Océan Indien

Bilan 2014: La délinquance augmente de 7% à Mayotte

Samedi 11 Avril 2015 - 16:58

A Mayotte, sur l’année 2014,on observe une hausse de 7% de la délinquance. Les atteintes volontaires à l’intégrité physique (AVIP) grimpent de 24% et les atteintes aux biens (AAB) augmentent de 2,16%.

En parallèle, le taux l'élucidation est également en hausse, de + 24,39 % pour les AVIP , et de + 2,16 % pour les AAB.

La part des mineurs mis en cause est en baisse pour les AAB (-8,88 %) tandis qu’elle est en hausse pour les AVIP (+ 45,78 %). Ces atteintes volontaires à l'intégrité physique représentent 25%  de la délinquance générale.

Par ailleurs, les agressions intra-familiales progressent fortement (+38,24%), tout comme les violences envers les dépositaires de l’autorité publique (+70,83%).

Conflits et affrontements entre villages: Un phénomène persistant

Les cambriolages dans les habitations sont eux en baisse de -14 % alors qu’ils sont en hausse de +15 % dans les locaux commerciaux. Les cambriolages dans les établissements scolaires et dans les locaux administratifs sont en baisse de -7,17 %. 

"L’augmentation de la violence est due en majeure partie à un regain des violences intracommunautaires entre villages, dans et aux abords des établissements scolaires ou des lieux de prise en charge et de dépose des élèves, précise la préfecture de Mayotte dans son communiqué, mais aussi à l’occasion des rencontres sportives en particulier de football".

19.991 immigrés clandestins reconduits à la frontière

EN 2014, les services de lutte contre l'immigration clandestines ont permis d'éloigner 19.991 étrangers en situation irrégulière, contre 15.908 en 2013. 12.879 passagers, 610 passeurs et 597 embarcations ont ainsi été interpellés.

67 retraits de permis pour alcoolémie au volant

 8 personnes décédées dans des accidents de la route en l'année dernière. Le nombre d'accidents corporels recule : 274 en 2014 contre 292 en 2013 ,soit une baisse de 6%. On assiste parallèlement à une baisse de 8,8% des blessés: 297 personnes en 2014.

Le nombre de dépistages d’alcoolémie au volant est passé de 2336 en 2013 à 1830 en 2014. Les dépistages positifs (105 en 2014) sont à l’origine de 67 mesures de retrait de permis.
Lu 1911 fois



1.Posté par dimitri le 11/04/2015 18:45

Inquiétant la hausse de cette délinquance. Faudrait durcir les sanctions pour les délinquants et revoir la politique de la natalité car certains, je dis bien certains, font des enfants pour les alloc et aides sociales avec mauvaise éducation ou absence d'éducation pour leurs enfants et cela a des répercussions sur la hausse de la délinquance.

2.Posté par Pas sorcier pourtant ! le 11/04/2015 18:56

La réunion a un pied et demi dedans tandis que drapés de leurs mandats qui leur rapportent gros d'euros, les politiques continuent à nous brasser de l'air en faisant semblant de ne pas comprendre ce qu'il est en train de se passer ici alors que ce sont eux mêmes qui sont à la base de toute cette merde qui nous arrive droit de ?... devinez !... et c'est pourtant pas sorcier !

3.Posté par Prout le 11/04/2015 20:34

Et pour La Réunion, on a des chiffres? Est-ce encore une histoire de poussière dans l'œil du voisin pour ne pas parler de la poutre qui est dans le notre?

4.Posté par Gloseur sensE le 11/04/2015 20:36

Une fois de plus, concernant les chiffres des délits et des crimes commis à Mayotte en 2014, les services de l’État, ne précisent toujours pas les actes à caractère raciste, xénophobe, antisémite, antichrétien, etc.

Etant rappelé que la lutte contre le racisme et l'antisémitisme est en France une cause nationale, ce qui signifie que le Mayotte n'a aucune excuse pour son inaction et pour son laxisme coutumiers.

Ceci dit, peut-être que la lutte contre le racisme, la xénophobie, l'antisémitisme et la christianophobie sera inscrite dans le plan Etat-département de Mayotte pour 2015-2025, voire de manière plus réaliste pour 2050.

Puis, les services de l’État chargés de la sécurité à Mayotte, n'indiquent pas non plus, le nombre de personnes physiques et morales françaises qui en 2014, ont été contraintes de devoir quitter Mayotte, et qui par crainte fondée et par prudence ne peuvent pas y revenir.

A ce sujet, il serait très intéressant et utile de connaître le nombre de personnes physiques et morales françaises qui depuis avril 2011, ont été dans l'obligation forcée de devoir partir de Mayotte.
Y compris le nombre de personnes physiques et morales françaises qui à ce jour, ne peuvent toujours pas revenir à Mayotte, notamment, parce que les services de l’État ne leur donne aucune garantie que leur sécurité ainsi que celle de leur famille et de leur entreprise serait correctement assurée.

Enfin, relevons que les chiffres de la corruption et de la collaboration illicites à Mayotte ne sont pas non plus indiqués dans ce bilan mahorais d'une année 2014 encore très fortement insécuritaire.

5.Posté par Noora le 11/04/2015 22:14

Mon cher gloglo insensé. Depuis quand il y a eu des délits et crimes à caractère antisémite à Mayotte ? Et pourquoi vous ne vous étonnez pas que l'état ne précise pas les actes à caractère anti comoriens, anti mahorais et anti malgaches à la Réunion. Le nombre de personnes physiques ayant quitté Mayotte car en situation irrégulière sont vos frères comoriens mais ils reviennent le lendemain car ils ont la garantie de leur sécurité ici à Mayotte. N'essayez pas de parler des chrétiens et juifs résidant à Mayotte. Qu'est ce que vous voulez faire croire aux lecteurs de zinfos ? Tout le monde sait qui se cache derrière gloseur sensE.

6.Posté par Dalto le 11/04/2015 22:28

Merci posté 3 de poser la question car nous aimerons bien avoir les chiffres de la délinquance à la Réunion.

7.Posté par amoro le 11/04/2015 22:50 (depuis mobile)

La presse parle de Mayotte et gloseur sensE bave, bave, bave. Laissez le baver. C''est sa seule façon d''exister. Heureusement le ridicule ne tue pas.

8.Posté par kafir le 11/04/2015 23:14

C'est complètement absurde de mélanger les pinceaux en espérant ressembler à Salvatore Dalí car l'histoire nous a enseigné que les moustaches de Dali restent imprenables.
Là où la misère prospère il y a toujours de la violence. Unissons nous pour en finir définitivement avec la bourgeoisie socialiste ! Rendez-vous aux élections régionales en décembre !

Kafir

9.Posté par KLD le 11/04/2015 23:33

Mayotte est française , il faut vous en prendre à Giscard .......... les mahorais et les réunionnais ont maintenant les memes droits et devoirs .................

10.Posté par KLD le 11/04/2015 23:35

Kafir , tu délires ......... et la bourgeoisie "droitière"..tout le monde la connait et la subit avec son lot de condescendance et d'arrogance, on vous voit et croise ts les jours ! ............. la lutte continue !

11.Posté par kafir le 12/04/2015 01:10

Il faut appeler un chat un chat comme aime dire monsieur Christian Paul un des frondeurs qui ne cesse de
dénoncer la droitisation de la gauche hollandaise n'en déplaise cher KLd ; par ailleurs je tiens à te signaler que je suis indépendant des élites politiques tout en restant vigilant de ses requins qui s'engraissent généreusement de nos impôts.

Kafir

12.Posté par aou le 12/04/2015 02:24

ne pas laisser une population face à une montée de la délinquance

13.Posté par Le M''''zé le 12/04/2015 02:42

Post 4: Censeur glosé, votre prose est un tissu de contre-vérités, d'affirmations fallacieuses, bref c'est de la merde, et post 5 et 7 ont dit le reste: vous êtes une boule puante! Retournez d'où vous venez, la vie est tellement plus belle aux Comores!

14.Posté par vakoa le 12/04/2015 06:00 (depuis mobile)

Pourquoi "il faut" s''en prendre à Giscard ? Si les mahorais ont les mêmes droits et devoirs que les réunionnais et que cela dérange KLD, qu''il s''en prenne à Giscard mais tout seul. Moi c''est le cadet de mes soucis.

15.Posté par mahoraise le 12/04/2015 09:03 (depuis mobile)

Post 12 aou. C''''est mal parti avec tous ces mineurs isolés qui ont faim et pendant ce temps, leurs mères dorment au chaud une fois expulsés vers les Comores. Sans compter les ENAM (enfants nouvellement arrivés à Mayotte)

16.Posté par Domi le 12/04/2015 09:37 (depuis mobile)

Moins mi dit : chacun sa merde. Mayotte sa merde, la Réunion sa merde. La Reunion l est pas extensible, elle y peut pas accueillir toute la population de Mayotte, dans quelques années nous va voir les conséquences.Allez !!Dit que moins l''est raciste!

17.Posté par amoro le 12/04/2015 10:50 (depuis mobile)

Post 16.
Mayotte non plu n''est pas extensible et pourtant, des réunionnais débarquent tous je jours et s''y installent, surtout depuis que notre île est devenue DOM. NE DITES PAS QUE JE SUIS RACISTE mais si chacun sa merde, pas de réunionnais chez no

18.Posté par rito le 12/04/2015 11:06

Les effets bienfaisants de la loi taubira commencent à s'exporter à Mayotte. C'est bien. La démocratie avance et c'est tant mieux. Vive les droits inaliénables des voyous! Vive la puissante république française et nos hommes politiques qui font tout pour nous apporter le bien - être et la sécurité. Nous avons le meilleur. Vive les socialistes.

19.Posté par Idriss le 12/04/2015 12:42

Post 4.
Jusqu'aujourd'hui , aucun crime antisémite ou antichrétien n'a été commis à Mayotte. Le jour ou cela arrivera ça sera surement l'oeuvre d'un frère (à toi) comorien. les mahorais respectent toutes les personnes qui s'installent chez eux (sauf ceux qui leur balancent des têtes de porc dans leur lieu de culte) et ne sont pas des assassins de sang froid. Fazul (auteur des attentats de Nairobi il y a de cela une quinzaine d'année), n'était pas mahorais, les assassins présumés d'Hélène Pastor ne sont pas des mahorais et enfin, aucun mahorais n'a été cité dans une affaire de règlement de compte pour trafic de drogue dans les quartiers nord de Marseille.

20.Posté par Choupette le 12/04/2015 12:47

@ 5.Posté par Noora

"Tout le monde sait qui se cache derrière gloseur sensE"

... sauf moi.

Merci d'éclairer ma lanterne.

@ 17.Posté par amoro

"Mayotte non plu n''est pas extensible et pourtant, des réunionnais débarquent tous je jours"
Pour y travailler, rassurez-moi, et non pas juste pour manger ... .

21.Posté par Amoro à Choupette le 12/04/2015 13:01

Ils peuvent travailler chez eux ! Et ils travaillent sans manger ? Si chacun sa merde, que ceux qui disent cela commencent à demander à leur compatriotes de ne pas se rendre chez les autres.

22.Posté par Joseph le 12/04/2015 13:08 (depuis mobile)

Sauf que le Réunionnais qui va à Mayotte, y va pour bosser, alors que les Mahorais quand ils viennent ........ Ce n est pas la même chose. Certes on ne peut pas leur faire des reproches. Mais c''est la triste réalité.

23.Posté par Choupette le 12/04/2015 20:06

21.Posté par Amoro

Ce que je voulais dire, c'est que le Réunionnais qui va à Mayotte, c'est pour monter une entreprise et y faire travailler les gens du coin.

Les paquets de biscuits, les cuisses de poulet traité ne poussent pas dans les arbres !

C'est que c'est tout un apprentissage ... le travail ... .

Faut se lever (parfois aux aurores), respecter des horaires établis, un contrat, etc. ... .

Car, il faut travailler pour manger !

On dit aussi qu'il faut manger pour vivre et non vivre pour manger.

24.Posté par idriss le 12/04/2015 21:39 (depuis mobile)

Post 24. Cela fait plus de 20 ans que je travaille à la Réunion car je ne vis pas pour manger et je sais que les biscuits et ailes de poulets ne poussent pas dans les arbres. Et pourtant je suis victime du racisme dans mon travail car je suis mahorai

25.Posté par Choupette le 13/04/2015 12:22

@ 24.Posté par idriss

Ho ?!

26.Posté par 974parterre le 14/04/2015 13:04

l'avantage a la reun c'est qu'elle ne peut que baisser....

27.Posté par 974parterre le 14/04/2015 13:07

ben heresement que mayotte est français,pourquoi n'y aurait t il que la reun qui aurait droit de profiter du gateau?j'aimerais qu'on explique qu'es qui fait que le réunionnais lambda raciste,vantard et profitant du système pourrait il etre perçu comme meilleur?

28.Posté par vincez H le 15/04/2015 12:51

bonjour à tous... cette évolution est déjà déplorable, mais particulièrement à Mayotte, vous savez bien que beaucoup de gens ne portent plus plainte... donc tuos ces chiffres sont minorés fortement... c'est sur que quand des gamins mineurs violent une jeune fille et se retrouve libéré le lendemain, l'espoir est perdu.... Moins de 1/3 des affaires élucidées... cela ne vous interppellent pas ?

de toute manière le mot d'ordre actuel est PAS DE VAGUE..... triste france dans cette Haïti maquillée en département francais.... et à mon humble avis la faute n'est pas à rechercher du côté des mahorais mais de nous-mêmes qui sommes venus bousiller cette société traditionnelle qui était si attachante... il y a 10 ans, les enfants étaient éduqués par tout le village et on se tenait droit !!

29.Posté par Gloseur sensE le 22/04/2015 14:22

Il est exact (réaction du 15/04/2015 à 12:51) que la saisie de la Justice et le dépôt de plainte, ne sont pas des habitudes mahoraises.
Par ailleurs, le cadi était une sorte de juge de paix et de proximité.

Il est vrai aussi que le taux d'élucidation des affaires judiciaires est à Mayotte particulièrement faible. Nous pensons qu'il doit même être inférieur à 25 %. Néanmoins, cela dépendrait aussi de la personne qui dépose plainte, n'est-ce pas ?

Puis, il y a aussi fréquemment de méprisants classement sans suite, et des réponses implicites de rejets, qui sont faits probablement pour décourager certains justiciables d'ester en Justice.

Enfin, il est vrai qu'il y a 15 voire plutôt 20 ans, la société mahoraise était plus stable, plus apaisée, qu'il y avait moins d'insécurité, à l'exception, par exemple, il ne faut pas l'oublier, du crime de cette jeune femme blanche, violée et torturée à mort, et dont ses abominables criminels ont été condamnés.

30.Posté par yoti le 24/04/2015 20:37 (depuis mobile)

Oui Gloseur sensE , il y a 15 voire 20 ans, la société mahoraise était plus stable, plus apaisée car il y avait moins de kwassa kwassa qui déposaient les enfants nouvellement arrivés à Mayotte et en provenance des Comores

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter