MENU ZINFOS
Faits-divers

Bras-Panon: Deux braquages en deux jours pour une épicerie


Par - Publié le Samedi 28 Juillet 2018 à 07:31 | Lu 7472 fois

Bras-Panon: Deux braquages en deux jours pour une épicerie
"Chez Philippe" a été victime d'un braquage ce jeudi. Au-delà d'être un commerce de proximité, l'épicerie est aussi tenue par des personnes bienveillantes. "C'est Philippe, un militaire à la retraite de 68 ans, qui a repris le flambeau depuis belle lurette. Sa mère reste dans l'appartement au dessus étant donné son grand âge, 92 ans", confie le JIR. 

Les voleurs ont procédé par ruse. Pendant que l'un commandait des tranches de jambon à Philippe, l'autre a dérobé la caisse. Hauteur du butin: à peine 150 euros, selon Philippe lui-même. 

Le pire pour le commerçant est que ce premier a entraîné un second braquage dès le lendemain, vendredi. Arrivé en BMX, le jeune délinquant s'est introduit dans l'épicerie muni d'un couteau. Il a réussi à mettre la main sur la caisse et est reparti avec une poignée de quelques billets. Pour l'heure, le voyou n'a toujours pas été intercepté par les gendarmes. 

Philippe reste choqué, d'autant qu'il s'agit de personnes de Bras-Panon. "Et puis un braquage au lendemain d'un cambriolage… c'en est trop pour lui", souligne le JIR. 


Charline Bakowski
J'adore voyager, découvrir de nouveaux paysages ,de nouvelles cultures, marcher dans la nature...... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par victime le 28/07/2018 08:47 (depuis mobile)

moi même panonais victime d'un cambriolage je pe vous dire que les voleurs ici il y en a beaucoup ! Et les voleurs sont très Zen! GENDARME trop cool??? ou pas assez présent sur le terrain??? en tous les cas c est la misère d'habiter à BRAS-PANON !

2.Posté par malayandy le 28/07/2018 11:21

lecommerce cambriolé se situe ou?

3.Posté par Tony le 28/07/2018 11:44 (depuis mobile)

Équipez-vous d'un système d'alarme avec cartouche au poivre...
les marmailles repartiront en pleurant !...

4.Posté par Miserable le 28/07/2018 12:13 (depuis mobile)

Bah y a pire saint andre et saint benoit très loin d'être saint.....

5.Posté par SITARANE le 28/07/2018 16:47

Les gendarmes sont en séjour (donc en quasi vacances !!!!! ), ils ne connaissent pas les subtilités de l'île, sans la maîtrise du créole , difficile de faire du renseignement. Ils font comme aux AVIRONS, ils restent dans leur brigade et n'en sortent que pour constater les délits..........D'où un sentiment d'impunité largement répandu !!!!!!!!! Vive la gendarmerie 2.0 !!!!!!!!!!!!

6.Posté par Saint André le 28/07/2018 17:56 (depuis mobile)

Saint André est le lieu de résidence de bon nombre de voyous.

7.Posté par Kadabave le 28/07/2018 22:21 (depuis mobile)

Une ville qui fait parler d'elle souvent maintenant

8.Posté par Ben oui le 30/07/2018 01:17 (depuis mobile)

Ben Alla peut habiter st andré

9.Posté par Ti''fille le 30/07/2018 16:42 (depuis mobile)

Avant de descendre les gendarmes... on devrait ramener cette petite racaille à leurs parents à coup de pied dan derrièr ! Out kartié, out kiltir ! gère zot marmaille en BMX !! Après vien pas pleuré quand le commerçant va règle le probleme li même

10.Posté par TICOQ le 31/07/2018 22:52

5.Posté par SITARANE le 28/07/2018 16:47

C'est dur à admettre mais vous avez en grande partie raison. Le bénéfice de campagne (une année en vaut deux pour la retraite) et les primes restent le seul attrait de la destination gendarmique Réunion. Enlevez ça et les volontaires ne se battront plus pour venir.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes