour RPA, le nouveau plan de gestion "institutionnalise l'oligopole accordé aux quatre opérateurs en place depuis tant d'années, et organise l'exclusion assurée et durable des pêcheurs réunionnais de 'Réunion Pêche Australe', comme d'ailleurs de tout autre candidat". En matière d'emploi, RPA estime en outre que "le projet s'assure surtout de retombées pour la métropole, semblant oublier que le siège de la préfecture des TAAF se trouve à Saint-Pierre, à La Réunion, et que les navires partent pêcher la légine depuis la ville du Port".

Une injustice selon l'armement qui se targue d'être "le seul à s'inscrire pleinement à La Réunion car tous les pêcheurs actionnaires exercent leur métier sur notre île". Et de conclure : "Les pêcheurs réunionnais n'ont pas moins de droits que les autres à bénéficier des retombées de cette ressource, ils demandent simplement de l'égalité dans le traitement dont ils font l'objet par rapport aux quatre opérateurs historiques".

La pêche à la légine depuis La Réunion c'est 6 armateurs pour 7 bateaux :

Armas pêche : navire Mascareignes III

Armements Réunionnais : navire l'Ile Bourbon

Cap Bourbon : navire Cap Horn 1

Comata : navire l'Ile de la Réunion

Pêche Avenir : navire le Saint-André

Sapmer : navires Albius et Croix du Sud
N.P
Lu 4316 fois




1.Posté par Isis le 06/06/2019 18:13

Et Macron n'a pas encore vendu ces sociétés ???

2.Posté par Nono le 06/06/2019 18:45

Personne pour dénoncer le "massacre" ?

C'est curieux.


3.Posté par TICOQ le 06/06/2019 18:49

On comprend mieux l'acharnement de Virapoullé à vouloir construire SON port.....

4.Posté par klod le 06/06/2019 18:58

"l'amélioration des retombées pour l'emploi " ......................


une seule chose d'intéressant pour la RUn , au delà des bagarres institutionnelles et de la course aux profits des actionnaires ou des profits individuels : combien d'emploi pour diminuer le chômage endémique dans le secteur " légine" ?

de l'économie sociale au delà de l'économie libérale, c'est pas gagné .

5.Posté par Martine et la dissostichus le 06/06/2019 21:21 (depuis mobile)

surtout bien préciser que les produits péchés sont exemptés de taxes en douane ! hormis la taxe des TAAF sur le poids brut du quota.

belle mentalité, pas touche minouche à mon business, circulez ya rien à voir.... pété de rire



6.Posté par Pro no stick le 07/06/2019 06:31 (depuis mobile)

Qu.en dit jean paul virapoullé..oui à la concurrence ou oui aux marchés reglementés?

7.Posté par moin mi pense que .... le 07/06/2019 06:43

Toute organisation ( oligopole dans ce cas ci ) visant à se prémunir de la libre concurrence aura une seule conséquence : augmenter la vie chère. Je me rappelle que ce poisson était vendu au tout début autour de 10 euros le kg et aujourd'hui , c'est minimum 33 euros voir 55 euros pour le filet de légine.
De qui se moque-t-on ?

8.Posté par vérité le 07/06/2019 06:46

légine pour les japonnais et les américains , créoles sardines ek pangasuis et poissons d'élevages bourrés de produits chimiques

9.Posté par tite retraitée indignée le 07/06/2019 08:50

Qui va oser dénoncer cette scandaleuse situation monopolistique qui enrichit toujours plus, une poignée d'affairistes péï ,soutenus par nos élus démagogiques grandes gueules ayant toujours priorité pour venir pleurnicher devant les médias locaux à leurs bottes ?

Mis à part les fonctionnaires sur-rémunérés et nos chers élus cumulards, quels sont les réunionnais qui peuvent se payer régulièrement une tranche de légine ?

10.Posté par MoRnInG974 le 07/06/2019 10:18

Pour ceux qui trouve la légine trop cher localement, sachez qu'elle coûte encore plus cher ailleurs dans le monde ! C'est une ressource rare, les quotas de pêche permettent d'avoir un label de ''pêche durable'' sur ce poisson. Du coup après c'est la loi de l'offre et la demande internationale...
Par contre certains morceaux sont plus abordables localement : on trouve sur le marché sous la marque Perle Marine depuis l'année dernière du Carri de Légine en sachant kg à très bon prix (autours de 13/14 €/KG il me semble), et c'est super bon !

11.Posté par Stéphanie le 07/06/2019 12:14

article bidon le monopole il est à la sapmer sur les 6000 tonnes de légine 4000 environ sont pour eux les autres armements se partagent les 2000 autres tonnes soit des miettesAprès le RPA c'est une bande de voleurs ils ont déjà ruiné le comité de pêche via enilorac sans compter minatchi et famille et il faut voir qui est capable d'aller travailler sur des bateaux de pêche o kerguelen croset c'est sur pas un tas

12.Posté par sim le 07/06/2019 18:27

Le kg de thon de légine et langouste , y dit ce prix en réalité c 'est plus fort, 6 navires pêche dans l 'océan indien et de la réunion et mayotte , certains font fortune , pour nous le kg exorbitant et pourtant c 'est autour de la réunion c 'est notre richesse y peut pas dire que nous attends tout de la métropole , y a que le chef de l 'état qui connait la vérité.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Octobre 2019 - 15:37 "La Réunion est une sorte de paradis fiscal"