MENU ZINFOS
International

Berlusconi "veut réformer la planète justice"


Par . - Publié le Samedi 27 Octobre 2012 à 17:37 | Lu 1053 fois

Berlusconi "veut réformer la planète justice"
Au lendemain de sa condamnation pour fraude fiscale, Silvio Berlusconi, s'est déclaré être "victime d'un acharnement judiciaire". L’ex-chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi, a affirmé samedi qu’il se sentait "obligé" de rester en politique "pour réformer la planète justice".

"Il va y avoir des conséquences. Je me sens obligé de rester dans le champ (politique) pour réformer la planète justice", a-t-il déclaré sur l’une de ses chaînes de télévision, TG5. Certains "citoyens n’ont pas compris ce qui m’est arrivé", a-t-il ajouté.

Mercredi dernier, Silvio Berlusconi avait annoncé qu'il renonçait à se présenter au poste de chef du gouvernement. Agé de 76 ans, il a été condamné à 4 ans de priso, peine ramenée de facto à un an de prison en raison d'une amnistie. Il a également interdiction d'exercer toute fonction publique pendant cinq ans. Mais la sanction n'interviendra que lorsque le jugement sera définitif. Or, Silvio Berlusconi et ses avocats ont annoncé leur intention de faire appe de la décision de justice.






1.Posté par Gajik le 28/10/2012 09:05

Le fasciste mafieux incendiaire qui crie au feu .... ou l'archétype du pervers qui retourne la vérité et en fait un mensonge ... d'Etat. Pauvre monde surtout de ceux qui le croient.

Un peu d'éducation populaire sur la cause des causes de nos impuissances face aux délinquants de haute volée qui nous gouvernent. Ecoutons le professeur Etienne Chouard :

2.Posté par jean.kulala le 28/10/2012 12:16

Berlusconi fasciste ?

Comment la modération peut elle laisser de telles insultes et de telles inepties, ce n'est pas parce que les gauchistes croient que tous ceux avec qui ils ne sont pas d'accord sont des "fachos" ...ou qu'il faut les "éduquer" (dans un camp M. Gajik ? ) que c'est une vérité ou que ce n'est pas insultant !

Il est grand temps d'en finir avec ce terrorisme intellectuel... surtout sur un site de "droite" qui devrait etre le premier concerné par ces raccourcis nauséabonds !!!!

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 28/10/2012 12:47

les italiens gagneront en crédibilité à foutre ce genre de salopard en taule.

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 28/10/2012 13:20

http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/berlusconi-fait-il-sombrer-l-57786

5.Posté par Gajik le 28/10/2012 16:01

Voilà votre ami Berlusconi, Yukulukaka, qui absout le fascisme. Il dit :

"Mussolini n'a jamais tué personne, il envoyait les gens en vacances aux confins du pays" ....

Peut être que Zinfos974 est de Droite, mais ils ont l'honnêteté de reconnaître ce genre de vérités et ne censurent pas parce qu'ils savent que je dis vrai.

Lien vers les déclarations de Berlusconi :

6.Posté par jean kulala le 28/10/2012 18:36

"Mussolini n'a jamais tué personne, il envoyait les gens en vacances aux confins du pays" ....





Bel exemple d'une pseudo affaire montée par les gauchistes pour discréditer Berlusconi et l'assimiler à Mussollini...bien que Musso...fut socialiste et Berlu à droite !!!

La technique ? D'une longue interview, isoler une phrase en ignorant le contexte et la vérité historique puis braire au fascisme !

Mussollini était il clément ou non avec ses opposants politiques, puisque c'est de ça dont on parle ?
Il semble bien que ça soit relativement oui, comparé à tants d'autres.....puisqu'il n'a jamais fait tuer d'opposants politiques, et s'est contenté de les faire tabasser ou de les mettre au frais en résidence surveillée ou en prison !!!



Du pouvoir personnel à la dictature
En avril 1924, grâce à cette loi mais aussi aux subsides patronaux et aux manoeuvres d'intimidation des miliciens fascistes (les Chemises noires), le parti de Mussolini recueille 65% des suffrages et devient majoritaire à la Chambre des députés.

Les Chemises noires n'hésitent plus à brutaliser les opposants. Le 10 juin 1924, ils enlèvent en pleine rue le chef du parti socialiste à la Chambre des députés, Giacomo Matteotti (39 ans), principal opposant à Mussolini. On ne retrouvera son cadavre que deux mois plus tard. Cet assassinat provoque une vague d'indignation en Italie et à l'étranger. Le fascisme perd une bonne part de la sympathie qu'il s'était acquise dans les milieux intellectuels et politiques.

Mussolini, qui n'avait pas souhaité la mort de Matteotti pas plus que d'aucun autre opposant, n'en couvre pas moins les responsables. Le 3 janvier 1925, il revendique la responsabilité de l'enlèvement ! C'est sa façon d'annoncer la mise en place d'une dictature.

L'État fasciste

Les récalcitrants sont emprisonnés ou relégués dans les îles Lipari, dans la mer Tyrrénienne, qualifiées non sans quelque exagération de «bagnes de feu»... Rien à voir, notons-le, avec la répression meurtrière et les massacres de masse que connaît le régime communiste au même moment en URSS.

http://www.herodote.net/1922_a_1943-synthese-101.php

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes