MENU ZINFOS
National

Bébés sans bras : 11 nouveaux cas dans l’Ain


Par - Publié le Mercredi 31 Octobre 2018 à 23:51 | Lu 2032 fois

Emmanuelle Amar, une épidémiologiste travaillant pour le Remera, une structure qui recense les malformations congénitales dans la région Rhône-Alpes, avait déjà signalé les cas de sept enfants nés avec des malformations aux membres supérieurs - sans mains, avant-bras ou bras - dans le département de l'Ain, entre 2009 et 2014. Ces cas sont survenus dans un rayon de sept kilomètres autour du village de Druillat.

Mardi, elle en avait signalé un 8ème, révélé par Le Monde, un cas qui était passé à travers les mailles du filet suite à un défaut de dossier médical informatisé dans la maternité où était né le garçon en 2012

Le même jour, onze cas supplémentaires ont été révélés par l’agence Santé Publique France à la suite d'une consultation de la base des données hospitalières (PMSI), dans le département de l’Ain entre 2000 et 2014.

Ces onze cas vont maintenant devoir faire l'objet d'une enquête car, si on sait bien qu'il y a malformations, on ne sait pas encore dans quels secteurs les mamans habitaient au cours de leurs grossesses.

Sur la base des premières données fournies par Remera, l’agence sanitaire avait estimé début octobre que le nombre de cas n’était pas statistiquement supérieur à la moyenne nationale. Des conclusions contestées par Emmanuelle Amar. En retour, elle avait été qualifiée d’"irresponsable" qui "manipule l’opinion" par l’épidémiologiste Ségolène Aymé, directrice de recherche émérite de l’Inserm.

Une procédure de licenciement avait même été engagée contre elle et cinq autres collègues du Remera. Au vu des dernières révélations, ces procédures sont "suspendues".

Selon certains élus écologistes, les pesticides pourraient être à l’origine des malformations, même s’il n’y a pas de preuves scientifiques, comme l’a d’ailleurs reconnu Mme Amar devant des parlementaires.


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par roro 61 le 01/11/2018 15:50

Cette Dame n'a fait que son boulot c'est ignoble et cette agence est payée par nos impots on devrait sanctionner lourdement les responsables de cette agence qui punit une dame qui fait son boulot correctement .

2.Posté par Santa le 01/11/2018 20:21 (depuis mobile)

Imagine les pesticide dans les pays sous développés ou on cultivé agriculture intensif pour les envoyer dans les pays d'Europe

3.Posté par Paysan Créole le 02/11/2018 10:48 (depuis mobile)

Pour information ail oignons provenant d’Inde,de Madagascar et de Chine continuons à les consommer !!!

4.Posté par Ken le 03/11/2018 09:57

L’inserm Rappeler moi, c’est bien l’agence public dirigée par le mari de La ministre de la santé, celle qui a retourner sa veste sur l’ouverture des recheches médical sur les canabinoides dès que les labo ont menacer de pa renouveler son mari à la tête de l’INSERM.
C’est fou comme ces hasards peuvent toucher l’opinion...

5.Posté par St Paul le 03/11/2018 14:11 (depuis mobile)

7 cas et 11 nouveau cas de malformations dans un village et c''est 7 kilomètres alentours !!! Et ils trouvent ça normal car sa dépasse pas les statistiques!!!! Mais c''est politiciens sont vraiment teubé où ils vous prenne vraiment pour des gros c...

6.Posté par 7 le 05/11/2018 16:50

En fait c'est voulu...il s'agit du plan coudenhove-Kalergi
https://auberadieuse.wordpress.com/2013/03/08/le-plan-coudenhove-kalergi-le-genocide-des-peuples-deurope/

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes