MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Bonjour tristesse !


Par Alain NIVET - Publié le Jeudi 1 Septembre 2016 à 17:38

Bonjour tristesse !
Dans ma bafouille précédente parue dans vos colonnes, je mets en évidence le manque de « relief » de VESPA 1er. Aujourd’hui, hélas , il y a une grosses crise de reconnaissance de la Présidence du Gabon.

La France doit s’exprimer à ce propos et c’est quelque part normal puisque la France entretient de forts liens économiques avec ce pays jadis sous influence parisienne.  Mais voilà ! Pour le rayonnement de la France , sa crédibilité, et son autorité, il a été choisi un personnage au charisme « coincé ».

Comme vous, lecteur, j’ai écouté avec attention les propos dits « entre les dents » par notre ministre des Affaires Etrangères Jean-Marc Ayraut. Si « Bonjour tristesse », ce film de Otto Preminger, suit le fil conducteur de son titre, notre Ayrault , alias commandeur suprême de nos ambassadeurs et animateur de notre politique étrangère, pédale dans le marigot.  

A son écoute, quel maque de charisme, quel engouement dissimulé…, quel engagement, quelle volonté de  s’ affirmer ?  Ce Ministre nommé à ce marocain prestigieux pour bons et loyaux services (à vérifier) rendus à François alors qu’il était premier ministre. Je frémis, alors que j’ouvre mon antenne sur ce personnage portant à lui seul la misère du Monde. Je subis un homme mal dans sa peau, maladroit, incohérent par prudence, mal engagé, obéissant aveuglément à Papa Hollande.

Aujourd’hui, la France  besoin d’hommes de conviction et énergiques, surtout dans le domaine si sensible des Affaires Etrangères et qui doit revenir d’abord au Président, attribution régalienne. Notre lampiste confirme son impuissance, et notre Président, son incapacité à prendre position.
 
Alain NIVET
Bellepierre
 




1.Posté par ste suzanne le 01/09/2016 19:06

avant d aller voir se qui se passe au GABON regardons un peu se qui se passe chez sur la scène POLITIQUE DE NOTRE ILE ses dernier moi et aussi ses derniers jour
comment nous intéresser pour ailleurs or que chez nous c est pire vu le résultat d un jugement du MAIRE D UNE COMMUNE après des années d enquête un journée de jugement et pour en arrivée a se résultat là une HONTE POUR NOTRE ILE et cette ville qui une foi encore un MAIRE qui prend sa population en otage avec la complicité de certain employer communaux laissant certain service dans le néant aux frais des contribuable qui dure depuis des années sans que personne ne bouge
le 8 juillet au délibérer du PROCUREUR de ses dire toute les codes électoral étaient bafoué
le 106 107 113 113/1
AU résultat rien
A TON PEUR QUE la couleur rouge disparaisse de notre scène politique ou il fallait sauver le dernier soldat

2.Posté par a ret pas le 01/09/2016 22:08

Maroquin voila le juste terme!

3.Posté par Pif le yinch le 02/09/2016 15:42

Le gouvernement vient à peine de rentrer de vacances, laissons-les respirer un peu !
Il n'y a pas que Ayraut au ministère, il y a aussi les haut-fonctionnaires et toute l'équipe depuis les catégories A jusqu'aux catégories C.

Après, faut pas se leurrer : la campagne présidentielle va occuper toute l'attention ces prochains mois, c'est pas pour rien qu'on a mis les négociations du TAFTA en berne (aux USA, en France et en Allemagne, pour des raisons d'agenda électoral).

4.Posté par République le 02/09/2016 16:30

« Le ministre nommé à ce marocain » (sic – Jean-Marc Ayrault n'est pas originaire du Maroc, bien qu'étant aux Affaires Étrangères), dépend, et en raison de ses qualités propres, du Président de la République actuel qui est le seul habilité à les apprécier, à ce poste. Le discours enflammé de Dominique de Villepin aux Nations Unies n'a pas changé de beaucoup le fond de la politique de Jacques Chirac, pas plus que les accents tiers-mondistes progressistes de Claude Cheysson du temps de François Mitterrand.
S'il est un débat où il n'y a pas à lancer et à entretenir de basses polémiques sur des personnes en cette période électorale, c'est celui de la politique extérieure de la France, parce que la France c'est à la fois la majorité et les oppositions (y compris le Front National). Ce qui ne veut pas dire que le débat sur le fond ne doit pas avoir lieu (La politique de coopération avec l'Afrique, la place de l'Angleterre dans l'Europe, les positions de la France au Moyen-Orient, etc.). Pour ce qui est des élections au Gabon, la ligne est la prudence, et un plaidoyer pour une progression vers plus de démocratie.
Et à parler de « marigot », c'est peut-être ce qui reste de celui qui a été entretenu par un Jacques Foccart au début de la Ve République – quoiqu'il faille peut-être considérer que c'était d'une certaine façon une main du Général qui agissait dans l'ombre. Les spécialistes et les historiens ont encore des éclairages à apporter à ce sujet.

5.Posté par alain NIVET le 02/09/2016 18:41

A République.
J'a'i déjà écrit sur jacques Foccart qui faisait et défaisait les gouvernements africains. Il a servi les intérêts de la France en Afrique en missouk, il est vrai, de De Gaulle à Chirac. Personnage curieux à la Talleyrand, à la morale trouble. Mais les résultats étaient palpables au prix de certaines combinaisons incompréhensibles, parfois inavouables pour le commun des français. Ces pratiques, ne soyons pas naïfs, se pratiquent plus que jamais de nos jours. La question est d'actualité.Je ne parle pas là de la France, mais bien de pays hégémoniques. Certaines situations ne se règlent pas au grand jour. Diplomatie et prudence obligent. Et des Foccart, nous n'en avons plus. Alors, notre Ayraut fait bien pâle figure dans ce marigot. qu'est l'enjeu africain, avenir économique pour beaucoup.

Alain NIVET.

6.Posté par L'Ardéchoise le 03/09/2016 16:04

Rendons le César à celle qui le mérite !
"Bonjour tristesse", c'est d'abord et avant tout Françoise Sagan (1954, alors que le film est de 1958).

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes