MENU ZINFOS
Faits-divers

Boucan : Mille jeunes sur l'esplanade, la gendarmerie évacue tout le monde


Ils étaient nombreux, les jeunes gens à vouloir profiter de l'esplanade de Boucan-Canot hier, trop nombreux: la gendarmerie les a évacués.

Par S.M - Publié le Jeudi 25 Juin 2020 à 11:16 | Lu 14734 fois

Hier, de très nombreux jeunes gens ont voulu profiter du soleil doux de l'hiver austral devant la plage de Boucan-Canot. "Ils étaient plus de mille jeunes, calmes, mais tant de monde sur l'esplanade, c'est impossible à gérer, on étouffait", raconte un patron de bar. "La foule a commencé à arriver vers 9h du matin, mais en milieu de journée, on était totalement débordés, et l'ambiance devenait électrique", poursuit-il.

"Les tensions ont débuté vers 11h30", nous raconte un témoin. "L'ambiance était tendue entre plusieurs groupes de jeunes, deux-trois petites bagarres ont éclaté, les gendarmes sont intervenus vers 14h, ils ont évacué les jeunes de la plage", confie un autre témoin. Les gendarmes ont évacué les jeunes, qui erraient au soleil de l'esplanade, les esprits s'échauffant comme les corps.  

La plage de Boucan-Canot étant régulièrement la scène de violences entre bandes rivales, qui viennent en bus d'un peu partout dans l'ouest de l'île, les riverains ont craint que la bousculade ne dégénère en bagarre. On se souvient d'une bagarre générale à coups de battes de base-ball en 2017, ou encore d'une agression sanglante  pour une cigarette refusée, en 2018. "Auparavant, ces jeunes allaient sur la plage, dans l'eau, profitaient du soleil et de la mer. Maintenant, que pourraient-ils faire à Boucan, puisqu'on ne s'y baigne quasiment plus?", regrette le patron de bar. 




1.Posté par Sa mere le 25/06/2020 11:26

Oui tous sa comme dirait lautre fé pitié heuresement qu'il nous reste cette perfusion pour se droguer boire et faire chier domone

2.Posté par cafbleu le 25/06/2020 11:36

une bagarre générale à coups de battes de base-ball en 2017

3.Posté par Mwin la pa di le 25/06/2020 11:38

Bravo le préfet et les élus, notoirement des incompétents et potentiellement des criminels par refus de prendre les mesures qui s'imposent.

4.Posté par Je connaissais mon péi le 25/06/2020 11:44

Les images viennent d'où ? Mairie ? Commerces ?
Légales ?

5.Posté par kersauson de (P.) le 25/06/2020 11:51

lachez les, lachez nous
la plage est a tt le monde
le soleil aussi
a force de limiter NOS LIBERTES ca va PETER !!

6.Posté par Axel Ardan le 25/06/2020 11:54

Il suffirait tout s'implement d'appliquer la loi : amende pour les consommateurs de zamal. Ça viderait la moitié de l'esplanade.

7.Posté par 7AC le 25/06/2020 12:37

L'oisiveté, les réseau sociaux, l'absence d'éducation, le triangle infernal du 21ème siècle !

8.Posté par jpleterrien le 25/06/2020 12:49

Il a raison, ce patron de bar....
Si on ne peut pas se baigner, autant se castagner, hein ?
Que voulez-vous qu'ils fassent d'autre, ces chers petits ?
Ah oui, travailler ou chercher du boulot, ah oui...
Réaction du bistrotier proportionnellement aussi lamentable et consternante que les prix qu'il pratique !!!

9.Posté par Hugh le 25/06/2020 13:11

A noter le grand professionnalisme de la gendarmerie qui, en douceur, en souplesse mais fermement à réussi à gentiment repousser ces jeunes vers le bout de l'esplanade pour les disperser.

A noter également, mais là, dans un autre registre. Lorsque ces jeunes ont laissé place vide, les marches étaient jonchées de détritus. Je n'avais pas vu autant de déchets laissés au sol depuis 10 ans.
Ce sont des serveurs des restaurants qui ont été obligés de ramasser avec des sacs ces immondices.

10.Posté par Karen le 25/06/2020 13:13

C est interdit de faire des rassemblements sur Facebook.Et ils vont le refaire samedi.l année derniere, les gendarmes ont interpellé les organisateurs. Que font ils cette fois ci?

11.Posté par Kaf Malbar le 25/06/2020 13:30

On multiplie les spots sur les gestes barrières et quand on voit ces images on se dit que la deuxième vague du Covid est proche ...

12.Posté par pascal le 25/06/2020 14:05

Les enseignants viennent faire cours les élèves ne viennent pas !

C'est totalement anormal ! Que fait le Recteur ? Que font les autorités ???
Et on les retrouves en vadrouille

13.Posté par Pas faute d avoir signalé Mr le prefet le 25/06/2020 14:17

Quand je pense que Mr Nativel Avait soulevé ce problème il y a quelques mois en voulant montrer que la plage aurait dû être remplie de jeunes dans l eau en maillot....
on lui a sauté dessus..... mais il avait bien vu malheureusement.....

14.Posté par papaladisa le 25/06/2020 14:17

erèr !!, non sa li vien pa de n'import ou ?? sa li vien surtou et unikeman lé por .. osez le dire c'est pas une faute !!..

15.Posté par Bleu outre mer le 25/06/2020 14:18

Sinon pas de nouvelle sur Clicanoo :SAINT-PIERRE. Après Sainte-Marie, Saint-Pierre ? Une nouvelle fois, l'élu de la Chambre de commerce (CCIR) et transporteur Joël Mongin, via sa société STTP OI, se retrouve dans la ligne de mire de l’État pour une carrière d'extraction d'andains située sur la commune de Saint-Pierre.
Faut dire que lundi il devait y avoir une Réunion avec la Région, qui a été repoussé après les élections, afin de ne pas faire de l'ombre à un candidat sur Sin Dni.
En ce moment certains botte en touche........

16.Posté par St pauloise le 25/06/2020 14:59

1000 jeunes gens...


Il n'y avait pas 999 jeunes gens?🤔🤣🤣🤣 - c'est sûr, 1000 pas moins?


La vous aviez le temps de compter là?!

17.Posté par Tristan le 25/06/2020 15:51

Rend' a nou la mer !

18.Posté par klod le 25/06/2020 17:50

on devrait porter attention aux messages "des djeuns" .

time will tell .





19.Posté par DIDIER NAZE le 25/06/2020 21:02

Boucan....il y aura encore des problèmes a venir dans les semaines a venir. ....et des problèmes sérieux. ....😨😩😕😲....

20.Posté par Réunion Alerte le 26/06/2020 05:09

Inadmissible ! Des personnes passent par le les réseaux sociaux pour appeler à toute sorte de rassemblements illicites. Avec des prétextes bidons comme "journée chicha entre amis sur la plage pour profiter un bon moment..." Chicha strictement interdit dans un lieu publique comme un bord de plage. L'appel au rassemblement de ce type est interdit surtout en période d'état d'urgence sanitaire. Les auteurs devraient être interpellés rapidement pour éviter la propagation de ce type d'événements aux 4 coins de l'île. Nous sommes toujours dans une phase épidémique critique et tout ces jeunes ne font qu'aggraver la situation de par leurs comportements immatures. Un millier de personnes agglutinés devant ces bars. Bravo aux gendarmes pour la maîtrise de ce flot d'individus dans le contexte actuel. Et ceux qui se servent de l'interdiction de baignade comme cause a pour satisfaire leur business sont des irresponsables...Cela devient du grand n'importe quoi sur la côte Ouest ou Sud de l'île avec tout ces rassemblements (soirée marron dans les villas louées, ralliements sur la plage...) et très dangereux. L'alcool et les produits stupéfiants sont présents et où les gestes barrières ne sont pas de rigueur.
Alors imaginez si le gouvernement avait accepté une réouverture en Juillet des lieux tel que discothèque ou bars dansants de nuit. Pour une fois, le gouvernement a fait un grand pragmatisme et de serieux.
Mais ces rassemblements, appel d'attroupement... devront être sévèrement puni pour servir d'exemple...
A Monsieur le Préfet de prendre rapidement les mesures pour retrouver les auteurs, organisateurs de ces rassemblements et que des sanctions soient prises pour exemple. Les vacances approchant il serait dommage de voir ces types d'agissements se renouveler....

21.Posté par Carlota porsa le 26/06/2020 09:25

"Auparavant, ces jeunes allaient sur la plage, dans l'eau, profitaient du soleil et de la mer. Maintenant, que pourraient-ils faire à Boucan, puisqu'on ne s'y baigne quasiment plus?", regrette le patron de bar.


Pourraient profiter de la plage pour partouzer, ou faire du sport....mais la violence est en eux, bien ancrée.

22.Posté par Enirsem le 26/06/2020 09:30

Moins je les vois et mieux jme porte ........

23.Posté par Ti tangue zilé zone le 26/06/2020 12:22

@ 20.Posté par Réunion Alerte le 26/06/2020 05:09
merci pour l’info le Préfet devrait de même pour les motards gratels qui se donnent rendez-vous pour venir polluer le sud sauvage tous les dimanches...au mieux la possibilité de le faire le premier dimanche du mois

24.Posté par Kayam le 26/06/2020 18:19

Cette évolution trop moderne, arrivée très vite nous laisseront nostalgiques de notre jeunesse calme, avec des valeurs qui ne se retrouveront plus jamais.

Ça ne vous arrive pas, à vous, de se dire :

- et si mes enfants vont dans cette foule, qu'ils se défoncent sans penser à demain ? Alcool, zamal, drogue à gogo, et qu'ils se retrouvent mêlés à une bagarre ? Maman, papa : qui voit ce qui s'passe derrière son dos ? même en faisant la prévention ?
Même si nos enfants nous disent "pas bezoin inquiété" vous faites entièrement confiance vous ? Pour ma part, je laisse toujours un soupçon de méfiance. Quand les enfants sont dans l'ambiance avec les camarades, mieux vaut ne pas mettre d’œillères.

- et plus tard, quels seront l'avenir des/de mes filles ? avec quel genre d'homme ? Et s'il y a la violence au sein du couple ?
Qu'est-ce que nous savons vraiment de l'avenir...au point où elle est là ?

Kan zenfan fini placé ek in bon moune, paren lé in pé trankil mé sinon komen konète ke sak yariv devan la porte lé bon ? Joli manièr devan aprè derièr bézmen !!! Moman, papa y woi ça ?

c toute in tracas é yafol a mwin grave la génération koméla...😕

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes