Courrier des lecteurs

Belles demoiselles, élégants messieurs

Mardi 5 Juin 2018 - 11:06

Belles Demoiselles, élégants Messieurs,
La jeunesse brille dans vos yeux.
Vous gardez au fond de vos cœurs,
Les belles images de vos bonheurs.
Certes votre mémoire, un jour, s’est envolée,
Comme la frêle hirondelle à la fin de l’été.
Vous n’en êtes pas moins belles, Demoiselles,
Et vous, Messieurs, galants, à tenir leurs ombrelles.
Elles sont princesses, vous, leurs chevaliers servants.
Ensemble, fiers, vous nous racontez le temps.
Les souvenirs s’enveloppent de brumes opaques.
L’éclair de votre regard, parfois, comme un impact,
Déchire les jours, les mois, les années.
Une étincelle piquette vos mémoires en apnée.
Cette lumière, pour nous, vos enfants,
C’est un phare, un feu à l’artifice jaillissant.
Nous soufflons de notre amour sur ces braises.
Nous savons bien, que là, pas de lave ni de fournaise.
Juste une petit peu de tendresse,
Une bise, un alizé, comme une caresse.
J’ai près de moi, une maman, ma maman,
Elle me regarde, me voit comme le petit enfant,
Que sur son sein, elle serrait d’amour.
Ne pas la décevoir. Elle m’a bercé un jour.
Aujourd’hui, à ses appels, à ses rappels, elle m’enchante,
Elle me cajole, me sourit. Doucement, elle m’enfante.
Dans la bibliothèque dorée de nos deux cœurs,
Ensemble, nous feuilletons des ouvrages de grandes valeurs.
Pourtant, je sais que pour elle,
Pour vous, élégants Messieurs, belles Demoiselles,
Le livre du temps, chaque jour perd une page.
Avec vous, par vous, nous écrivons dans la marge
La poésie de vos vingt ans,
La modestie de vos rêves d’antan.
Belles Demoiselles, Elégants Messieurs,
Nos mémoires se lient sur l’écran de vos yeux.
Arnaud JOMAIN
Lu 563 fois



1.Posté par Kayam le 05/06/2018 23:53

J'ai vu des gens en train de se promener. Cela apaise.
Dans mon "Batinkaré" (charrette ou esprit voyageur) je me suis permise, en compagnie de cette poésie, d'y faire une agréable promenade.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Août 2018 - 10:47 Ils sont fous au tampon!!!!