Faits-divers

Bichique la monté… à 15.000 euros !

Mercredi 19 Septembre 2018 - 10:23

Correctionnelle du mardi 18 septembre 2018 :


Photo d'illustration
Photo d'illustration

Le petit monsieur Malbrouk fait semblant de se demander ce qu’il fait à la barre des accusés. En fait, c’est en sa qualité de président de la Fédération des pêcheurs traditionnels de bichiques de la rivière-du-Mât (côté Saint-André) qu’il est là, et non à titre personnel.


La fédération est accusée d’avoir fait creuser une piste dans l’embouchure de ce cours d’eau, donc en zone sensible et protégée. Ayant fait croire à un entrepreneur en construction et VRD (voirie et réseaux divers) que l’autorisation avait été accordée par la DEAL. Ce qui est plus faux qu’un jeton, ça va de soi !


« Ben si mi dis à ou ! »


En toute bonne foi, l’entrepreneur a donc creusé le chemin litigieux, suffisant pour le passage des camionnettes et autres 4X4 des pêcheurs d’or gris. Délit relevé par les Brigades Nature et les gendarmes.
 

C’est là que le bât blesse car le petit monsieur Malbrouk va nier, tout nier, prétextant qu’il y avait déjà une vieille piste au même endroit. La présidente Rossignol va jusqu’à exhiber une photo par satellite pour prouver qu’auparavant, en juin 2016 plus précisément, il n’y avait aucun chemin ici.

L’atteinte au milieu sensible est évidente mais même devant cette flagrance, bonhomme continue de nier.

Ou alors, pour changer un peu, fait semblant de ne rien saisir de ce qu’on lui demande.

« Navé cann’ fourrazères té qui gêne à nous. Nous la coupé jus’ pou passé mais la pas fait d’chemin ditou ditou ditou ! »

« Ah bon ? »

« Si mi dis à ou ! »

Pour le coup, notre homme ne fait que ressasser ce qu’il a dit maintes fois aux Brigades-Nature et aux gendarmes :

« Ou pé v’ni visiter si ou vé, hein ! »

Le drame c’est que justement, les lieux ont plusieurs fois été visités par ces mêmes fonctionnaires et que la piste est là et bien là.
 

« Pêcheurs bichiques i gaingn pas beaucoup » (?????)
 

Puis, changement de tactique :

« Navé somin à terre-là, nous la enserve po amène not’ matériel côté canal bichiques ».

« Oui, le retoque la Présidente, mais par deux fois, vous avez prétendu que la mairie vous avait donné son autorisation. Ce qui est faux. Vous êtes même allé jusqu’à dire que la Direction de l’environnement avait fait de même. C’est-à-dire creuser une piste en site ultra sensible, ce qui est un peu fort, non ? »

Il y a une autre évidence flagrante : l’entrepreneur a été payé. Entre 3 et 6.000 euros, M. Malbrouk ne sait plus très bien mais avoue avoir payé avec les fonds de sa Fédération. Dans sa déposition, l’entrepreneur parle bien de « creusement » d’un chemin, pas juste un petit entretien.

Notre homme ne fait que s’enferrer dans ses contradictions et persiste à nier. Comme quelqu’un avalant un chat, la queue i dépasse encore mais « non mwin la pas mange lo chatte ! »

Me Valérie Yen-Pon va jouer sur la corde sensible, disant qu’il y a déjà 56 années que son client pratique la pêche aux bichiques et qu’il ne gagne pas lourd avec ça. Heu… au prix que ça peut atteindre, on est sceptique.
 

La Fédération se voit infliger une amende de 15.000 euros. Malbrouk s’en va-t-en… marmonnant.
 

L’entrepreneur a été relaxé en raison de sa bonne foi.

Jules Bénard
Lu 21173 fois



1.Posté par Beber974 le 19/09/2018 11:11 (depuis mobile)

Ça rapporte bien les bichiques. Tous les moyens sont bons pour pêcher ces p''tits alevins à prix d''or. C''est notre caviar pays!!!!

2.Posté par Desireless le 19/09/2018 12:46

du caviar ? beurk

l'escargot de terre a plus de goût je trouve (juste avec du persil et du beurre)

3.Posté par Réveillez vous le 19/09/2018 17:41

bientôt la fin avec tous ses abus...on pourra toujours en voir en photo dans les livres ou sur internet....un peu comme le dodo.

4.Posté par mivoidemain le 19/09/2018 17:48

pour un pécheur de bichiques 15000 euros c rien

mi paye pas zimpot mi roule dan gro loto goute mon coco

la chanson prefere des pecheurs de bichiques

5.Posté par nene le 19/09/2018 19:00

mon post la pas passé lavait rien d'insultant j'ai juste dit que si y continue comme ç a naura pu bichiques et qu'il fallait laisse un canal libre pour que alevins y remonte la riviere pour devenir les prochains reproducteurs

6.Posté par Louis Pariot le 20/09/2018 00:18

Certains attrapent bichique èk javel.... mi manz pu

7.Posté par BABAR RUN © le 20/09/2018 05:08

post@5 ou interdire la pèche une année sur deux.....

8.Posté par A DESIRELESS le 20/09/2018 07:32

Desireless, tu es bien payée par Zinfos pour "faire monter l'audimat" comme on dit ? Tes commentaires sont tellement débiles et déplacés... Tu joues bien ton jeu en tout cas.. Combien tu gagnes ?

9.Posté par olive le 20/09/2018 12:18

à quand une autorisation administrative pour aller pisser ?
la brigade nature et environnement.... ça me fait rire quand on voit les détritus partout : Ils ne servent pas à grand chose : je me demande ce qu'ils font toute la journée ces fonctionnaires ?
à l'époque (30 ans environ), les pécheurs y allaient au tractopelle directement dans la rivière pour l'ouvrir sur l'océan, au moment où ça montait. Y'a du mieux aujourd'hui.
Au fait, il en est où notre sous-préfet du sud avec ses cabots de rivière et ses constats d'huissiers sur les travaux urgents de la route de Cilaos ?

10.Posté par jean-richard bennala le 20/09/2018 18:09

@ poste 9 vous avez entièrement raison , ils ont la science infuse à quand un pv pour les pollueurs de l'étang du gol? qui déverse les résidus de l'usine du gol dans l'étang? et qui pillent les océans avec leurs chalutiers qui respectent ni la quantité tout passe à travers de leurs chaluts , il faut respecter l'environnement mais l'état est hypocrite elle ne joue pas le jeu la preuve dans le choix des produits phytosanitaires

11.Posté par Kiki le 20/09/2018 22:49 (depuis mobile)

C''est ton affaire si ti aime l''escargot, mais nous natif de l''île, le bichique c''est le summum !Surtout la façon dont i cuisine a li ! Miam miam !

12.Posté par Mohamem le 22/09/2018 14:11

A chacun sa merde !! ;)

13.Posté par kersauson de (p.) le 23/09/2018 18:06

to gran couyon

14.Posté par chiasseur de cagouilles le 23/09/2018 22:23

mi manz pu zescargo i manz lo merd chien é boug poivro berk

15.Posté par momo le 24/09/2018 13:44

pecheurs de bichiques = travailleurs au noir

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter