MENU ZINFOS
Zinfos974
Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion
Alertes infos :
Société

Betty, SURvivante de l’endométriose


Derrière le sourire de Betty se cache le combat d’une femme face à une maladie qui la prend aux tripes. Son corps, aux multiples entailles, est le témoin de son courage, celui dont il a fallu faire preuve lorsque sa vie a basculé.

Par Sophie Fontaine - Publié le Samedi 23 Octobre 2021 à 13:15

Après de longues années à supporter des douleurs qu’elle associe à des règles douloureuses, la vie de Betty bascule le jour où elle est diagnostiquée. Elle est atteinte d’une endométriose de stade 4.
 


L’arrêt de travail, le début du combat

La jeune mère de famille continue de travailler, malgré les contractions et les aller-retour à l’hôpital, jusqu’à sa seconde opération. Ce ne sera que le début de son combat face à la maladie :

L’avait dit a mwin c’était que pour trois mois, mais mwin l’a eu tout sak y fallait pas. Aujourd’hui m’a fini subi tellement d’opérations que mi compte pu”, explique t-elle.

D’un salaire confortable à des frais de confort

Dans l’incapacité de travailler et donc de gagner sa vie, elle doit pourtant assurer son rôle de mère de famille et assumer de nouveaux frais, liés à la maladie. “Ou n’a l’impression que toutes les portes y ferme quand ou lé malade(...). Quand ou passe d’un salaire correct à 600€, ou sent la différence...”.

"Si zot y croit que lé confortable ! "

"Autre chose que m’a découvert, les soins de confort, comme une crème ou une colle, ou des couches, pas pris en charge… Comme si zot y croit que lé confortable ! Ce ne sont pas des gadgets, ce sont des petits trucs que ou la vraiment besoin", déplore Betty.

Au fur et à mesure, elle confie s’être repliée sur elle-même, malgré le soutien de son fils et celui de son mari.

“Ou peut pas aller manger avec des collègues ou des amis, quand ou fuit et qu’ou peut pas manger certaines choses. Et puis, l’entourage y eloigne... Quand ou lé malade, c’est là que ou la besoin d’être entouré”.

Stomie, fistule recto-vaginale, pelvectomie, sténose, éventration, après une dizaine d’opérations, Betty, âgée de 44 ans, est handicapée à 80% et ne peut plus effectuer certaines tâches quotidiennes :

"Aujourd’hui mi lève, mi gagne fé un peu mon travail, mais demain mi lé à plat, mi gagne pas fait rien"...

L’envie de vivre, plus que jamais

En mère courage, femme battante, Betty refuse de se laisser aller à la dépression et conserve un sourire à toute épreuve. “Mi veux pas que les gens y voit mwin comme quelqu’un de malade (...) C’est un sourire pou mon garçon, pou mon mari", affirme t-elle.

 À 44 ans, la survivante de l’endométriose veux continuer à poursuivre ses projets :

"Aujourd’hui, moin lé malade, mais ma envie de voir autre chose. Aujourd’hui, m‘a envie de faire le parcours de Grand Raid, même si mi gagne pas faire, en joëlette par exemple ! (...) “M’a envie de vivre”, conclut-elle.




1.Posté par Pascale le 23/10/2021 18:26

Oui et???????
c'est de l'actualité ça????
tout le monde a des problèmes de santé, etc... dans sa vie mais très peu connait un tel qui a le bras long pour faire la une des journaux :)

2.Posté par Endogirl le 23/10/2021 19:33

@Pascale , beau soutien de la part d’une femme ! Oui tous le monde a des problèmes et des maladies. Seulement cette femme a le courage de parler d’un mal encore bien méconnu, et ça se sent avec votre réponse d’un niveau plus que bas.
La prise en charge de l’endométriose est un fléau, on a pas assez de spécialistes, irm sur irm, opérations, examens… un quotidien pas facile.
Il faudrait songer à arrêter de rabaisser la femme sous prétexte qu’elle parle de quelque chose qui ne nous concerne pas !

3.Posté par Madagasc le 23/10/2021 20:15

Poste 1 ; ou lé méchant
C’est vrai que ce n'est pas quelqu’un de connu… Mais est ce que cela veut dire qu’elle n’a pas le droit de s’exprimer ? La maladie n’est pas un choix… d’autre personne peut souffrir la même maladie… Cela peut encourager les autres qui souffrent aussi… Les riches sont connues est les autres passes leur temps a lire leurs histoires… Alors qu’il te donne même pas 1€… Moi je félicite Me Betty ; très courageuse.

4.Posté par Ella le 23/10/2021 21:11

Courage madame. L'endométriose est un mal qui ne se voit pas. Les gens ont tendances à minimiser les douleurs que cela procure. Merci pour votre témoignage. Cela permettra peut-être à d'autres femmes de s'alerter.

Post 1 : un minimum de décence devant la souffrance d'autrui serait apprécié.

5.Posté par St paul le 23/10/2021 21:16

@Pascal...Oooor la perturbe ton lecture,fait pitié!!! Si oulé pas content aller dormi tt simplement...ton vomis tu garde chez toi trkl..

6.Posté par Mme Kieffer le 23/10/2021 23:49

je pense que pascale post 1 est un homme, car une femme ne peut pas s'exprimer ainsi, se lacher méchamment avec les mots qu'elle emploie, c'est un homme.Elle ne doit meme pas savoir ce que c'est avoir les regles chaque mois, normalement.Enfin,.. il faut de tout en ces années de covid.

7.Posté par Savates deux doigts le 24/10/2021 06:49

sur ce coup là Pascale à raison, arrêtons de pleurer sur tout et rien, des problèmes de santé bien des personnes en ont et doivent au quotidien gérer leurs maux, inutile d'en faire la une des journaux, regardez autour de vous, dans les hôpitaux ces enfants atteints de maladies graves, est ce pour autant qu'ils viennent pleurnicher dans les médias?

8.Posté par Maya le 24/10/2021 07:54

Courage à cette dame. J ai souvent parler de cette maladie, autant que le cancer, diabète... bravo à vous dans votre lutte. Vous êtes admirable d en parler ouvertement.

9.Posté par DLT le 24/10/2021 08:45

Bonjour Betty, avec 80% d’invalidité il n’est pas normal que vous n’ayez pas droit à des remboursements plus conséquents pour vos soins. Avez-vous fait les démarches nécessaires auprès de votre médecin traitant en ALD. Si non, il serait souhaitable pour en bénéficier, de faire une demande auprès de votre médecin traitant en précisant la mention « affection longue durée hors liste ». Il remplira alors un protocole de soins qui sera soumis à l’appréciation de l’assurance maladie et qui vous informera de sa décision. Ainsi vos remboursements seront pris en charge par la SS. N’hésitez pas à voir un acupuncteur et la kinésithérapie qui vous seront des aides précieuses pour vos douleurs. De tout cœur avec vous.

10.Posté par Maryse le 24/10/2021 13:40

Les deux personnes tenant des propos indécents contre Betty.Ils devraient avoir cette maladie pour comprendre sa souffrance personnelle et familiale.La méchanceté derrière les écrans est trop facile.COURAGE BETTY DANS CETTE ÉPREUVE.

11.Posté par Savates deux doigts le 24/10/2021 16:23

A Maryse ne vous inquiétez pas on a notre lot et on gère sans faire la une des médias, pleurnicher c'est pas notre fort non plus !

12.Posté par Rachou le 24/10/2021 22:09

Pour les commentaires plutôt négatifs « pleurnicher » est assez dégradant. Oui il y a toutes sortes de maladies , génétiques, orphelines, mortelles .... et tout le monde n’est pas forcément au courant. Ou libre d’en parler ou pas. L’endométriose est une maladie qui touche à l’intime de la femme et dans ce cas elle est presque tabou dans la société , dans le monde du travail .... il est donc important de libérer la parole à ce sujet. De casser les clichés qui disent que les femmes qui souffrent de leur règles sont des chochottes !!! C’est pour cela que ces femmes sont repliées sur elles-mêmes et qu’on ne se doutent pas de toutes les déboires , sacrifices , de souffrances qu’elles subissent ! Du parcours du combattant pendant des années avant de se faire diagnostiquer de cette maladie lorsque l’on rencontre enfin un gynécologue qualifié et qui ne rabaisse pas la femme en lui disant que c’est dans sa tête !!! Au diagnostic la maladie Est souvent à un stade avancé et a déjà touché d’autres organes comme la vessie ou l’intestin !!!! Que dans le monde du travail ou en famille lorsqu’elle sont incapables de se lever et respecter ses rdv ses engagements... difficiles d’avouer que c’est parce qu’elles avaient leur règles !!!! Car c’est tabou !!! Quelles ont une maladie : l’endométriose et là on lui répond : l’endo quoi ?! Bcp essaient de traîner leur corps au boulot les yeux hagards , en courant aux toilettes souvent pour se changer de Couches ou pour vomir !!! Les autres collègues et patron font comme si ils ne voient rien ! Ces femmes se sentent seules et souffrent de cette non reconnaissance de cette maladie et de leurs souffrances ! Et qui dit maladie qui touchent à l’intimité de la femme dit tabou et donc de ce fait les recherches n’aboutissent pas ! On ne sait pas d’où vient cette maladie ? Son origine ? Comment peut on la traiter à part la ménopause artificielle ( très difficile à vivre !!!) ou les opérations qui ne servent qu’à calmer la maladie quelques mois ...? Ou pire !!! Le retrait de l’utérus !!! Sans compter l’infertilité qui l’accompagne c’est la double peine ! Alors ne blâmer pas ces femmes car plus on va en parler et plus ce sera moins tabou et plus ce sera pris au sérieux ! Alors oui il faut en parler davantage pas que les symptômes mais aussi les impacts dans la vie professionnelle, sociale et familiale !

13.Posté par Savate deux doigts le 25/10/2021 08:11

faire connaitre cette maladie et ensuite???? cela changera t'il le problème ??? votre collègue vous dira je compatis et ensuite......il semblerai que la solution serait une hystérectomie, de deux choses l'une on le fait ou on continue de souffrir et de subir les conséquences de cette maladie!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









Publicité


 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes