MENU ZINFOS
National

Bouygues Télécom : Plus de 1.500 postes bientôt supprimés


Par S.I - Publié le Jeudi 12 Juin 2014 à 10:31 | Lu 260 fois

Bouygues Télécom : Plus de 1.500 postes bientôt supprimés
Dans le cadre d'un nouveau plan de restructuration, l'opérateur Bouygues Télécom prévoit de supprimer 1.516 postes sur 9.000, soit plus de 15% des effectifs, confirmant les informations du Figaro Economie du 12 mai dernier. Selon le PDG de l'opérateur, Olivier Roussat, les discussions avec ses concurrents Iliad (Free) et Orange pour un éventuel rachat "n'ont pas abouti".

Bouygues envisage d'abord la possibilité de reclasser certains des salariés dans la maison mère. Un plan de départs volontaires est, par ailleurs, prévu mais les salariés n'échapperont pas à des départs contraints.

Sont directement concernés par ce plan de restructuration, le support informatique et le marketing. Ce plan de suppressions d'emplois "ne concerne absolument pas les boutiques ni la relation clients", a martelé Olivier Roussat.

Pour ce dernier, "le modèle économique de Bouygues Télécom, avec son organisation et sa structure de coûts actuelles, ne tourne plus".

Des discussions avec Orange puis Free avaient été entamées, mais elles n'ont pas abouti. Le PDG de l'opérateur indique que le projet de Bouygues Télécom est de "vivre autonome dans un marché qui reste durablement à quatre acteurs". "Aujourd'hui, c'est le projet de Bouygues Télécom, je n'en ai pas d'autre", a-t-il martelé.



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes