MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Bienvenues chez les P’tis


Par marius.patchiapin@ac-reunion.fr - Publié le Mardi 23 Septembre 2008 à 16:43 | Lu 874 fois

La population Réunionnaise compte 784000 habitants (source INSEE au 1er janvier 2006).
Dans sa grande majorité, le Réunionnais est mis à la marge des grandes décisions qui directement ou pas influerons sur son environnement.
Les postes cadres ne semblent pas être dévolus au Réunionnais, il sait se taire, ne pas se plaindre et essayer de se sortir la tête de l’eau.
Que ce soit dans le public comme dans le privé, l’un arrive allègrement ; quelques fois en dehors des périodes règlementaires, à rapprocher conjoint ou progéniture au bénéfice d’un directeur de ceci ou d’un inspecteur de cela, si ce n’est créer un poste sur mesure. L’autre place à des postes à responsabilité des personnes, qui en raison de leur nationalité, ont su bénéficier des largesses d’une multinationale, parce que celle-ci doit pouvoir pénétrer un marché dans le monde.
Dans tous les cas, parce que le Réunionnais serait gentil ; c’est ce qui se dit, voilà la belle affaire, il y en a qui osent même avouer qu’il ne faudrait pas faire ça aux Antilles ; seraient-ils moins gentils?
Les seules positions à responsabilités qui semblent résister, certainement en raison de leur émanation populaire directe, sont ceux d’élus, qui eux sous l’égide d’alliance préparent leur relèves, la famille c’est sacré et en plus cela nous permets à nous petit peuple de continuer à vaquer à nos occupations, puisqu’on va bien s’occuper de nous.
Aussi, il est indiscutablement de notre droit et de notre devoir, de se poser la question de la place que le Réunionnais, quand il est diplômé et qu’il possède un savoir faire, est en droit d’attendre.
Le Réunionnais dans sa grande majorité n’appartient à aucun réseau, son cercle ne se résume généralement qu’à quelques amis et parents, de simples citoyens comme lui en réalité. Il ne fait l’objet d’aucune franchise, et de ce fait n’est pas à jour des horizons, quelques fois crées de façon artificiel, mais peu importe, ça nourrit le compte en banque, qui peuvent lui êtres offerts. Il n’a aucun poids, faculté réservé aux groupes, aux corporations, ceux la même qui savent faire ou défaire une carrière. Quoique leur capacités à se détruire entre elles au détriment de la défense de l’individu laisse pantois.
On créé la réserve naturelle des hauts, le parc marin, la maison des civilisations, la route des tamarins, soit……
Mais à quand une Réserve à l’image de celles des Américains, afin d’y parquer tous les autochtones laissés sur le chemin du développement qu’il soit durable ou pas.
On lui demande de faire des études, mais d’accepter de bas salaires, on lui demande de partir mais sans espoir de revenir pour ceux qui le voudraient.
On lui demande simplement mais fermement, d’accepter les règles instaurées par des filières, de fait, aguerries.
On parle de fracture sociale, de fracture numérique, de toutes sortes de fractures en raison.
Et après, derrière ces mots, tout est vide, ce sont les mêmes qui en subissent de plein fouet les conséquences, les même qui de par leur mise en quarantaine, n’ont pas d’espoir d’évolution sociale, pas d’espoir d’envisager des jours meilleurs à des fins de bâtir une famille, d’éduquer au mieux leurs enfants pour prendre le relais.
Quand vous parlez en ces termes, on vous étiquette d’indépendantiste, de raciste, de tout ce que vous voulez, comme si un point de vue, un constat sur la société à laquelle vous appartenez tient ses origines d’une paranoïa aiguë. Parce que ce ne sont pas les choses qu’on veut entendre, les biens pensants sont outrés, alors qu’ils contribuent à la déculturation d’un groupe, ils s’émeuvent plus facilement pour les reportages sur TV5 ou Planète, c’est loin et ça donne bonne conscience et surtout il faut qu’ils puissent continuer à agir en toute impunité. Ils oublient simplement que parce que vous aimez tellement votre pays et votre île, ajouter au fait que vous n’avez pas d’œillères ni d’intérêts particuliers, et bien vous osez regarder la réalité en face et lui montrer ses errements.
Cette consanguinité dans l’attribution des emplois valorisants et correctement rémunérés, contribuent pleinement à l’exclusion sociale emmenant le Réunionnais à se séparer de son héritage culturel ou patrimonial que ses parents ou grands parents ont su acquérir au prix de tant de privations, participe à ce qu’il ne se sente plus chez lui et l’amènera à n’en pas douter à basculer du côté obscur.
Les répliques que les principaux géniteurs -responsables politiques, économiques- auront engendré, ils devront les prendre tôt ou tard en pleine figure.
Et puisqu’il est inscrit dans nos gènes de façon indélébile le déracinement et la lutte, nous saurons en quelque lieu que ce soit, nous reconstruire et rebâtir, et quand viendra à nouveau le moment de goûter aux fruits de nos labeurs, arriveront les donneurs de leçons qui les cueilleront à notre place, nous ne pourrions de par notre gentillesse que leur laisser les lieux et leur dire "bienvenue chez les P’tits".

Marius Patchiapin



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes