MENU ZINFOS
National

Bientôt des militaires comme professeurs dans des structures pour élèves difficiles


Par - Publié le Dimanche 28 Octobre 2018 à 00:21 | Lu 1791 fois

Invité d'Europe 1, le ministre de l'Education nationale a détaillé quelques pistes de son plan de lutte contre les violences en milieu scolaire, après l'agression filmée dans un lycée de Créteil.

Jean-Michel Blanquer confirme tout d'abord une information qu'il avait déjà évoquée dans la presse écrite. Il envisage effectivement la présence de policiers dans certaines structures scolaires se situant dans des quartiers difficiles. Mais il ne s'agira que d'une solution ponctuelle. "Cela peut arriver dans des cas particuliers que nous définirons, mais ça ne veut pas dire que ça deviendra une généralité".

Concernant la difficulté pour certains chefs d'établissement de convoquer des conseils de discipline, le ministre reconnait qu'ils sont trop "complexes", trop "chronophages". "On peut comprendre des chefs d'établissements qui ne voulaient pas alourdir les choses"... "Il y avait donc une tendance à ne pas en faire. Or, il faut qu'il y ait ce qui est nécessaire", assure Jean-Michel Blanquer.

Le ministre souhaite donc aller "vers une simplification des procédures". Cela passera notamment par un changement dans le règlement intérieur des établissements scolaires. Les précisions devraient être apportées à l'issue du prochain Conseil des ministres.

La dernière proposition est sans doute celle qui va faire couler le plus d'encre. Faisant le constat que d'exclure un élève n'est pas une solution en soi car il va être envoyé dans un autre établissement où il va à nouveau semer le désordre, Jean)Michel Blanquer souhaite la création de "structures dédiées solides" pour prendre en charge ces jeunes "poly-exclus", âgés de 13 à 18 ans.

Les encadrants, dans ces structures, pourraient "venir de différents corps de métiers, aussi bien de l'Education nationale que de l'armée ou de la police". "On a une pédagogie du XXIe siècle, qui permet de les remettre sur les rails en posant l'autorité", estime Jean-Michel Blanquer. Ce sont des élèves qui ont besoin d'une autre manière d'être encadrés".


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Hugh le 28/10/2018 05:47

Et pourquoi pas les anciens combattants ?
Je vais te les " mathés " ces mômes. En méthode, en douceur et en souplesse.

2.Posté par Samwinsa le 28/10/2018 07:41 (depuis mobile)

Akoz lu fé pa consey alu par Alain Niais?

3.Posté par jean claude le 28/10/2018 08:04

Ce n est pas nouveau que les militaires soient en charge de l encadrement ou de l instructions de jeunes et moins jeunes en recherches de repaires...


4.Posté par Alwatani le 28/10/2018 08:36

Un curieux mélange de genres...La Défense nationale n'est pas l'Education nationale.
Décidément, l'Armée se retrouve sur tous les fronts: opérations extérieures en Afrique, en Afghanistan, au Liban, en Irak...opérations de police en France et maintenant l'enseignement.
A cela, il faut ajouter la farce du service national d'un mois (!!!???).
Vraiment, il ne savent plus quoi inventer...
Demain, l'Armée sera affectée à la voirie, aux hôpitaux, aux EHPAD, à la circulation routière, à l'agriculture, à la coupe des cannes......

5.Posté par MICHOU le 28/10/2018 09:00 (depuis mobile)

Qd Ségolène Royal l'a évoqué, elle s'est faite matraquer, mais mieux vaut tard que jamais

6.Posté par pipo le 28/10/2018 10:07

La police n'a rien à voir avec le ministère de la défense...!

7.Posté par PEC-PEC le 28/10/2018 10:40 (depuis mobile)

Il y a longtemps existaient des établissements dédiés à cette population, APECA, école des mousses et autres établissements disciplinaires qui obtenaient d''excellents résultats, il suffit de les réactiver.

8.Posté par Oscar DUDULE le 28/10/2018 10:47

La violence dans les collèges et lycées est le reflet de l'augmentation de la violence et du rejet des contraintes dans notre société.
Si la violence diminue dans la société ,elle diminuera dans les établissements scolaires.

Mais en attendant; il ne faut plus tolérer les incivilités, les insultes et les agressions envers les adultes dans les écoles. M^me chose envers les autres élèves.
Il faut cesser d'excuser les élèves perturbateurs et violents.

Le ministre doit donner des consignes aux recteurs et aux chefs d'établissements de ne rien laisser passer

La simplification des convocations des conseils de discipline est une bonne chose. Elle sera appliqué quand? Et quel sera sa composition??
Pour créer des structures pour les élèves exclus. Tout dépend ce l'organisation et du fonctionnement de ces structures. Mettre ensemble plusieurs jeunes violents n'est pas une bonne chose.

9.Posté par maikouai le 28/10/2018 11:11

« Poly-exclus »
Le problème du « jeunisme » a été évoqué déjà par JP Chevènement. Néanmoins avec les atermoiements des « bonnes âmes » jusqu’ici où en matière disciplinaire, il ne fallait et ne faut pas et plus : brusquer le jeune, que son avis devient primordial dans les prises de décision à son encontre… A part toujours expliquer benoitement les choses, dans le cadre du laxisme actuel, aucune forme de sanction contre l’acte répréhensible, ne serait tolérable à l’encontre de l’enfant perturbateur, voyou, vicieux, méchant…, comportements qui ne sont pas nouveaux… Eh oui ces faits ont toujours existé, néanmoins dans le temps, le gamin mal dans sa peau qui dépassait les limites fixées, était sanctionné en fonction de la bêtise causée. Ce fait disciplinaire avait au moins le mérite de limiter, l’admiration suscitée chez les autres moins têtes brulées, donc le mimétisme à l’époque était pratiquement méconnu, ou sérieusement refréné.
Pour sauver au moins 90% de ces « Jeunes perturbés », insensibles à la seule et simple réprimande, une structure pédagogique d’encadrement et d’isolement à caractère et discipline militaire, semble être la solution la mieux adaptée, pour ce jeune en perte de repère. Là aussi, faudra éviter de commettre les erreurs du passé, l’excès comme le manque d’autorité, produisent les mêmes effets.
Au fait il semble que l’exclusion temporaire d’un élève, de son établissement scolaire, n’est pas forcément vécue comme une sanction par le dit élève qui la recherche… ?!

10.Posté par vital le 28/10/2018 11:26

ils connaissent le sens de la pédagogie les militaires ?

11.Posté par Jean mimi le 28/10/2018 11:27 (depuis mobile)

Jean mimi ne change pas. Il est exactement comme il a été recteur de Créteil : pas de vague, pas grand chose, et beaucoup de com.

Alors Jean Mimi ?

12.Posté par Pas étonnant le 28/10/2018 11:30 (depuis mobile)

Blanquer passe pour un réactionnaire qui ne prend pas les bonnes décisions.

Cf époque où il a été recteur de Créteil.

13.Posté par Babeuf le 28/10/2018 11:43

Que le gouvernement face respecter l'ordre dans les cités, les stades ,dans les rues ,dans les transports.
Que des sanctions sévères soient appliquées aux contrevenants ,alors les petites frappes se tiendront bien dans les établissements scolaires !!

14.Posté par Grangaga le 28/10/2018 11:57

Inch'Allah........Alwatani..........

" l'Armée se retrouve sur tous les fronts: opérations extérieures en Afrique, en Afghanistan, au Liban, en Irak.."
Zot' la pa v'ni zot' tou sèl', oté !!!!!!!
Y falé amènn' in pé zot'....." z'iss' é koutim' ", dan so gran Franss' là......
Zot' n'oré awarr' tro nos'talzi té, si lavé pwin....vwal', bèz' bann' fanm', dzélaba, gran barbb', nikabb', sitt', biz'nèss', drogu', vol'.......
Kossa y mank' ankorr'......la amènn' toutt' lo .....ès'mala là.....
Non, non....y..y mank' 'lar'mé......
Y mank' l'ar'mé heu....y mank' l'ar'mé heu....y mank' l'ar'mé heu.........y mank' l'ar'mé heu....
......

15.Posté par Modeste le 28/10/2018 12:57

à Samwinsa le 28/10/2018 07:41 vous lé fou, vous la pas compris que déjà lu tout seul c'est déjà un cas....!
en tout état de cause, les parents sont démissionnaires depuis longtemps...(laxisme, CAF, et j'en passe) de deux choses l'une, où on veut remettre ces jeunes sur les rails..( et c'est pour leur bien)auquel cas les parents n'ont aucun droit sur l'enseignement à l'école et encore moins d'y mettre les pieds (à choisir ou on coupe les allocs....) qu'on remettre en place des structures style "APECA" avec effectivement des personnes spécialisées et pourquoi pas des militaires pour encadrer ces jeunes, et si les parents pas d'accord ok idem supprimez les allocs....., mais là faut arrêter avec les méthodes de BISOUNOURS pour se voiler la face......ces jeunes ont besoin d'être repris en main et surtout d'avoir des formations pour se sortir de l'oisiveté, de l'alcool et de la délinquance ! le service militaire OBLIGATOIRE pendant 18 MOIS, enfin bref faut durcir les actions si on veut réellement les sortir de cette violence! ce n'est pas avec des mesurettes qu'on changera cet état de fait! qu'on arrête cette hypocrisie et tourner autour du pot !

16.Posté par arthur le 28/10/2018 13:54

3.Posté par jean claude**** je rigole mais les repaires beaucoup en ont pour cacher leur cam ! mais des repéres sur l education ds notre société peu en ont !

17.Posté par arthur le 28/10/2018 13:57

6.Posté par pipo**** peux tu expliquer le rapport avec ta "reflexion " ? et cet article

18.Posté par A mon avis le 28/10/2018 18:26

L'armée, remède à tous les maux !...
Comme dans les dictatures !

Si l'enseignement était aussi bien pourvu en matériel, et en personnel que l'armée, et si les enseignants étaient aussi bien payés que les militaires, l'Education nationale aurait moins de problèmes !

On construit des porte avions ! Les crédits seraient mieux utilisés à pourvoir l'Education nationale

19.Posté par A mon avis le 28/10/2018 18:31

8.Posté par vital
Question pédagogie, on peut faire confiance aux militaires !
Exemple : apprentissage du français dans la Légion étrangère.

La seule différence avec l'Education nationale, c'est que l'armée ne manque pas de moyens pour former ses troupes, contrairement à l'Education nationale qui tire en permanence le diable par la queue !

20.Posté par arthur le 28/10/2018 20:04

16.Posté par A mon avis ** la premier chose c est qu avant de poster des commentaires a la con comme le tien apprends a connaitre tes institutions de ton pays et fait une comparaison entre le travail de militaires /ils ont choisis vas tu me dire/ les enseignants aussi ! mais essaies de faire une comparaison entre la solde d un militaire qui parfois risque sa peau et celle de ses potes afin de sauver quelques connards inconscients qui gambadent parfois a travers le monde et sont absents de chez eux une grande partie de l année !!! et un enseignan qui je ne sais combien il effectue d heures de travail journalieres et combien de temps il passe en famille !!! regardes aussi le budget de fonctionnement de ces institutions et je reste ds le correct car toi et tes comparses enseignants si la situation en est arrivé a ce point ce n est pas la faute des militaires , de ce fait les aides de tous les cas soc.. seraient amputées par rapport aux conneries effectuées peut etre aussi que les parents de ces jolis coeurs les mettraient au pas afin de voir ces aides s envoler en fumée !

21.Posté par ANCIEN MILITAIRE le 29/10/2018 09:03

post 18. pourquoi veux tu t évertuer a faire comprendre a des personnes mal informes les spécificités du
metier de militaire.

pour exemple en 1981 je gagnais 1000 francs soit 150€ mensuel du lundi au samedi
il m a fallu 12 ans pour atteindre 1500€ c est a dire avec tous les examens.

Actuellement un jeune debute a 1200€ avec peu de chance de faire une carriere car une militaire est sous CDD une bonne partie de sa carriere

pour terminer un militaire fais de l instruction de la formation et lors de ses examens il étudie la pédagogie.
Ses competence sont multiples et reconnues dans le monde civil .

22.Posté par marie le 29/10/2018 11:10

C est bien vrai ca
chez nous un prof debute a 2000€ pour finir presque a 50000€ et cela en faisant 20h par semaine. on passe les greves et les arrets maladie

si vous suivez l actualite ce type de contrat de fonctionnaire a vie va disparaitre petit a petit pour etre remplace par des vacataires

il faut compter sur 70 A 82/100 de CDD

23.Posté par A mon avis le 29/10/2018 11:36

@ 18 et 19 : Je ne dénigre pas l'armée, et encore moins ses militaires. Relisez mon post 17.

Je dis simplement que l'Education nationale n'est pas vraiment la priorité du Gouvernement.
La France investit beaucoup trop dans son armée (qui défend l'Europe) ; c'est une armée européenne qu'il nous faudrait.

24.Posté par jean-richard bennala@ le 29/10/2018 12:29

poste20 le métier d'enseignant un dûr métier tout fout le camp plus de respect notre modèle de société est en train de s'écrouler et la banalisation de la violence et pour mémoire il y a un zéro de trop avec ton montant pour une fin de carrière

25.Posté par Mortier le 29/10/2018 13:08 (depuis mobile)

20 Marie.
Où avez vous vu un prof terminer sa carrière avec 50000 € ? . A cette cadence, il faudrait l''augmenter plus de 1000€ par an !

26.Posté par jean claude le 29/10/2018 13:59

Nous avons la brigade franco allemande mais une armee completement européenne alors que nos interets sont parfois differents

prenons pour exemple Galileo qui est un satellite a la base pour remplacer le GPS americain et qui peut donc etre deregle de quelques degres ..........ce qui donne quelques metres.....

27.Posté par arthur le 29/10/2018 15:02

22.Posté par jean-richard bennala@****une evolution normale ds notre société !!!!! vu l enseignement et la mentalité pas que ...des delinquants de ce genre mais aussi de ce milieu de l education nationale qui est "le milieu" et de certains parents à la botte de leurs tetes blondes ou autres

28.Posté par arthur le 29/10/2018 15:06

21.Posté par A mon avis***mais vous avez raison !!!! une question , une seule : achetez vous votre matos pour exercer votre job ? pour les militaires et cela existe encore nous sommes obligé d acheter gilets pare balle et pare eclats et godasses !!!!!si nous voulons proteger notre peau a certains endroits et ce n est pas 100 ou 200 euros mais beaucoup plus alors le budget de l armée j en rigole mais en developpant le budget education nationale comment est il dispatché ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes