MENU ZINFOS
Communiqué

"Bon marché y coûte cher !"


Voici le communiqué de Jean-François Nativel, élu d'opposition au TCO et conseiller départemental, au sujet du conflit entre le TCO et les transporteurs.

Par Nicolas Payet - Publié le Vendredi 20 Août 2021 à 13:54

Le secteur des transports scolaires dans l’ouest de l’île est secoué depuis une semaine par une grève, et j’apporte mon soutien à tous ceux qui se battent en ce moment pour conserver leurs acquis sociaux.

D’après les informations que j’ai pu obtenir auprès des grévistes qui m’avaient sollicité, ce conflit trouve son origine dans un changement de prestataire. Le principal groupement de transporteurs de l’Ouest, existant depuis 34 ans, a perdu le gros marché des transports scolaires suite à un nouvel appel d’offres, lancé par le Territoire de la Côte Ouest (TCO).

Les nouvelles conditions établies dans le cadre de ce marché par l’actuelle majorité au TCO/mairie de Saint-Paul interrogent, mais aussi inquiètent s’agissant de l’avenir et de la qualité de ce service public. En effet, auparavant la partie technique représentait 60 % et le prix 40 %, mais aujourd’hui c’est le prix qui a été fortement valorisé puisqu’il représente 70 % dans les critères d’attribution, et seulement 30 % pour la partie technique.

Du coup le lauréat, transporteur du Nord, n’a eu aucun mal puisqu’il a fait une offre 1,8 millions d’euros moins chère par an, soit 10,8 millions d’euros sur les six ans de la durée du contrat. Mais comment peut-on espérer conserver une offre de qualité pour nos enfants avec un prix aussi « cassé » ? Car il faut bien comprendre qu’une entreprise doit faire du profit, et que ce moindre coût nécessitera de grosses économies, qui se répercuteront sur la qualité de l’offre mais aussi sur les conditions de travail et les acquis sociaux des salariés.

Dans une telle situation, les chauffeurs de bus sont amenés à quitter l’ancien prestataire pour rejoindre le nouveau, et ils s’inquiètent fortement à juste titre des risques de se voir privés d’une rétribution convenable, du paiement juste des heures supplémentaires/week-end, de la conservation de l’ancienneté acquise dans le groupement, mais aussi de l’ensemble des conditions salariales obtenues par leurs syndicats, bien implantés et représentés chez l’ancien prestataire, et apparemment bien moins présents au sein du nouveau.

Aujourd’hui, ce sont bien les salariés qui expriment leur mécontentement et qui font grève, car ils ne souhaitent pas être les dindons de la farce sur lesquels vont se faire les économies drastiques nécessaires. Se posent d’ailleurs à ce niveau les conditions de réalisation, d’autant que si l’ancien prestataire possède un gros parc de bus dans l’ouest avec les chauffeurs, le nouveau, lui, n’aurait pas de bus disponibles d’après les syndicats, et serait en train de les commander. Au-delà de cette particularité, le comble dans cette histoire c’est que le TCO exige de l’ancien prestataire qu’il assure malgré tout le service avec ses chauffeurs jusqu’aux vacances d’octobre, moment de la prise de relais prévue.

Même si ces dispositions sont conformes à la loi, et qu’elles exposent le groupement à une forte amende journalière pour non-respect du contrat du fait de cette grève, on peut comprendre la colère actuelle des chauffeurs, qu’ils expriment à travers ce mouvement de protestation.

C’est d’ailleurs ce point essentiel qui fait actuellement l’objet d’une négociation, ainsi que bien évidemment les conditions de réemploi des chauffeurs par le nouveau prestataire.

Il n’en demeure pas moins qu’étant donné la situation on peut s’interroger sur les difficultés à venir et qui risque de rejaillir sur la qualité des transports et la pérennité de ce service indispensable pour tous les enfants de la Possession à St Leu en passant par Saint-Paul.

Précisons par ailleurs que dans le cadre du nouveau marché, l’âge maximum des bus pour y répondre est de 15 ans, contre 12 ans auparavant, ce qui dans notre contexte de routes sinueuses et de territoire vallonné, n’est pas sans questionner sur la sécurité offerte à nos enfants. Sans parler de certains critères qui n’auraient pas été respectés, ou encore des carences possibles évoquées au niveau du respect des normes Haute Qualité Environnementale (HQE), exigées dans le cadre de ce genre de marché.

En tant qu’élu d’opposition au TCO, je demande solennellement au président et à l’assemblée de cette instance de trouver urgemment une solution, en garantissant à l’ensemble des salariés des conditions de travail proches ou équivalentes de celles dont ils jouissaient auparavant. Par ailleurs, j’attire l’attention des élus et de la population sur le bon suivi dans le temps de ce marché, en espérant qu’ils ne finissent pas par donner raison à l’adage « bon marché y coûte cher ».

Il est surprenant de constater que la majorité politique en place, pourtant issue d’une mouvance très à gauche, construite sur la défense du peuple, des ouvriers, du prolétariat puisse inscrire sa politique dans une telle perspective de mise en péril des acquis sociaux.

Une bonne gestion dans le champ public ne consiste pas forcément à thésauriser, à faire des économies, mais bien à équilibrer les dépenses et les recettes, en offrant les meilleures prestations possibles.
 
Jean-François Nativel
Élu d’opposition au Territoire de la Côte Ouest (TCO)
Conseiller départemental 19e canton Saint-Paul




1.Posté par Éric le 20/08/2021 15:59

Merci pour ces explications.
On espère que ce sont pas nos enfants qui vont faire les frais de cette histoire

2.Posté par Nono le 20/08/2021 20:07

"En effet, auparavant la partie technique représentait 60 % et le prix 40 %, mais aujourd’hui c’est le prix qui a été fortement valorisé puisqu’il représente 70 % dans les critères d’attribution, et seulement 30 % pour la partie technique."

Exactement ce qui se passe avec l'informatique dans d'autres collectivités : Les prix y sont aussi cassés que les bras et ça se termine, après une ou deux catastrophes, par le rappel de l'ancien prestataire.

3.Posté par Pas de passe droit le 21/08/2021 12:49

"Comment peut on diminuer les coûts sans perdre en qualité?" En arretant de payer des gratelles inutiles comme toi avec nos impôts ?

4.Posté par Le variant de l'opportunisme le 21/08/2021 12:54

D’après les informations que j’ai pu obtenir auprès des grévistes qui m’avaient sollicité, ce conflit trouve son origine dans un changement de prestataire
.

Donc m n'avait aucune idée du problème et pour être au jus n'a entendu qu'une seule partie ?


5.Posté par Damnatio memoriae le 21/08/2021 14:33

Et si les premiers étaient tout simplement trop chers depuis 34 ans?

6.Posté par Cloaca maxima le 21/08/2021 14:38

M.Nativel, vous êtes plutôt intelligent, sensé et raisonné, comment pouvez-vous vous positionner après n'avoir écouté qu'une seule partie?
On croirait entendre les employés de la SNCF qui ont encore des "primes charbon" alors qu'on est à l'électrique depuis des décennies.
Les acquis sont une chose et les temps évoluent. Il faut vivre dans son époque. C'est la crise partout.
Payer des employés qui pour la plupart ne font pas correctement leur travail, en tout cas ne respectent pas la sécurité, ni routière, ni celle de leurs passagers...comment dire?
Vous n'avez jamais rencontré un bus scolaire dans un rond-point, à un stop...qui n'essaye pas de s'imposer, car plus gros que votre voiture, sans respecter le code de la route?
Nous, oui.

7.Posté par Avertit le 21/08/2021 15:42

Grosse pompe à fric le transport dans l'ouest les responsables semto se gave .ppur autant les prestations sont loin de nous faire prendre le bus au lieu des voitures ! Pour exemple à st paul un grand bourg comme bois de nèfles a un service bus qui commence à 6h30solment!nou les travailleurs qui embauchent plus tôt ben rest a patte lol ! ôté gratel semto prend peu le bus oui zot va voir la réalité du terrain arete ek gro loto fonction

8.Posté par madame des Vaccins le 22/08/2021 13:59

ya bon le marché des transports..

9.Posté par Lesseps le 22/08/2021 19:14

Un drôle de politicard que voilà… il n’écoute qu’une seule partie et la soutient … Ok … Un politique comme les autres quoi … le manzè cosson lé bon…

10.Posté par pierre le 24/08/2021 18:08

nativel , dés maintenant i fo mettre dobois dérriére cette équipe de bras cassés a st paul , en voyant certains adjoints et ajointes de st paul , et ben nout' canards ké noirs , mi voit que ses gens guéguette la pris , i connaient ni ki ni tétes .

11.Posté par Frigidaire le 25/08/2021 10:30

C'est dommage qu'un élu demande de payer plus pour une même prestation. Ce qu'il ne précise pas c'est à quoi correspond les 30% "technique" ? Si c'est la "sur rémunération" par ancienneté des chauffeurs c'est désolant pour le perdant. Peut-être que des rétro commissions sont en jeux ?
Il faut voir maintenant le nombre réel de chauffeur sur le carreau et pourquoi. S'il n'y en a pas c'est dommage pour celles et ceux qui tirent partie de ces politiques et syndicalistes.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes