MENU ZINFOS
Faits-divers

Bras-Panon : Les deux frères mis K.O. par la justice


Une violente bagarre s'est produite le vendredi 25 mars dans la commune de Bras-Panon. Une vidéo, mise en ligne sur les réseaux sociaux, témoigne de la violence des coups portés sur la victime alors au sol dès le premier coup de poing asséné. Deux suspects devaient répondre de leurs agissements ce lundi devant le tribunal judiciaire de Saint-Denis.

Par - Publié le Lundi 4 Avril 2022 à 16:22

Une violente rixe a éclaté vendredi 25 mars à Bras-Panon entre deux individus. Une vidéo, postée sur les réseaux sociaux, a capturé une partie de la scène de violence. On y voyait un homme s’acharner sur son vis-à-vis qu’il venait de mettre K.O. La rixe s’était produite sur la place de la mairie. 
 
Ce soir-là, la bagarre se joue en deux temps. Tout d’abord vers 20h30, la victime s’en prend au prévenu car elle estime que celui-ci met la musique trop fort sur son enceinte. La victime l’insulte et le menace pour qu’il se batte mais le prévenu parvient à partir pour ne pas envenimer la situation. 
 
Deux heures plus tard, la victime revient et cherche de nouveau la bagarre avec le prévenu qui tente, selon lui, d’éviter de se battre. 
 
La victime le menace d’aller chercher un fusil de chasse et elle finit par lui mettre une droite. Le prévenu répond par un coup de poing et, une fois son vis-à-vis mis K.O., continue de s’acharner sur lui sous les cris de nombreux témoins. 
 
Présenté en comparution immédiate ce lundi, le prévenu tente d’expliquer à la présidente pourquoi il est entré dans cette colère noire. "J’ai été victime d’une agression au sabre à Bras fusil et depuis, la tête va pas bien. Quand il a dit qu’il avait un fusil de calibre 12, j’ai pas pu m’arrêter. J’arrête quand je vois qu’il n’est pas bien et que j’ai déconné", affirme-t-il. 
 
Son frère indique quant à lui au tribunal que la victime "a menacé mon frère physiquement et il a dit qu’il avait un fusil. Si mon frère ne l’avait pas frappé, on savait qu’il allait revenir se venger. C’est pour ça que j’ai repoussé les autres".  
 
Autre précision, la présidente informe que le prévenu s’est présenté de lui-même chez les gendarmes qui lui ont dit qu’il serait contacté si la victime venait à porter plainte. L’auteur des coups portés au sol sur sa victime n’était donc pas en fuite, contrairement à ce qu'avaient pu indiquer certains médias.
 
Le dépôt de plainte est arrivé ultérieurement mais l'audition a été compliquée pour les gendarmes de la brigade de recherches eu égard à l'état de la victime qui s'est vu délivrer une ITT supérieure à 30 jours après avoir subi une opération de la mâchoire, des fractures multiples de la face, une grave entorse de la cheville et des problèmes dentaires.

Le suspect a été entendu le vendredi 1er avril. Le lendemain, son frère a également été interpellé. Il était reproché à ce dernier d'avoir empêché les personnes présentes d'intervenir pour arrêter la pluie de coups que la victime recevait à même le sol. 
 
Des casiers judiciaires chargés

Les deux suspects ont été écroués ce dimanche pour des faits de violences aggravées et placés en détention provisoire avant d'être présentés au tribunal judiciaire ce lundi après-midi, lequel devait statuer sur le rôle de chacun des frères - le premier, né en 1986 ; le second, né en 1992 - dont les casiers judiciaires étaient déjà respectivement garni de 4 mentions et 6 mentions. 
 
L’auteur des coups a été condamné à 3 ans de prison dont 1 an de sursis probatoire et maintien en détention. Une peine quasiment identique aux réquisitions quelques heures plus tôt (3 ans dont 6 à 9 mois de sursis probatoire et maintien en détention et interdiction de contact avec la victime et obligation de soins).

Son frère a été condamné à 1 an de prison avec maintien en détention mais aussi la révocation de 3 mois de sursis soit 15 mois de prison au final. Une peine moins lourde que les réquisitions énoncées une heure plus tôt (18 mois dont 6 avec sursis probatoire, interdiction de contact, obligation de soins, révocation de 3 mois d'un précédent sursis et maintien en détention).

SUR LE SUJET :
 
Agression sauvage à Bras-Panon : Le frère du suspect également interpellé

Agression sauvage à Bras-Panon : Deux frères mis en examen


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par MôvéLang le 04/04/2022 16:50

Il me semble que c'est la victime qui a cherché, non ?

2.Posté par Ouais... le 04/04/2022 16:59

Peine insuffisante, ces gars sont capables d'être hyper violent. Ils recommenceront sûrement à leur sortie. La victime a part c être fait éclaté aurait dû aussi se faire encadré, on ne menace pas et ces deux marmaille auraient dû partir et ne pas revenir.

3.Posté par almuba le 04/04/2022 17:29

Le point de départ de tout ça ce sont les décibels à fond.
Ce genre de personnes empoisonnent tout un quartier avec leurs nuisances sonores et il ne faut pas d'étonner si , dans le voisinage, quelqu'un pète un cable et en vienne à ces extrémités.
Ce ne sera, hélas, pas la dernière fois si les forces de l'ordre ne se déplacent pas pour faire cesser ces nuuisances.

4.Posté par Paty le 04/04/2022 17:35

Je suis contre la violence mais la ''victime'' aurait dû aussi être jugé, il la provoquer lui même

5.Posté par jojo le 04/04/2022 20:35

Coque à zot même ! .... plus la peine sera lourde, plus la communication inter-humaine sera renforcée ... il faut passer par là pour qu'il en soit ainsi ;,,,

6.Posté par tantine le 04/04/2022 20:40

le bruit stresse et rend dingue c'est pas pour rien que les américains ont utilisé du hardrock à fond pour traumatiser les irakiens et torturer des prisonniers à guantanamo.

les gens peuvent être sous traitement neuroleptiques, avoir des problèmes de santé physique ou mental qui fait que ce type de bruit est insupportable : dépressif, cardiaque, autiste, trisomique etc et ça fait péter les plombs

si ou aim out musique fort met' un casque et fé pa chié lo ki domoun

7.Posté par polo974 le 04/04/2022 21:26

Il n'y a pas une gendarmerie juste à côté de la place ? ? ?

8.Posté par Question ? le 04/04/2022 22:04

Si mon frère ne l’avait pas frappé, on savait qu’il allait revenir se venger. C’est pour ça que j’ai repoussé les autres".
.............................

Comme je savais qu'il allait revenir se venger, je laisse mon frère tuer ?

Argument de m.......

9.Posté par Philippe974 le 04/04/2022 23:19

1.Posté par MôvéLang - mentalité peï : "quand on me cherche je peux frapper...". Les hommes violents ont exactement le même raisonnement : "elle m'a mal parlé" ou "elle ne fait pas ce que je lui dis" et frappent.

Oui, la victime a eu un comportement problématique. Mais en aucun cas, cela excuse de frapper quelqu'un et l'envoyer à l'hôpital (et il a de la chance que la personne à terre n'est pas décédée !). Sinon, on vit dans la jungle et tout sera possible, y compris les meurtres de vengeance, "excusés" par des gens comme vous.

10.Posté par Ouais... le 05/04/2022 09:47

Poste 9, je crois que ce fait divers à choqué beaucoup de monde, (qui sont sous l émotion) par ça violence mais surtout qu au départ, la victime était présenté comme un père de famille venant réclamer ça tranquillité. Donc tout le monde c est identifié à cette personne. A l image inverse du coup de feu au port ou la victime c est peut être trompé de portail. Ou la le tireur a été plébiscité,certains refusant même de croire au fait que la victime n était pas venue cambrioler. Je pense qu'il faut admettre, que la violence doit être bannie, plus de formatage à l école, ainsi qu a la maison. Mais aussi des forces de l'ordre plus réactive. La victime aurait dû aussi, être recadré. Puisque si le mélomane violent ne c était pas acharné, la justice aurait considéré qu'il ç était simplement défendu. Il y a un chantier énorme contre l insécurité et très peu d ouvriers...sans compter que je pense qu'il y a des non-dits se connaissaient d avant ?

11.Posté par Pascal Cilaos le 05/04/2022 11:13

De ce que j'ai compris, la victime voulais juste que son agresseur baisse le son de sa sono. Voilà ce que peux engendrer le manque de respect entre voisins.... Que du gâchis, une personne à la mâchoire défoncé et deux autres en taule et tout ça avec l'argent de nos impôts !!!

La musique et culturelle à la Réunion, la culture et ancestrale sauf qu'aujourd'hui, nous vivons les uns sur les autres .............................

12.Posté par Fe pitié le 05/04/2022 12:24

Bah si les merdes s'entretient pourquoi pas le souci c'est qui va rester personne imaginez toutes aides perdues....la métropole s'embête avec toute cette merde sur le dos, pourquoi ne pas faire suivre le dossier Corse on ferait une pierre 2coups

13.Posté par Karloss le 06/04/2022 04:53

Même si la victime, les aller un peu loin,dans ses propos, y explique pas la violence, si les deux dada té reviens pi sur les lieux té fini le zistoir

14.Posté par Psg le 06/04/2022 17:30

Il font du mma ca tombe bien moi aussi ,ils ont qu a venir avec leur sono a fond pres de chez moi .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes