MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Bienvenue à toi, petite Kayla !


- Publié le Vendredi 9 Décembre 2016 à 17:19 | Lu 1152 fois

Bienvenue à toi, petite Kayla !
L’univers possède le merveilleux don de se renouveler à chaque seconde.

Nous venons à peine de déplorer le départ de Michèle Baillif que voici un nouveau tout petit ange parmi nous.

J’ai l’immense plaisir de vous annoncer l’arrivée de Kayla, petite-fille de votre aimable serviteur et tendre petite chérie de ma fille Leïla et de son Frédéric de bonhomme.

Inutile dir à zot le roi la pas mon cousin.

Elle arrive donc à la suite de ses frangins Emerick et Romarick, et de sa sœur Ambre. Et à ce propos, vous allez peut-être m’aider à résoudre ce qui est pour moi un petit mystère : si leur maman et leur papa savent parler un très bon français, chez eux, ils ne parlent qu’en créole.

Alors, expliquez-moi comment ces trois-là s’expriment en un français très châtié. Je vous jure que l’ancien professeur que je suis ne leur a jamais donné la moindre leçon de la langue de Hugo.

Bref, prenez votre mal en patience, la relève est assurée et les Bénard n’ont pas fini de vous tanner.

Bien affectueusement à tous, JULOT.




1.Posté par Notre langue: le français! le 09/12/2016 22:29

"Kayla"… "Leïla"…
Un prénom arabo-musulman, un autre de nulle part…
Mon Dieu, Seigneur… Quelle tristesse… Qu'ont-ils fait de nos beaux prénoms de France?...
La défrancisation en marche, dans les prénoms comme dans le reste.
Et on s'étonne d'être méprisé par des peuples qui ont déjà colonisé nos enfants en les assimilant par le nom dès leur naissance…
C'est triste à pleurer.

2.Posté par L'Ardéchoise le 09/12/2016 23:25

Je partage ta joie et ton plaisir, lou papé !
Longue vie à Kayla, je suis sûre que tu en es déjà fol-dingue, tu as bien raison.
Et n'oublie pas que tous les gazouillis des bébés n'ont ni langue, ni frontières et réjouissent ceux qui les entendent sans aucune distinction.

3.Posté par Jules Bénard le 10/12/2016 08:16

à posté 1 :
Il fallait s'y attendre, les "chefs d'escadrille" ont pris leur envol.

4.Posté par Notre langue: le français! le 10/12/2016 10:42

Si le Julot qui signe ça ne veut pas qu'on donne son avis dessus, il n'a qu'à se taire.

Si des gens expriment ce qu'ils ressentent, le nommé Julot serait bien aimable de leur répondre autrement que par une insulte qui n'a jamais rien prouvé, et surtout pas l'intelligence ni la supériorité.

La propension grandissante des Français à donner à leurs enfants des prénoms étrangers (ou carrément inventés pour faire "original") est un symptôme pathologique : les Français (pour une part non négligeable) sont atteints d'un virus xénomaniaque qui les pousse à baragouiner toujours plus un "angliche" au rabais et à défranciser leurs enfants dès leur naissance en les affublant de "prénoms" aussi ridicules que cette pauvre petite "Kayla".

Je ne connais pas d'autre peuple qui pousse le reniement de soi si loin (à part peut-être les Allemands "rééduqués"). Et un certain nombre de musulmans, Français ou non, m'ont fait exactement la même remarque, confirmant ce que j'écrivais: un peuple qui renie sa langue, ses prénoms, ses traditions religieuses, est un peuple qu'on méprise (qu'ils méprisent) parce qu'il mérite de l'être.
En termes plus crus, qui sème la "Kayla" récolte le Bataclan.

5.Posté par L'Ardéchoise le 10/12/2016 13:26

L'escadrille vole bien bas, elle perd son carburant ?
Ce n'est vraiment pas malin d'aller déverser son fioul sur une si bonne nouvelle et sur le bonheur légitime qu'elle procure.
De plus, le prénom Kayla trouve ses origines dans la Grèce antique et se retrouve dans la mythologie.
Au lieu d'aller chercher dans des thèmes de vulgarisation, intéressez-vous donc à l'Histoire avec un grand H et vous apprendrez comment noms, prénoms, us et coutumes se sont propagées.
"La défrancisation en marche..." !
La langue française s'est approprié depuis la nuit des temps des mots venus d'ailleurs, entre autres de l'arabe, ce qui me permet de vous dire que vous êtes mesquin (de "miskin"), espèce de brêle (de "beghel") et que vous feriez bien de prendre votre barda (de "barda'a) pour aller faire un safari (de "safari"!!!), cela vous changera les idées.
Je ne vous donne ici qu'un petit aperçu, mais vu votre état d'esprit, un détail : si vous rencontrez un zarab, ne le traitez pas de "crouille", ce mot venant de "khuya" qui veut dire "mon frère"...

Bon WE, Jules et profites bien de ces instants précieux auprès de ceux que tu aimes.

Le post 4 vient de tomber, je crois bien que le chef d'escadrille s'est crashé,...

6.Posté par Jules Bénard le 10/12/2016 14:05

à posté 4 "notre langue le français" :

Monsieur, vous vous méprenez totalement sur le sens de mes propos et croyez que je le regrette.

(1)
En ce qui concerne "Leïla"...
J'ai toujours adoré ce prénom, qui signifie "la lune", je crois, en arabe. Ou "la nuit", peut-être aussi ? Passons.
Lorsque ma fille est née, j'ai spontanément déclaré ce prénom à l'état-civil. Il n'y avait aucun calcul là-dedans : je ne suis pas croyant.
Ma fille est très grande, très belle, très claire de peau alors que sa mère est une grande et belle Cafrine. Ce n''est pas moi qui décide de la génétique. C'est comme ça.
(-2)
J'ai un ami, un des meilleurs avocats de l'île, in bon zarabe bien de chez nous. Il a pour prénom Thierry. De quoi accusera-t-on alors ses parents ?
(3)
Je ne prétends défendre "ni mon intelligence ni ma supériorité"... mais c'est vous qui le dites. Je ne suis ni plus intelligent que vous, ni, surtout, supérieur à vous. Je ne suis supérieur à personne.
(4)
Beaucoup de parents donnent à leurs enfants des prénoms issus de la musique, de la télé. Combien de "Mickaël", de "Elvis", de "Vanessa". Moi-même, lorsque mon fils "Jules Junior" est né, j'ai voulu l'appeler "Elvis". Mais il y a quelque 20 ans, ce n'était pas possible.
Pourquoi ? Parce que je suis un inconditionnel d'Elvis Presley, à mon sens le plus grand chanteur dee tous les temps. MAIS je vous accorde le droit de ne pas être de mon avis.
(5)
Vous ne pouvez décemment m'accuser de mépriser notre langue française. Je la défends bec et ongles chaque fois que l'on m'en donne l'occasion.
J'ai écrit plus de trente ouvrages, tous en langue française... dont un glossaire de notre langue créole.
(6)
Et si nous nous parlions sans invective ?
Nous ne partageons certes pas les mêmes idées mais j'adore la controverse.
Contrairement à ce que vous semblez penser, j'aime que l'on me prenne en défaut. J'en fais mon profit et vous en suis reconnaissant.
Okay ?

7.Posté par jr B le 10/12/2016 14:36

Moi aussi je suis papi. Et ce n'est pas moi non plus qui ai choisi le nom de mes petits choux. La petite qui vient d'arriver invite à la fête, pas à la polémique. Le débat peut être abordé, mais pas là.

8.Posté par Notre langue: le français! le 10/12/2016 16:48

A post 6.

Je constate avec plaisir que vous revenez à de meilleurs sentiments, propices à la discussion et non à l'invective (car je ne me suis nullement "mépris" sur votre allusion bel et bien insultante au chef d'escadrille).
Je reprends vos remarques dans l'ordre.

1- Vous avez choisi pour votre fille le prénom "Leïla". Les Arabes souhaitent la bonne nuit en disant "leïla saïda" (j'ai quelques restes de cette langue que je déchiffre encore pour avoir vécu pas mal de temps en pays arabo-musulman, cela pour le gentil post 8 qui voudrait m'en instruire…).
Leïla ("femme de la nuit") est donc un prénom arabe, islamique. Ce n'est pas anodin pour un musulman, et j'espère que vous le savez.
Car vos raisons (qui vous appartiennent évidemment), pour esthétiquement justifiables qu'elles vous semblent, me semblent à moi être des "raisons que la raison ignore". Et je ne vois guère en quoi le bel aspect de votre fille ou la couleur de votre épouse y change quelque chose…

2- Votre ami "bon zarabe bien de chez nous" se prénomme Thierry ? Ca me semble prouver une chose: ses parents ont voulu marquer ainsi sa francité au-delà de ses origines, et je trouve cela très bien.
Car ils ont renoncé à une part d'eux-mêmes pour marquer son caractère de fils de France, nation culturellement pétrie de christianisme (la croyance n'ayant plus rien à y voir), le contraire de ce que vous avez fait en assimilant votrefille à une communauté d'origine étrangère à la France, et dont une partie significative se dresse aujourd'hui contre elle. "Prénommer, c'est (peut-être aussi) prévoir"…

4- "Beaucoup de parents donnent à leurs enfants des prénoms issus de la musique, de la télé. Moi-même, lorsque mon fils "Jules Junior" est né, j'ai voulu l'appeler "Elvis". Mais il y a quelque 20 ans, ce n'était pas possible. Pourquoi ? Parce que je suis un inconditionnel d'Elvis Presley, à mon sens le plus grand chanteur dee tous les temps."
Puisque vous m'accordez le droit de diverger, je diverge, et sacrément.
Cela illustre les ravages de la télévision, de plus en plus visibles et déplorables, sur notre population réunionnaise complètement coupée de ses racines réunionnaises et françaises par des programmes débiles. La floraison des "Tommy" et autres "Fatima" illustre la perte de repère de Réunionnais prêts à ramasser n'importe quoi venu de n'importe où, parce que "entendu à la télé" et "mode".
Un prénom, ce n'est pas cela: c'est une filiation, une marque d'appartenance familiale et nationale. "Elvis" est un américain qui chante en anglais; qu'il le fasse bien n'a rien à voir -à mon sens- avec l'identité de votre fils qui n'est américain ni anglophone. Et je trouve heureux que les lois de cette époque, encore sensées, vous aient empêché de commettre unemauvaise action.

Voilà. Cela dit sans insulte mais avec la conviction que suppose une idée mûrement pesée. Et susceptible d'être réfuté courtoisement.

9.Posté par li le 10/12/2016 17:00

J en tombe !

des prénoms français
Si les fous sanguinaires sont à nos portes c est à cause de la défrancisation.

Bon diou.
L Histoire craquelle.

Il faut convoquer les aïeux

Si grand pa avale son piment Martin
Il causera sûrement
Des prénoms et des noms
Pas assez ci pas assez ça
Ou trop ci ou trop ça

S il n est pas assez français y a qu à dire qu il est réunionnais
Vient de" kwé la "- qui signifie pa l'tan ek gratel.
Et comme réunionnais c est français la boucle sera bouclée.

Na !

10.Posté par L'Ardéchoise le 10/12/2016 21:04

A 8 : nous sommes donc deux à avoir des notions d'arabe, j'ai fait un premier séjour enfant au Maghreb où j'ai été scolarisée dans une école accueillant des élèves de divers horizons, je suis retournée vivre dans ce pays 25 ans plus tard (séjour de 6 ans), ma fille y est née.

Nous sommes d'accord sur un point : les méfaits de la télé, mais aussi du cinéma, de médias "merdiques" et autres chanteurs et chanteuses.
Seulement, le phénomène n'existe pas qu'à la Réunion, il fait des ravages dans la plupart des départements !
Quand vous voyez les prénoms sur les listes des classes, c'est ahurissant.
Ce qui l'est encore plus sur l'île, c'est de mettre des prénoms composés avec Marie, il y en a quelques-uns qui sont assez...curieux !

En ce qui concerne Elvis, je comprends un tant soit peu pourquoi Jules a été tenté (si ce n'est le plus grand, c'est l'un d'eux), j'ai été titillée par Janis pour ma fille, puisqu'elle est pour moi La Voix...
En fait, elle s'appelle Valentine.

Un prénom peut être lourd à porter, mais Kayla (fréquent chez les anglo-saxons, les hispanisants et les israélites) , c'est presque aérien, dans la légèreté et la pureté de l'être, puisse-t-elle en être fière !

11.Posté par Notre langue: le français! le 11/12/2016 00:54

A post 10.

Mesa al kheïr.
Quand je disais "la défrancisation en marche", je visais évidemment la France dans son ensemble, pas seulement la Réunion.

J'ai parfois l'impression d'être le dernier des Mohicans avec la conscience que mon peuple a disparu pour devenir un autre: autres visages, autres mœurs, autres noms. Et surtout la perte inestimable de ce solide bon sens bien de chez nous qui était naguère assez bien partagé, et permettait d'appeler légalement un chat un chat.

Le règne de l'artifice qui nous dissout tient évidemment à la pourriture télévisuelle; mais chacun est responsable de la subir.
La dépossession de notre langue, planifiée, n'est que l'un de ses méfaits. Le déferlement de prénoms étrangers, particulièrement délétère, touche à l'essence de ce que nous sommes, et je n'arrive pas à comprendre ceux qui se soumettent à ce suicide collectif. Elvis chantait bien? D'accord: et après? (Pour Joplin, pardon, mais je n'ai jamais aimé; donc : vive Valentine).

Et a propos, Kayla "fréquent chez les anglo-saxons, les hispanisants et les israélites"?
Les israélites, je ne sais pas. Les Espagnols, vous m'étonnez. Mais chez les Anglo-saxons, que j'ai fréquentés chez eux un bon moment, je n'ai fichtre jamais rencontré de Kayla ! Pas plus dans la mythologie de la Grèce antique dont j'ai quelque connaissance. Eclairez-moi…

12.Posté par Jules Bénard le 11/12/2016 08:55

à "notre langue le français" :

Je suis entièrement de votre avis lorsque vous dénoncez notre perte d'identité qui se manifeste de mille façons.
Par exemple, il est anormal que les 4 plus gros abattoirs parisiens soient tous hallal !
On peut aussi notre que pendant qu'un ministre algérien vient chez nous inaugurer une nouvelle mosquée, il supervise dans le même temps la démolition des églises chez lui !
Je ne pense pas que les prénoms soient en eux-mêmes dangereux pour notre identité nationale.
Bon dimanche.

13.Posté par L'Ardéchoise le 11/12/2016 12:41

Asléma !
Kayla comme d'autres déesses et dieux mineurs se sont perdus dans la nuit des temps d'avant l'Antiquité telle qu'on nous l'enseigne.
Quant à ce prénom, l'erreur commune consiste à dire qu'il est d'origine anglo-saxonne, il s'apparente d'ailleurs à Kay, et prend la forme Cayla chez les Espagnols ou assimilés.
On ne va pas passer el had là-dessus, mes olives m'attendent !

Bon dimanche .

14.Posté par Notre langue: le français! le 11/12/2016 15:34

A post 12

Sur le hallal et le ministre algérien (pour se limiter à ça), nous sommes évidemment d'accord.

Mais ces pratiques, même si nous avons le tort de les accepter, nous sont amenées de l'extérieur.
Ce qui n'est pas le cas de la submersion de prénoms étrangers donnés par les Français eux-mêmes à leurs enfants.
Voilà pourquoi -contrairement à ce que vous dites- je trouve cela infiniment plus grave que la défrancisation soit opérée de l'intérieur par les "victimes" elles-mêmes (nous) que par des gens qui ont intérêt à nous défranciser, l'Histoire n'étant qu'une longue suite de colonisations -et nous aurions tort de croire que c'est fini.

Bref, en défrancisant nos enfants par le nom, nous signifions à d'autres peuples pas forcément amicaux à notre endroit que nous renonçons à être ce que nous sommes, ce que je développais un peu ci-dessus par des arguments.
De quelqu'un qui dit "aimer la controverse", j'attendais une contre-argumentation plus solide que: "Je ne pense pas que les prénoms soient en eux-mêmes dangereux pour notre identité nationale."
C'est quand même un peu court…

Bon dimanche de même.

15.Posté par Notre langue: le français! le 11/12/2016 17:40

A post 13

"Kayla" encore, "Kayla" toujours.

Comme j'aime bien aller au fond des choses (sinon à quoi bon parler?), j'ai fouiné.

Je ne trouve aucune trace d'un(e) quelconque "Kayla" dans la mythologie grecque (sinon une vague allusion sur un site fantaisiste qui l'associe à un certain "Ross", présenté comme… dieu grec ! Jugez du sérieux…). Rien sur aucune source sérieuse.
Ce qui ne m'étonne pas, car cette graphie "ay" est impossible en grec. "Kaila" serait phonologiquement possible, mais n'existe pas davantage.

Sur un site de discussion américain sur les prénoms, notre lanterne s'éclaire: presque toutes les prénommées "Kayla" capables d'expliquer pourquoi on les a affublées ainsi (plusieurs s'en désolent, une a même fait une tentative de suicide à cause de ça!) disent que leur mère leur a donné le prénom d'un personnage de soap opera des années 60 ("Days of our lives").
Certaines ajoutent que ce prénom "ne vient de nulle part" et ne veut rien dire.
Une autre précise cependant que son petit ami pakistanais a beaucoup ri (elle beaucoup moins) quand il lui a dit que "kayla" voulait dire "banane" en ourdou…

L'apparentement à "Kay"?
Je trouve cela aussi sur un site -guère sérieux non plus, puisque il prétend que "Kay" serait le gardien des … "keys" (clefs !). Etymologie de bazar manifestement.

"Cayla" en espagnol? Je n'en trouve nulle trace sur aucun site ni dictionnaire espagnol.

Wiki cite un certain nombre de "Kayla" américaines, toutes nées après l'opera soap en question, ce qui semble bien confirmer que ce nom n'existait pas avant d'avoir été imaginé par un margoulin d'Hollywood.
Ce que j'avais subodoré sans en être encore sûr…

Que cela ne vous empêche pas de faire ce qu'il convient de vos olives en ce beau dimanche.

16.Posté par Didier NAZE le 11/12/2016 21:05

Bienvenue à ce petit ange Kayla , et j adresse mes amitiés à mon ami Jules ! Jules de grace ne parle pas aux cons, ça les instruit, ( Michel Audiard )....Quant à vous post 15, vous ètes surement en mal de reconnaisance....vous ètes surement le genre d individu qui aime s entendre parler....et qui se croit supérieur aux autres de part vos commentaires!....ta science tu te le mets la ou je pense....si ça ne glisse pas bien, prends de la vaseline....ou de l huile de vidange....Pauvre....euh....type....euh ANONYME.....je m attends à un pamphlet de votre part....si votre pamphlet.....pouvait se transformer en papier CUL.....au moins ça me servirait à quelque chose !.....ah oui rajouter un peu de parfum a à votre pamphlet, j aime le papier cul...parfumé !.....

17.Posté par Jules Bénard le 12/12/2016 08:49

à posté 16 Didier NAZE :

Salut mon Didier. il y a bien longtemps que nous ne nous sommes parlés. Je t'entends souvent dans les radioguidages.
Mon téléphone a bugué une fois encore et j'ai perdu des numéros, dont le tien. Appelle-moi s'il te plaît, pour que je sache comment t'appeler à mon tour.
Bien amicalement à toi.

18.Posté par Notre langue: le français! le 12/12/2016 20:47

Bon, bon.
Scuse à me d'avoir dérangé à you.
Je ne voudrais pas m'immiscer dans une discussion privée entre amis de longue date que j'avais prise à tort pour un forum public.
Je conclus donc que Julot qui "aime la controverse" (mais pas trop) limite sa réfutation d'une opinion solidement étayée à un désinvolte "je ne pense pas". Point.
Et esquive assez lourdement en feignant la joie de retrouver un ami au langage pourtant très pauvre.

19.Posté par Marie FERRERE le 13/12/2016 12:56

Oté Notre langue: le français

Un pépé i anons a ou larivé son ti fi é sé tout sak ou trouv pou di ? 0_o
Ou na un dan kont lu koué ? si oui, bin lé ba de pran sét okazion pou défoul a ou

A vous heureux papi toutes mes félicitations, je comprends ce que vous ressentez car si Dieu le veut dans 7 mois je deviendrai mamie pour la première fois :)
Plein de bonnes choses pour la suite.>

20.Posté par y.féry le 13/12/2016 18:30

à post 18: mi connaît pas ou ça ou la tire ça " Scuse à me d'avoir dérangé à you." c'est quelle langue?

à post 19: c'est ce que l'on appelle en créole "un maloki"

21.Posté par À propos de Kayla en à peine quatre lignes ! le 14/12/2016 14:44

Je pense que le prénom Kayla vient de la série "JOUR POLAIRE" (7 ou 8 épisodes ?) diffusée actuellement sur Canal et qui a pour actrice principale la très jolie Leïla BEKHTI. Elle y joue le rôle de l'inspecteur Kayla. Me trompé-je ? Au final, c'est une chambre d’échos à boucle sans fin : Leïla, c'est la fille à jules et lorsque l'on sait qu'elle est fan de Leïla BEKHTI... ? Você me entende !

22.Posté par Notre langue: le français! le 14/12/2016 17:51

A post 19.

Marie FERRERE, quand un "heureux papi" français prénomme sa fille "Leïla" (prénom arabo-musulman) et que cette Leïla prénomme elle-même sa fille "Kayla" (prénom apparemment invité par un réalisateur hollywoodien de "soap opera"), je pense (et je le dis même si ça fait hurler certains excités) que c'est révélateur d'un grave problème du peuple français en voie de défrancisation.
Défrancisation apparemment inconsciente chez certains, ou même consciente et heureuse à en juger par certaines réactions lamentables.

A post 20.

y.féry, je vous explique, puisque vous n'arrivez pas à comprendre tout seul.
J'ai combiné créole et anglais ("me" et "you") par plaisanterie, pour illustrer par l'exemple la défrancisation ambiante qui s'accommode très bien du "créole" à temps et à contretemps, et de l'anglais de plus en plus envahissant qui semble séduire un certain nombre de nos compatriotes (qui le parlent souvent très mal ou pas du tout).
Cela au détriment du français pris entre marteau et enclume.
Et, faute de miroir, le maloki n'est pas forcément celui qu'on croit.

23.Posté par y.féry le 14/12/2016 21:41

post 22: essaye pas rattrape à ou; en tout cas out vilain combinaison n'a aucun goût et aucun sens; ou connaît une merde en créole. Et pou en finir, si moin la traite à ou de maloki c'est pas à propos de cette combinaison mais bien à cause de out sortie sur le choix de ce prénom; comme Marie Ferrère l'a dit à ou, un boug y partage sa joie d'être grand-père, c'est tout ce que ou trouve pou dire; voilà en quoi ou lé un MALOKI.
Y vaudrait mieux ou sa écoute un peu de musique.... de l'orgue... par exemple. Y calme bien ça,... Ou comprend ça q' mi veut dire?

24.Posté par y.féry le 16/12/2016 23:44

Je me demande ce qui a fait fuir le plus notre expert en langue française; c'est le fait que je lui ai répondu en créole ( j'ai l'impression qu'il n'aime pas cela -" oui monsieur, quand on s'adresse à vous en français , vous vous devez de répondre en français ! c'est la moindre des politesses! ") ou ...l'invitation à écouter de l'orgue. Qui sait ! ...Il doit être sous le charme...! Comme envoûté... Transporté... Je peux comprendre... j'adore l'orgue. C'est mon instrument préféré.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes