MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Bonjour tristesse !


Par André Bellon - Publié le Dimanche 25 Avril 2021 à 14:05 | Lu 701 fois

Bonjour tristesse !
Plus ça va et moins on s'amuse. Il faut dire qu'il n'y a pas vraiment de raison. Entre la Covid, le chômage, les tensions internationales, les défis climatiques, rien ne nous conduit a priori à la franche rigolade.

Si Rabelais revenait aujourd'hui, lui qui expliquait que le rire est le propre de l'homme, il serait immédiatement enfermé pour offense aux bonnes mœurs. Le rire, la moquerie sont devenus des infractions. De petits commissaires politiques, se prenant pour des génies, traquent en permanence la moindre déviance. Une nouvelle morale s'est répandue à côté de laquelle les inquisiteurs d'autrefois font figure de petits bras tant se répand l'envie de remettre son voisin au pas.

Se moquer a toujours fait partie des traditions françaises. Et la réplique nécessaire ne se traitait pas systématiquement devant les tribunaux, mais dans la société qui créait l'espace nécessaire aux échanges les plus vifs et, en général, savait comment s'en accommoder et comment les trancher. Le recours au judicaire n'intervenait que des cas très graves.

Cette nouvelle mode vient des Etats-Unis et correspond plus à la tradition de l'Europe du Nord qu'à celle des pays latins. A Marseille, traiterait-on Annie Cordy de raciste parce qu'elle a chanté « Chaud le Cacao » ? Sommes-nous en train de changer de société, de mettre la tristesse au premier rang des objectifs sociaux et des prédicateurs de morosité sur le devant de scène ? Sommes-nous en train de changer d'Histoire ? On peut le craindre en entendant Macron exprimer, sur la chaine de télévision américaine, CBS News, le dimanche 18 avril, sa volonté de réécrire lui-même l'Histoire de France. Le mot employé par lui, « déconstruire », fait en fait écho à la philosophie post humaniste qui, justement s'oppose à nos relations sociales.

Notons au passage que le Président français a choisi d'exprimer sa critique de la France sur un média étranger, ce qui n'est pas l'usage, c'est le moins qu'on puisse dire. Il prolonge ainsi l'action de journaux tels que le New York Times qui fait ses unes contre la France. Il se situe dans un débat tardif contre la colonisation, moment historique certes critiquable, mais qui avait été condamné par d'autres bien avant lui. On connait tous le discours américain comme quoi les Etats-Unis n'ont jamais eu de colonies. Bornons-nous à dire que la chose est plus que contestable au vu de leur attitude vis-à-vis des anciennes possessions espagnoles et surtout du fait que les Etats-Unis sont eux-mêmes une colonie. La différence est qu'ils ont tué les habitants précédents.

Il n'y a plus de rire parce qu'il n'y a plus de débat. Tout est formaté, codifié et la pensée ne sert plus à se libérer. Elle doit être conforme. C'est pourquoi le combat pour retrouver l'humour, le rire, est nécessaire à la libération.




1.Posté par A mon avis le 25/04/2021 16:01

"Il n'y a plus de rire parce qu'il n'y a plus de débat."

Surtout quand les caricaturistes se font massacrer à la kalachnikov !

L'attentat contre Charlie en 2015 a marqué un tournant en matière de libre expression humoristique. Et pas qu'en France. La moindre parole non politiquement correcte est sanctionnée.

Ces "prédicateurs de morosité" comme vous les nommez fort justement ne sont que les nouveaux tenants de moralistes conservateurs rigoristes et autoritaires qui émergent un peu partout dans le monde.

2.Posté par République le 25/04/2021 17:41

Le 25/04/21 : et si la caricature, qui apporte, certes, du goût à ce que l’on avale tous les jours sur les différentes chaînes de télévision nationales où l’intérêt d’avoir une clientèle passe avant tout (la pub fait vivre et conforte les financiers qui sont derrière ces moyens d’information, ces derniers voulant aussi avoir un rôle politique) est aussi une fuite en avant pour ne pas entrer librement avec des arguments et au fond des sujets débattus question toujours de se cacher peu, puisque nous sommes tous dans la manœuvre…

3.Posté par Kayam 🖊 le 25/04/2021 20:16

Pourquoi @République, reprenez vous à chaque fois la date avant votre commentaire ?
------
Je vous invite à vous changer les idées des pensées monotones qui régissent nos vies actuelles et incontestablement chamboulées.

LE RIRE

C’est la fête, du plaisir
Quand les joues se mettent à rougir
Comme un beau saphir
Que l’on s’apprête à choisir

Il est un aimant qui attire
C’est aussi un élixir
Auquel on aspire
Pour nous rajeunir

Dans un théâtre… se réunir
Pour échanger des sourires
Applaudir
À ce genre de loisir
L’on rit à n’en plus finir !

Sans rien interdire
Même en plein délire
Faire rire pour adoucir
Mieux encore : pour attendrir

Comme une œuvre que l’on admire
Tel un corps qui chavire
On le partage en amour
Sans détour
Avec satisfaction et désir
Qui font frémir
Pour finir en soupirs
Sans se cacher ni trahir

Il fait partie des 366 textes sélectionnés, regroupant 26 pays et sur les 5 continents pour le calendrier perpétuel édité par SélaProd en Ardèche.🥰

4.Posté par Blaise Jr. le 05/05/2021 10:18

Kayam,
Vous êtes en couple avec l'Ardechoise?
Ce calendrier est aimanté sur votre frigo iiii?

5.Posté par Yoko le 05/05/2021 10:25

Pardonnez à mon fils Blaise!
Il est si cynique pour son âge!
Quel beau poème!
On rit peut-être pour ne pas pleurer! Ou un court instant, tout change si vite, une émotion ne dure jamais très longtemps...malheureusement, il faut vite aller la retrouver, comme une abeille butine de fleur en fleur...

6.Posté par Lea le 05/05/2021 10:32

@01
On riait beaucoup quand on débattait?
Sur quels sujets?
Vous ne voulez pas débattre avec moi sur ce qui rend les gens de plus en plus fous?
Mais je ne crois pas que l'on va rire, ni même sourire, A mon avis!

7.Posté par Kayam 🖊 le 06/05/2021 00:00

@4, @5, @6

Découvrez-vous et choisissez une bonne fois pour toute : un seul pseudo.

Je ne suis pas en couple avec L'Ardéchoise👩‍❤️‍💋‍👩 On aurait du mal à partager de doux moments ensemble vu la distance qui nous sépare 🤪 certaines attentions bien spéciales qui doivent être assouvies et dont j'ai besoin ne peuvent pas me correspondre, virtuellement parlant !

Je garde votre "Quel beau poème!" et mon calendrier est juste posté sur une petite étagère. Il me fait voyager chaque jour et c'est juste agréable.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes