MENU ZINFOS
Faits-divers

Bracelet électronique ou gourmette ? Une mémoire de poisson rouge


Par - Publié le Mercredi 16 Octobre 2019 à 10:52 | Lu 2595 fois

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Il devrait se méfier de ses sensations premières, ce pauvre Ben. Comme de ne plus savoir qu’il a un bracelet électronique et, pire, ne plus le sentir à son paturon. Il aurait dû aussi ne pas oublier qu’il avait un compte débiteur avec la Justice. Il n’est pas du tout atteint d’Alzeimachin-là. C’est pire : il est un peu tête folle.

C’est pas sa faute : il oublie

Un gars bien sous tous rapports, le Ben. Grand, bien balancé, propre, dégingandé juste ce qu’il faut, poli et tout ça face à ses juges. Il a plutôt intérêt à se tenir peinard car son CV est copieusement chargé à 22 ans : 8 mentions dont les premières ont commencé au Tribunal pour enfants. Vols, violences aggravées, re-vols etc. Entre les condamnations avec sursis et les autres, plus fermes, il accumule déjà les séjours au Beachcomber de Domenjod… d’où il sortait avant de venir à l’audience.

C’est pas sa faute, il oublie. Comme les 110 heures de TIG (travail d’intérêt général) qu’on lui avait gentiment accordées pour lui permettre de bosser, jamais effectuées."Ben… mwin la oublié". Il n’a pourtant pas l’air d’un poisson rouge, comme ça.

Récemment, le JAP (juge d’application des peines) lui a accordé le port du bracelet électronique afin de lui permettre de travailler. Or, si le bracelet est un avantage consenti par les juges, cet engin diabolique est également bourré de duplicité : il vous empêche d’aller où vous voulez.

Autrement dit, votre périmètre de pérégrinations est plus restreint que la retraite des Vieux. Et si vous passez outre, l’alarme retentit chez les condés.

Car, légalement, c’est une évasion. Eh oui ! Cherchez pas, c’est une de ces subtilités dont la langue française a le secret.

"Pas 10 minutes ! Deux jours à boire…"

Or, les 20, 21 et 22 septembre, Ben va contrevenir aux obligations les plus simples. Si certains se débarrassent de ce système chafouin à coups de sécateur, lui il choisit plus simplement de l’ignorer. Ou de l’oublier. Dans la journée du 20 septembre 2019, c’était hier, il commence par s’enfiler une bouteille de vodka. Puis, les sens émoussés par l’alcool, donc ne "sentant plus" son bracelet, il quitte son domicile. Ce qui lui est formellement défendu ! Il ne devait porter son colifichet judiciaire que 6 mois et il ne lui restait pas grand-chose à tirer.

Bref, il passe trois jours et trois nuits à faire on-ne-sait-quoi. Lui-même n’en sait fichtre rien. Ah ! cette fichue mémoire à tiroirs !

Enfin, quand il dit avoir oublié… pas oublié tout, quand même. Par exemple, à un moment donné, il rentre chez lui et entend le téléphone rugir. Il décroche et reconnaît… la voix du JAP. Celle-là, il ne l’a pas oubliée. Pas folle, la guêpe : le ton ne lui suggère rien de bon. Ben raccroche au nez du JAP et ressort tranquillement de chez lui.

"La peste soit de votre incroyable distraction, s’est amusé le président Molié. C’est vrai qu’un bracelet électronique, c’est très confortable. Nous comprenons que vous l’ayez oublié".

Ben n’a pas saisi l’allusion et a simplement répondu : « Mais oui ! J’ai pas fait attention ».

"Pas fait attention ? Mais c’est la deuxième fois quand même".

La procureure Carniéllo a précisé que la distraction du prévenu n’était pas de 10 minutes : "Il est parti deux jours. Deux jours à s’alcooliser et faire n’importe quoi. Le juge l’appelle, il lui raccroche au nez et ressort de chez lui !"

Quand un Juge a été gentil avec vous, faut pas lui gratter les poils dans les roustons. Il n’appréciera que très modérément.

Et la procureure de réclamer 2 mois fermes à son encontre. Réquisition suivie par le tribunal.

Deux mois de plus que son total habituel. Et sans bracelet électronique cette fois : on n’en a guère besoin à Domenjod.


Jules Bénard
Le plus ancien de l’équipe ; la mémoire de Zinfos. Jules Bénard, globe-trotter et touche-à-tout... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Joseph le 16/10/2019 11:10

Déficient mental ?
Maladie ?
Provocation ?
Il faudrait réellement analyser ce genre de gars, et essayer de stopper hémorragie à la source.
La Société n'a pas vocation à créer, supporter, réparer les nuisances causées par ces individus intrinsèquement inutiles.

2.Posté par joyeux joyeux le 16/10/2019 11:31

"Un gars bien sous tous rapports" mais 8 mentions pour Vols, violences aggravées, re-vols...
Vous ne vous relisez pas ?

3.Posté par 51889 le 16/10/2019 12:47

@2: je vous invite à chercher dans votre Larousse préféré la définition du mot "ironie", un "foutan", en créole...

4.Posté par Lol le 16/10/2019 15:53 (depuis mobile)

Lol @3 ... Il y en a qui zap le bracelet et et il y en a qui non pas bcp de neurones ! 🤣 😂

5.Posté par titi974 le 16/10/2019 18:03

Encore un sacré déchet de la société qui n’ a pas fini de sortir et de rentrer en taule un boulet que l’on risque de se traîner encore longtemps.....

6.Posté par 1 le 17/10/2019 07:30

1.Posté par Joseph le 16/10/2019 11:10

A force d'entendre qu'il ne vaut rien, il a fini par croire qu'il n'est qu'un bon à rien. En conséquence, il ne s'aime pas.
Quelle est la différence entre un looser et un gagnant ? Le second veut survivre en croyant en lui, alors qu'on n'a pas donné au premier la force d'Être. Çà ne vient pas forcément de la société.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes