MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Blasphème, sacrilège et laïcité


Par edouard kauffmann - Publié le Jeudi 30 Avril 2015 à 11:22 | Lu 1070 fois

Blasphème, sacrilège et laïcité
Le blasphème est un terme à connotation presqu’exclusivement religieuse : il s’agit de " toute parole de malédiction, reproche ou irrespect prononcé contre Dieu " selon Francisco Suárez.

Ce terme a influencé l’éducation de nos grands-parents. Même isolé, l’héritage de l’éducation religieuse interdisait toute réflexion critique concernant la religion. La peur des conséquences du blasphème ne permettait même pas d’imaginer une remise en cause du dogme. Aborder la critique au sujet de la religion était une atteinte au sacré d’une envergure peu imaginable. Aborder la critique de Dieu vous étiquète hérétique.

Historiquement, on peut se demander comment on est arrivé de la répression contre les catholiques au péché de blasphème, et comment des croyants fervents admirateurs de la bonté philosophique du Christ en arrivent à réprimer leurs propres coreligionnaires dubitatifs, alors qu’eux-mêmes ont dû lutter pour qu’on les respecte. C’est très certainement une particularité humaine que de rejeter, détruire et mépriser ce qui est différent.

Peut-être aussi que la minorité qui rejette, détruit, et méprise, s’avère plus agressive et dangereuse pour son prochain, au point qu’il doive finir par partir ou se soumettre, ce qu’on appelle convertir. La conversion peut aussi avoir lieu devant l’admiration que l’on porte aux puissants qui détiennent la vérité. Le blasphème existe pour toutes les religions monothéistes.

La notion de blasphème permet la persistance de la croyance et évite toute remise en cause, toute critique et toute évolution, figeant ainsi le dogme, ses principes et ses rites.
Et après l’interdiction de la pensée, l’interdiction de l’acte, c’est le sacrilège : il interdit toute action susceptible de contrarier le rite. Les choses étant sacrées dans le rite, y toucher, le détourner ou le vandaliser constitue un sacrilège. Cet aspect a permis dans l’histoire une répression féroce conte les Juifs, les Musulmans et les Hérétiques du temps de Louis IX (Saint-Louis lui-même !).

Il faudra attendre la révolution française pour abroger ces notions et constater que la laïcité permettait à chacun d’exister quelles que soient sa religion ou son refus de croire, ce qui sera inscrit dans les chapitres 10 et 11 de la déclaration de l’homme et du citoyen. Une tentative de remise en place de la loi sur le sacrilège aura bien lieu en 1825 lors de la Restauration mais ne sera pas adoptée. Plus tard et suite au génocide juif, tzigane et politique de l’Allemagne nazie l’article 18 de la déclaration universelle des droits de l’homme inscrira la liberté de croyance. De fait cela écartera la notion de blasphème et de sacrilège.

Pour être exact, les textes religieux ne répriment ni le blasphème ni le sacrilège, mais professent de s’en détourner : ainsi le Coran préconise l’absence de contrainte dans la religion (v2, 257) et dit que " l’homme est libre d’accepter ou de refuser " (v18, 30). Il faudra encore beaucoup d’efforts pour entendre la critique de ce que l’on pense vrai et de ce que l’on croit.

Seule la laïcité permet à chacun de croire sereinement. Par ses préceptes, on peut, dans son foyer, ou dans un espace dédié (église, temple, mosquée), pratiquer les rites de sa croyance. Cette liberté est conditionnée à la liberté d’autrui et au respect de l’espace public : ne pas y faire de prosélytisme et s’y montrer laïc. Pour vivre en commun il faut savoir écouter la critique sans en prendre ombrage et remettre en doute ce que l’on croit vrai. C’est à ce prix que la société évolue. En chacun, on peut retrouver une pensée différente, une croyance autre. Les respecter revient à se respecter soi-même.

Réaliser une caricature du prophète ou du pape est un blasphème et un sacrilège. Ôter des vies pour une caricature est aussi un blasphème et un sacrilège. De plus c’est un crime contre la Loi et contre le Créateur qui nous a " fait à son image ". La seule résistance possible dans un tel cas est la persévérance dans l’irrévérencieux. L’objectif de faire peur aboutit à son contraire.


Dr Edouard Kauffmann
Président de l’Espace Ethique de la Réunion




1.Posté par hank hill le 30/04/2015 14:15

super encore une leçon de morale...
merci monsieur le Président de l'Espace Ethique (j'ai pas oublié les majuscules) pour ce joli texte bien pompeux.

le genre de gars qui s'écoute parler, et qui balance ses leçons aux manants du haut de son Piédestale....

2.Posté par A mon avis le 30/04/2015 17:23

Très bon rappel historique de la laïcité.
En ces temps où les intégrismes de toutes sortes se manifestent, il est toujours bon de rappeler ce qu'est la laïcité.
En espérant que ce beau principe de laïcité soit intégré par l'intelligence des citoyens trop souvent saturée de discours religieux

3.Posté par Bruno Bourgeon, vice-président de l''''Espace éthique de La Réunion le 30/04/2015 20:25

Désolé, Hank Hill, courageusement abrité derrière un pseudo, mais vous parlez de quelqu'un que visiblement vous ne connaissez pas. Ce n'est pas mon cas. Edouard Kauffmann est tout sauf ce que vous décrivez. Plutôt que de qualifier de pompeux ce discours éclairant, et de vilipender une personne sur son piédestal (sans e, eh l'apôtre de l'orthographe!), essayez de percevoir, si cela ne vous apparaît pas trop difficile, ce que ce texte condensé peut apporter à chacun dans sa vie quotidienne.

4.Posté par KLD le 30/04/2015 21:43

la caricature est le baromètre de la tolérance !!!!!! Je dis bien , pour les maloki, la caricature , pas l'appel à la haine ........subtile différence !

5.Posté par Jules Bénard le 01/05/2015 18:12

à hank hill : votre pseudo est transparent. En créole populaire, on sait ce que "enkil" veut dire.
Je ne vous félicite pas, très cher "enkilèr". Ce que dit l'auteur de l'article n'est pas une leçon de morale mais un rappel salutaire de certaines notions, oubliées comme est oublié le langage simple.
Je ne suis pas croyant, plus exactement, je ne le suis plus ; mais ce n'est pas une raison pour dire que l'auteur a tort, encore moins pour le mépriser comme vous le faites.
Je vous rappelle à tout hasard ce que disait Voltaire à ses ennemis :
"Je suis contre ce que vous dites mais je me battrai pour que vous puissiez le dire".

6.Posté par hank hill le 01/05/2015 19:41

@ M. Bénard : en écrivant cette citation apocryphe, vous relevez justement ce qui m'énerve dans ces discours sur la sacro-sainte laicité, et la soi disant liberté d'expression.
Je suis d'ailleurs étonné que vous ne sachiez pas que Voltaire n'a jamais écrit/dit cette phrase.

Avec : "on peut rire de tout mais pas avec tout le monde", c'est la citation préférée des collégiens et des imbéciles.

Et c'est précisément ce qui m'a poussé à écrire ce commentaire un peu méprisant certes, un peu dur, j'en conviens, mais que je ne renie pas.
Notamment l'adjectif "pompeux", n'en déplaise au Vice Président....

Maintenant ça a été maintes fois débattu, notamment pendant l'affaire Charlie. Je pense qu'en lisant entre les lignes vous pouvez comprendre mon point de vue la dessus. Si ce n'est pas le cas, laissez couler, c'est juste un commentaire sur un site internet.

J'ajoute que si je réponds aujourd'hui c'est parce que c'est vous qui m'interpellez, et que j'apprécie beaucoup le ton, le fond, et la forme de vos articles. Sinon j'aurais même pas répondu, quel intérêt franchement?

7.Posté par JANUS le 02/05/2015 12:36

J'ai du mal à comprendre pourquoi le Dr KAUFFMANN fait référence à son Titre de Président de l'Espace Ethique de La REUNION ...

Sauf erreur de ma part, sa définition officielle est celle-là :
" Un Espace éthique se définit comme un lieu d'échange, d'enseignements universitaires, de formations, de recherches, d'évaluation et de propositions portant sur l'éthique hospitalière et du soin. Il assure également une fonction de ressource documentaire."

" ... u[L'éthique hospitalière et le soin ]u...", je n'en ai point vue dans ce courrier de lecteurs ...

Il eut été plus sage que le Dr KAUFFMANN laisse au vestiaire son Titre de Président ... Cela brouille son message, au demeurant intéressant, et prête le flanc à la critique ...

8.Posté par phil le 04/05/2015 09:48

Je vous rappelle que Luz , un survivant de "Charlie" vient d'annoncer qu'il ne ferait plus de caricatures de M....

Donc je sais qu'il est commode de mettre tout le monde dans le même sac mais il faudra bien un jour ( que je pense proche ) qu'on remette les pendules à l'heures .

En 1905 les catholiques étaient hors la loi . La fameuse laïcité n'est que le produit de la Révolution française qui était athée et violemment anti chrétienne . Les massacres commis dans l'Ouest par les "colonnes infernales" ( républicaines et non SS ) sont là pour le rappeller . Les jacobins , les montagnards ont fait un véritable nettoyage par le vide dans l'Ouest de la France car les population ne se ralliaient pas à la république athée et en guerre contre les reste de l'Europe toujours monarchiste .

Le XIXè siècle a vu la confirmation de cette marche anti chrétienne de l'Europe , la naissance du capitalisme industriel et du communisme en même temps .

Le début du XXè a vu la disparition de l'empire austro hongrois ( restes du St Empire romain germanique ) et la fin de la Ste Russie des tsars .

Ces révolutions athées ont été sanglantes . La laïcité est le faux nez de cet athéisme d'état .

Pour en finir , les héritiers de la révolution , tout occupés qu'ils étaient à éradiquer le chirstianisme en France ( puis en Europe à ont laissé entrer la religion de l'Empire ottoman ( une image facile à comprendre ) qui s'est opposé à l'Europe durant 400 ans .

Cet empire ottoman est en train de renaitre de ses cendres mais ne porte plus le même nom . Il a des adeptes chez nous .

Allez donc leur expliquer laïcité ou athéisme !
Bon courage .

Le défi est de retrouver la Foi , la Foi chrétienne et d'admettre que c'est autre chose que du folklore , c'est le défi de l'Europe en ce moment , un combat spirituel .

9.Posté par JANUS le 04/05/2015 12:09

@ phil

Je crains que vous n'ayez pas compris ce qu'est la Laïcité ...

A aucun moment le catholicisme n'a été "Hors la Loi" dans notre pays ... Ni en 1905, ni aujourd'hui ...

Les révolutions dont vous parlez ont été celles du Peuple contre des "Tyrans" (Rois, Tsars, ...) ... La Religion n'a rien à voir là-dedans, en dehors du fait que certains religieux étaient du coté des Tyrans ... Tout comme il y en avait du coté des Peuples ...

Vous semblez aussi mal connaître l'histoire de l'Empire ottoman ... Dans cet empire, pendant très longtemps les musulmans côtoyaient les chrétiens et les juifs ... Et ils vivaient ensemble en parfaite harmonie ...

Ne mélangez pas tout ... Evitez les généralités ...

N'oubliez pas que l'empire ottoman actuel, la TURQUIE est une République Laïque ...

10.Posté par Tonton le 04/05/2015 14:38

Ne parlez pas du mal de F.Mitterand ou de Gaulle: c'est du blaspheme !

11.Posté par MENSONGE le 04/05/2015 19:18

La religion laïque est la pire que je connaise !

J'invite chacune et chacun à visionner sur youtube une vidéo de Vincent Peillon concernant la laïcité, ou le laïcisme.

tappez "vincent peillon catholique" et vous constaterez que la seule, l'unique volonté de la laïcité est de détruire toutes églises chrétiennes ainsi que la foi chrétienne afin de créer la religion laïque ....... ATTENTION MENSONGES LAÏCS D'ailleurs beaucoup de laïc se cachent derrière le PS.... le Parti Satanique...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes