Blog de Pierrot

Berguitta, cyclone ou forte tempête tropicale ?

Mercredi 17 Janvier 2018 - 12:28

Berguitta, cyclone ou forte tempête tropicale ?
Berguitta, cyclone tropical ou forte tempête tropicale?

La question peut paraître anecdotique, d'autant qu'un point météorologique est une photo à un moment donné, et que les choses peuvent évoluer entre deux bulletins.

Il n'en reste pas moins que la météorologie est un art précis et il peut paraître étonnant que les services de Météo France jouent sur les approximations. Même si, nous le répétons, tout cela n'a concrètement guère d'importance puisque Berguitta se trouve actuellement à bonne distance de toute terre habitée.

Selon Météo France, Berguitta serait donc redevenue simple tempête tropicale à 10h ce matin, avec une pression au centre de 970 hpa.
 

Le site officiel de Météo France ne donne pas la classification des cyclones en fonction de la pression atmosphérique, mais selon la vitesse des vents.

Ainsi, pour Météo France, pour qu'un météore soit classé en forte tempête tropicale, il est nécessaire que ses vents soient compris entre 89 et 117 km/h.

D'autres organismes, tout aussi sérieux, préfèrent se baser sur un double critère : les vents, mais aussi la pression hectopascal au centre du cyclone. Plus elle est basse, et plus le cyclone sera violent.

Les Réunionnais les plus âgés se souviennent de ces soirées de veille cyclonique que l'on passait à scruter avec anxiété l'aiguille du baromètre qui se promenait sur un papier millimétré et qui indiquait, avec une précision très bonne pour l'époque, la chute de la pression, et donc l'arrivée imminente du cyclone.

Ainsi, on estime que pour qu'un météore soit classé en forte tempête tropicale, il faut que les vents soient compris entre 88 et 116 km/h sur 10 minutes, mais aussi que la pression en son centre soit comprise entre 972 et 985 hpa.

Berguitta, avec 970 hpa, devrait donc être encore classé en cyclone tropical.

D'autant que les services météo mauriciens le donnaient toujours au même point de 10h avec une pression de 965 hpa.

Là, il ne s'agit plus d'une différence de 2 hpa, mais de 7 hpa !!!

Ce questionnement -légitime- n'a au fond guère d'importance. Il est probable qu'au prochain point, Berguitta aura encore diminué d'intensité et que cette fois, il se trouve effectivement au coeur de la fourchette de 972 à 985 hpa.

La question est ailleurs : quel est l'intérêt de Météo France -et du préfet- de le classer en forte tempête tropicale alors qu'il s'agit encore d'un cyclone?

Berguitta va-t-il mettre le turbo ?

Enfin, dernière remarque : il semblerait que, sans le dire encore, les services de Météo France s'attendent à une forte accélération de Berguitta.

Car, sinon comment expliquer qu'un système qui se trouve selon le dernier point à 530 km et qui se déplace à 9 km/h puisse arriver à proximité de notre île demain dans la matinée?

530 divisé par 9 donnent un peu plus de 58 heures... Ce qui nous ramènerait à plus de deux jours, soit à vendredi.

Pour que Berguitta arrive effectivement demain matin jeudi, il faudrait qu'il se déplace à une vitesse de plus de 20 km/h. Ce qui est possible, mais qui supposerait une très forte accélération...
Lu 19689 fois
Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur




1.Posté par Maty le 17/01/2018 14:32

On parle peut-être de la zone périphérique de berguitta?

2.Posté par anonyme le 17/01/2018 14:40

Comprend pu rien premier fois mi voit un cyclone compliker comme sa. Personne i koner pa koi la pou fe . Fo attent et on verra bien.

3.Posté par pattt974 le 17/01/2018 12:19

Cyclone patron , demain allez bosser zot toutes

4.Posté par Puppy le 17/01/2018 15:42

M. Dupuy, Il me semble que quelques précisions sont nécessaires :

- Prendre en compte la pression atmosphérique au centre d'un système n'est pas très pertinent. En effet, pour certains systèmes et notamment ceux de petite taille comme Berguitta, il peut ne pas avoir de réelle relations entre vitesse des vents et pression au centre. C'est ce premier critère qui est déterminant.

- Concernant l'estimation de la vitesse des vents, la technique largement employée est celle de Dvorak (dont l'analyse est retranscrite dans les bulletins techniques - mis en ligne malheureusement un peu après la carte de prévisions - accompagnant les points de 4, 10, 16 et 22 h) qui est affinée par d'autres données, satellitaires notamment. Je ne vais pas entrer dans les détails mais vous trouverez une explication plus complète et un tableau de correspondance sur le même site où vous avez trouvez votre tableau ;)

- A propos de la distinction entre Forte Tempête Tropicale (FTT) et Cyclone Tropical (CT), vous verrez qu'en fonction de l'analyse de Dvorak, la différence entre un FTT+ et un CT- est très ténue. Il faut, à mon sens, plutôt considérer ces termes comme des termes de langage que comme une réelle classification scientifique.

- Enfin, concernant la trajectoire, une accélération est effectivement prévue par le Météo France et mais aussi par d'autres agences, notamment le JTWC. Les deux prévisions sont maintenant très proches, tout comme celles des modèles numériques permettant d'établir ces dernières. Ceci dit, en analysant la carte de prévision de trajectoire de 10h locales, il semble que le passage au plus près à été retardé, vraisemblablement en fin de journée voire début de soirée de jeudi. Je n'ai pas fait le calcul mais on pourrait alors avoir des vitesses plus "réalistes."

5.Posté par TICOQ le 17/01/2018 15:48

le double critère (pression + vents) est pour moi le plus sensé....

6.Posté par TICOQ le 17/01/2018 15:49

Météo-France va-t-elle fermer sa Braguetta ?

7.Posté par Exact le 17/01/2018 16:16


Suis du même avis, je partage ces interrogations :

- Pour moi, un "mauvais" cyclone commence avec une pression autour de 910-930

- Comment parcourir 500 kms en 24H en faisant du 10 kms/heure ? En prenant le tram-train ?
(jusqu'à présent, à part vous, et je vous en remercie, personne n'a relevé cette incongruité....)



8.Posté par J'emets une théorie. Je dois me tromper. le 17/01/2018 16:41

"La question est ailleurs : quel est l'intérêt de Météo France -et du préfet- de le classer en forte tempête tropicale alors qu'il s'agit encore d'un cyclone? "

Il ne faut pas oublier que la nouvelle classification des cyclones a été changé par le préfet Saurain il y a récemment uniquement pour permettre une indemnisation moindre de la part des assureurs.

Donc la réponse est toute simple.
C est simplement une question d'assurance.

Berguitta meme en continuant à s'affaiblir aurait été toujours considéré comme un cyclone avant les modifications faites récemment.
Mais la distinction entre cyclone et tempête n'est pas des moindres en matière d'assurance.

De toute manière, a titre d exemple les habitants de saint martin qui ont subit un ouragan d'une immense violence avec des vents dépassant les 300 km/h et la déclaration de catastrophe naturelle n'ont pour la plupart toujours pas été indemnisé 4 mois après le drame.

9.Posté par Jules Bénard le 17/01/2018 17:01

Certaines mauvaises langues, mon cousin, auraient le front de susurrer que les services météo n'osent pas déplaire au préfet. Préfet pour lequel il est essentiel que la vie économique continue comme si de rien n'était. Ne faisons pas peur aux Réunionnais ! Qu'ils foncent tous dans les grandes surfaces, c'est bon pour le commerce, ça madame !

10.Posté par alcide le 17/01/2018 17:06

Surtout pas d'affolement, c'est déjà la panique dans les supermarchés, alors il faut calmer les esprits...La rétrogradation en tempête tropicale permet de gérer les flux et d'éviter des pénuries inutiles...A voir les comportements irrationnels de ces derniers jours pour l'essence, il y a de quoi effectivement s'inquiéter. Il y a un gros travail d'éducation de la population réunionnaise, il semble que l'on en soit encore aux besoins primaires de la théorie de Masslow...

11.Posté par Choupette le 17/01/2018 17:21

Souvenez-vous de ce post qui m'a donné mal aux côtes à force.

Le posteur parlait d'un certain Rocky la SIDR qui allait arréter Beguittara d'un coup de poing ... .

12.Posté par Daisy d'Herrata le 17/01/2018 16:52

Bravo aussi M.Dupuy, pour votre amour de la liberté d’expression. Vous préférez laisser s’exprimer tous ces braves gens qui vous caressent dans le sens du poil. C’est peut être humain, mais c’est très loin d’une quelconque déontologie journalistique si tant est que le mot journalisme puisse s’appliquer à votre production. Et bravo aussi, donc pour votre courage.

13.Posté par smurf le 17/01/2018 17:54


M Dupuy arrêtez d’être tt le tps critique météo n’est pas une science exacte elle donne un prevision à un instant t c tout soyez objectif

14.Posté par klod le 17/01/2018 21:34

ha........... alcide et "la théorie de masslow" .............. ce genre de théorie ne sert qu'à complaire les tenants du système en marche depuis si longtemps , mais bon , il faut des "explications" à l'incongruité , c'est sur.

15.Posté par Marie le 18/01/2018 05:54

Cyclone ou Tempête dans un verre d'eau oui, en tout état de cause les grandes surfaces ont fait leur beurre, avec toute la bande d'abrutis qui ont dévalisé les rayons alimentaires et d'eau, maintenant en sorte à zot avec zot stock, faudra manger les sardines tous les jours matin midi et soir pour écouler le stock ....quand à l'eau bah reste plus qu'à souhaiter quelques coupures d'eau par ci par là et pourquoi pas un VRAI CYCLONE .!

16.Posté par Michele le 18/01/2018 07:56

Bravo, Pierrot ! Fort intelligente analyse, confirmée, puisque ce matin Meteo France annonce effectivement son accélération.
Puissiez-vous être aussi perspicace en politique !

17.Posté par lorema le 18/01/2018 08:09

Puppy, la météo américaine considère que c'est toujours une tempête lorsque les conditions citées par Mr Dupuy sont réunies.


18.Posté par Marx le 18/01/2018 08:43

Peut-etre parce que les geks aiment se faire peur? ;-)

19.Posté par Boule de cristal ou gueule cabri ? le 18/01/2018 12:52 (depuis mobile)

Vous écriviez : « ll faudrait qu'il se déplace à une vitesse de plus de 20 km/h. Ce qui est possible, mais qui supposerait une très forte accélération... » C’est ce qui est arrivé : 24 km/h enregistré.

20.Posté par A mon avis le 18/01/2018 17:43

"Il n'en reste pas moins que la météorologie est un art précis et il peut paraître étonnant que les services de Météo France jouent sur les approximations."

FAUX !

La météorologie est une SCIENCE quinutilise les connaissances d'autres disciplines, physique, mathématiques etc..
Les prévisions météo ne sont pas des "approximations", mais des probabilités établies à partir des relevés de température, pression atmosphérique etc collectées dans le monde entier grâce au réseau de lOrganisation météorologique mondiale.

La classification des cycones n'est pas établie selon l'humeur du préfet et de quiconque.
J'invite tout un chacun à lire le site de Météo-France :

http://www.meteofrance.fr/prevoir-le-temps/phenomenes-meteo/les-cyclones#

Extrait :

Veille et prévision cyclonique
La veille cyclonique
L'Organisation météorologique mondiale (OMM) coordonne la veille cyclonique sur le plan international. Elle a désigné dans chaque bassin océanique un Centre météorologique régional spécialisé (CMRS) dans la prévision cyclonique :
. Miami (Atlantique nord et Pacifique nord-est)
· Tokyo (Pacifique nord-ouest),
. Honolulu (Pacifique central),
· New-Delhi (golfe du Bengale et mer d'Oman),
· Nadi (îles Fidji, Pacifique sud-ouest),
· et le centre Météo-France de Saint-Denis de La Réunion (sud-ouest de l'océan Indien).
Six centres secondaires, les Centres d'avertissements de cyclones tropicaux, complètent la couverture des océans tropicaux autour de l'Australie, dans des zones de responsabilité plus restreintes.

21.Posté par A mon avis le 18/01/2018 17:51

Autre extrait du site de Météo-France qui répond à certaines questions des commentateurs :
http://www.meteofrance.fr/prevoir-le-temps/phenomenes-meteo/les-cyclones#

Météo-France, CMRS pour l'océan Indien

Le centre de Météo-France implanté à Saint-Denis de La Réunion est chargé depuis 1993 de la zone cyclonique du sud-ouest de l'océan Indien. Cette dernière comprend notamment l'Afrique de l'Est (Malawi, Mozambique, Swaziland, Tanzanie et Zimbabwe) et les îles de l'océan Indien (Comores, La Réunion, Madagascar, Maurice et Seychelles).

Météo-France reste toutefois responsable de la prévision météorologique, y compris cyclonique, et conseille les autorités et la sécurité civile pour la mise en œuvre des plans « cyclone » à La Réunion, Mayotte, en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française, à Wallis et Futuna, la Martinique et la Guadeloupe, Saint-Barthélémy et Saint-Martin.
Le CMRS Cyclone de la Réunion utilise de nombreux modèles globaux (IFS développé par le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme, ARPEGE développé par Météo-France, GFS développé par le Service météorologique national américain) ainsi qu'une version dédiée du modèle AROME de Météo-France (résolution de 2.5 km) sur le bassin sud-ouest de l'océan Indien. Grâce à ces modèles, il effectue des prévisions de trajectoire des cyclones à 5 jours. Dans l'océan Indien l'erreur moyenne de position est actuellement d'environ 80 km à 24 heures d'échéance, 200 km à 48 heures. Depuis une vingtaine d'années, ces erreurs se réduisent continuellement grâce à l'amélioration de la représentation des processus de grande échelle dans les modèles numériques et à l'assimilation d'observations toujours plus nombreuses.

Les prévisions d'intensité et de précipitations cycloniques restent en revanche toujours difficiles car les modèles numériques représentent encore mal les processus internes responsables de l'évolution des cyclones. Grâce à sa maille fine, le modèle de prévision à échelle fine AROME Indien, utilisé au CMRS la Réunion depuis mars 2016, devrait cependant permettre de mieux décrire ces processus, améliorant ainsi significativement les prévisions d'intensité et de structure jusqu'à 48 heures d'échéance.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie