MENU ZINFOS
International

Biodiversité: Les chercheurs appellent à une réduction de la population humaine


Par Zinfos974 - Publié le Mardi 11 Juillet 2017 à 16:22 | Lu 1752 fois

Ce lundi 10 juillet, des chercheurs américains et mexicains ont publié un article concernant l'extermination de la biodiversité dans le Proceeding of the national Academy of Science (PNAS).  Selon Gérard Ceballos de l’université national autonome du Mexique et Paul Ehrlich de Stanford, la biodiversité connaîtrait une sixième extinction de masse accélérée.
 
Ce n’est pas leur premier article à ce sujet : en juin 2015 ils avaient déjà publié dans la revue Science l’existence de ce phénomène. La différence se trouve dans la manière dont ils s’y sont pris pour recenser la faune et la flore. Ce n'est pas le décompte des espèces qui a été choisi mais la quantification des populations et leur habitat.
 
« L’accent mis sur l’extinction des espèces peut donner l’impression que la biodiversité terrestre n’est pas dramatiquement et immédiatement menacée, mais qu’elle entre juste lentement dans un épisode d’érosion majeur, que l’on pourra combattre plus tard », expliquent les auteurs.
 
Beaucoup de chercheurs jugent cette approche fascinante comme Benoit Fontaine, biologiste de la conservation au Muséum national d’histoire naturelle. Car selon lui, elle confirme et renseigne sur la gravité de l’extinction en se concentrant sur l’évolution des populations.
 
 50% des animaux qui ont disparu depuis quarante ans 

Depuis 1900, la disparition des espèces a connu une multiplication par 100. Ce rythme effréné est inédit depuis la disparition des dinosaures il y a environ 66 millions d’années.
 
Les chercheurs ont entrepris une vaste méta-analyse sur la moitié des espèces vertébrées répertoriées. Pour cela, Gérard et Paul se sont basés sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), possédant l’inventaire le plus complet sur l’état de conservation de la biodiversité.  En tout c'est l’évolution de pas moins de 27.600 espèces de mammifères, de reptiles, d’oiseaux et d’amphibiens terrestres sur les cinq continents qu'ils ont étudiée.
 
Plus spécifiquement ce sont 177 espèces de mammifères pour lesquelles ils avaient des données sur l’aire de répartition de 1900 à 2015.  Environ 32% des espèces étudiées ont décliné tant au niveau de leur population que de leur aire de répartition. Et parmi les 177 espèces de mammifères, on constate que 40% d’entre elles ont perdu 80% de leur habitat.
 
En 2016, on dénombre 7.000 guépards et 35.000 lions africains soit une diminution de 43% depuis 1993. Quant à la population d’orang-outans, elle a chuté de 25% en une dizaine d’années, comptant désormais 80.000 individus tandis que celle des girafes est passée de 115.000 en 1985, à 97.000 en 2015.  En résumé, c’est 50% des animaux qui ont disparu depuis quarante ans estiment les scientifiques.
 
Or, la disparition des populations est un prélude à celle des espèces, préviennent les scientifiques. Une analyse détaillée du déclin des effectifs d’animaux rend le problème bien plus clair et inquiétant" précisent les scientifiques.
 
Deux ou trois décennies au maximum pour agir

Les chercheurs appellent à une réduction de la population humaine ainsi que de sa consommation, en utilisant des technologies efficaces mais moins consommatrices. Ils interpellent notamment sur le commerce d’espèces en voie de disparition ou encore sur l’aide à apporter aux pays en développement pour maintenir les habitats naturels et protéger la biodiversité. "Nous ne disposons que d’une petite fenêtre pour agir, deux ou trois décennies au maximum", préviennent-ils.
 
Cependant des critiques apparaissent face à la publication. Selon Florian Kirchner, chargé du programme "espèces" pour la branche française  de l’UICN : "Cette publication montre que la situation est très alarmante, plus que ce que peut laisser voir notre liste rouge". Pour l’organisme, 42% des espèces invertébrées terrestres et 25% des invertébrés marins sont menacés d’extinction.




1.Posté par Oula le 11/07/2017 18:48

Oui hélas, il faut un planning familial mondial pour réguler la croissance démographique exponentielle des humains qui est la cause de leur propre destruction et celle de la planète également du coup.

2.Posté par ecolo vegan le 11/07/2017 18:59

quand les ecolos parlaient de decroissance soutenable, les neocons poussaient des cris d'orfraie (des cris de gros véras en realité)

3.Posté par Anis le 12/07/2017 09:09

C'est complètement idiot ce qui est demandé. Il faudrait plutôt que l'humain apprenne à s'adapter à la population animale et vive en harmonie avec elle. Mais ça, c'est trop demander à certain(e)s... De la place sur la terre, il y en a. Par contre, la pollution est là aussi, et c'est ça qui tue ces pauvres animaux qui ont autant le droit de vivre que les humains. Il faut arrêter la surconsommation !

4.Posté par JMR974 le 12/07/2017 11:56

Une idée : faire venir en masse les gens à la Réunion et leur faire faire du surf, le soir, lorsque les eaux sont troubles, lorsque la mar est particulièrement agitée, etc .

5.Posté par Pffffffffffffffffff le 12/07/2017 15:08

commencez par couper les allocs et vous verrez une grosse diminution des naissances sur l'ile!

6.Posté par Zarin le 12/07/2017 16:24

La Suède face à l'eugénisme - 29 mars 2000 - L'Obs

230.000 personnes ont été stérilisées entre 1935 et 1996 en raison de lois eugénistes.

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20000329.OBS3272/la-suede-face-a-l-eugenisme.html

7.Posté par ecolo vegan le 12/07/2017 19:07

il faut castrer ceux qui ont la plus grosse empreinte carbonne:
- km avion
- diesel
- data center
- viande rouge
- peche industrielle
- huile de palme
- etc...

8.Posté par alcide le 12/07/2017 21:41

Pour limiter la population, verser des primes inversement proportionnelles au nombre d'enfants. A partir de 2 enfants , ne plus verser d'allocations familiales.

9.Posté par Pamphlétaire le 14/07/2017 16:30

J'avais écrit ma pensée ici sur cet article mais les termes étant trop forts, le ou les modérateurs de Zinfos n'ont pas fait éditer mon commentaire. Je ne leur en veux pas car ce n'est pas la première fois car quand j'ai quelque chose à dire, à répondre, je ne prends pas de gants. Mais, sur cet article, mon absence du commentaire précédent va être remplacé avantageusement par Bill Gates lors d'une conférence. Vous pourrez vous y rendre pour la chercher intégralement et par la même voir d'autres articles sur la réduction des populations avec les vaccins par exemple : vous savez , les 11 vaccins que le gouvernement français va nous imposer bientôt....Comme dirait l'autre, réveillez-vous!

10.Posté par Ikki le 15/07/2017 23:59 (depuis mobile)

Commençons par les politiques !

11.Posté par A mon avis le 17/07/2017 15:35

@ 9 Pamphlétaire : vu le peu d'intérêt de vos commentaires, qu'ils paraissent ou non, n'a vraiment aucune importance !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes