MENU ZINFOS
Faits-divers

Braquage du fourgon de cigarettes: un des complices présumés demande à être libéré


L'un des individus placés en détention provisoire suite au braquage d'un fourgon de paquets de cigarettes demandait à être placé sous contrôle judiciaire, le temps de l'instruction de l'affaire. Sa demande a été refusée.

Par Soe Hitchon - Publié le Mardi 11 Mai 2021 à 16:36

C’était il y a deux semaines, le 27 avril, au Port. Un fourgon transportant des paquets de cigarettes était braqué par des hommes armés et encagoulés. Seulement 30 minutes après, le fourgon avait été retrouvé vide. Pas moins de 60.000 euros de cigarettes avaient été volés, ainsi qu’environ 30.000 euros en espèces. 
 
Deux jours après, plusieurs individus avaient été interpellés, puis d'autres cinq jours après. Parmi, ces hommes, A.B, avait été mis en examen pour participation à une association de malfaiteurs en vue de préparer un crime et placé en détention provisoire le 3 mai. Père de famille et employé de la mairie du Port dont le casier judiciaire mentionne une condamnation pour vol il y a 20 ans, ce Portois de 39 ans nie les faits. Oui il a remis un pistolet factice (utilisé par l’un des braqueurs) à un jeune ami mais cela daterait de plusieurs semaines avant le braquage. Il assure n’avoir pas été au courant de ce qui se préparait.

"J’ai compris que la prison c’était pas pour moi"
 
"En 2001, j’ai compris que la prison c’était pas pour moi", déclare le détenu devant la chambre de l’instruction ce mardi. En effet, le lendemain de son placement en détention provisoire, il a fait appel et ce sont les magistrats de la chambre de l’instruction qui ont examiné sa situation. 
 
Pour l’avocate générale, Emmanuelle Barre, il n’y a aucun doute sur l’implication de A.B, même si son rôle n’est pas principal. Un rôle hypothétique pour le moment, en tout début d’instruction de ce dossier qui contient beaucoup de suspects : commanditaires, braqueurs, ceux qui ont identifié le fourgon et ceux qui ont réceptionné les cigarettes. Seuls quatre sont en détention. Mais elle relève un texto de sa part qui évoque le fourgon, ainsi qu’une discussion qu’il a eue avec un témoin sur place, juste après le braquage. 
 
De quoi justifier, selon elle, le maintien en détention provisoire mais qui indigne l’avocat de la défense, Me Jean-Christophe Molière. "Il a donné l’arme factice longtemps avant les faits commis. Je conteste donc même la mise en examen, déclare-t-il. Il ne connaissait pas le dessein qui se préparait. Et un des suspects le confirme : le pistolet a été donné bien avant le braquage. On le place donc en détention provisoire à cause de la déclaration d’un des auteurs présumés qui en plus va dans son sens ! Comment peut-on placer quelqu’un en détention avec des éléments aussi faibles que ça ?"

A.B reste malgré tout en détention provisoire. 
 




1.Posté par Loucifer le 11/05/2021 20:08

Le détenu et l avocat imaginaire

2.Posté par Fredo974 le 12/05/2021 14:22

Il a envie de fumer une clope !

3.Posté par Rajao le 12/05/2021 20:46

In coup 70000 un coup 60000 euros, arrêtez de mentir.

4.Posté par les chiens aboient et la caravane passe le 12/05/2021 21:41

tout à fait celà pos 2 et en plus il avait envie de tourner l'épisode d'un film vu à la télé ou au cinéma !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes