MENU ZINFOS
Faits-divers

Bipolaire, en pleine crise, il frappe un homme dans un fauteuil roulant


Julien a été jugé ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre pour ces faits mais aussi pour des violences conjugales. Le prévenu, diagnostiqué bipolaire depuis 2014, s'est confondu en excuse et a éprouvé de la honte.

Par - Publié le Jeudi 17 Juin 2021 à 18:17

En vacances chez sa mère à La Réunion depuis janvier dernier, il était en décompensation maniaque au moment des faits, a indiqué l’expertise médicale. Un état qui peut être marqué par des hallucinations, des délires et de grandes angoisses. 

Dans la nuit du 27 au 28 janvier dernier, Julien a entrainé sa compagne dans une virée infernale en voiture. Coups, crachats, menaces… Le trentenaire s’est laissé aller à un déchaînement de violences sur sa compagne sous prétexte qu’elle avait regardé un autre homme. La jeune femme, qui avait auparavant déjà reçu des claques, a cette fois-ci eu une dent cassée.
 
Quelques semaines plus tard, dans la nuit du 5 février dernier, il s’en est pris à un couple dans la rue à Saint-Gilles. Julien a abordé de manière cavalière la jeune femme. Son compagnon qui est intervenu a reçu un coup de poing à la mâchoire. Un coup si violent que le joystick du fauteuil de la victime s'est brisé. 

" Je n’avais pas vu qu’il était en fauteuil",  avait-il lâché lors de la confrontation. "C’est la honte je m’excuse", a-t-il encore répété à la barre du tribunal. Au moment des faits, l’altération de son discernement n’est pas discutable. Incarcéré à Domenjod depuis deux mois, il suit désormais une psychothérapie et son nouveau traitement. 

La question pour le parquet est de savoir si une fois libéré, il saura résister aux tentations. Huit mentions figurent à son casier pour conduite sous l'emprise de l'alcool, vol, usage de stupéfiants ou violences. 10 mois d’emprisonnement avec suivi socio-judiciaire comprenant une injonction de soins et l’interdiction d’entrer en contact avec la victime ont été requis. 

Le tribunal a entendu le ministère public. Julien va donc rester en prison sans aménagement de peine. Il devra payer la somme de 300 euros de contravention mais aussi régler les frais médicaux, la réparation du fauteuil et 1 000 euros de préjudice moral à la victime du coup de poing. A l’attention de son ex-compagne, il devra s’acquitter de 1000 euros de provisions en attendant l’audience sur intérêts civils.


En charge de la région sud de l'île, j'ai la main verte, le pied marin et la tête dans les nuages.... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par MôvéLang le 18/06/2021 07:04

Pourquoi le tribunal n'a pas tout de suite condamné le fond d'indemnisation à payer les réparations et dommages?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes