MENU ZINFOS
Société

Basse Vallée... Quand patrimoine et logements font mauvais ménage


A Saint-Philippe, la construction de logements sociaux sur un terrain jouxtant le cimetière marin de Basse-Vallée a du mal à passer. Il y a plusieurs jours, un tractopelle n'a pas hésité à préparer le terrain en empiétant sur une partie du site où trônent une quinzaine de sépultures vieilles de plusieurs siècles, provocant mécontentement et incompréhension.

Par Ludovic Robert - Publié le Vendredi 20 Août 2010 à 08:00 | Lu 4930 fois

Basse Vallée... Quand patrimoine et logements font mauvais ménage
Il y a des projets qui suscitent l'engouement. Mais lorsque ces derniers entrent en concurrence avec un site historique, ça fait du bruit... beaucoup de bruit. C'est ce qui se passe du côté de Saint-Philippe, à Basse Vallée plus exactement. Il y a plusieurs jours, des riverains et des membres d'associations historiques et patrimoniales ont découvert, avec surprise, qu'une partie du site où se trouve le cimetière marin de Basse Vallée avait été littéralement ratissée par un engin de chantier de la municipalité. En cause, la réalisation de cinq logements sociaux.

"Où est le respect dû aux morts, Où est le respect de notre histoire ?"

A l'abandon depuis plusieurs mois sous la végétation, les sépultures anonymes du cimetière marin ne sont pas classées par la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles), ce qui n'empêche pas les associations historiques de monter au créneau.

Le cimetière faisait autrefois partie de l'extrémité Sud de la commune de Saint-Joseph. Ce n'est qu'en 1830, par ordonnance du roi Louis-Philippe, que cette extrémité devient commune de Saint-Philippe. Selon un rapport "Thomas" rédigé en 1820, ce cimetière a bien accueilli les premiers habitants de Saint-Joseph. Des sépultures ayant été enfouies jusqu'en 1870. Ce qui n'a pas manqué de faire réagir le député-maire de Saint-Joseph, Patrick Lebreton, consterné par ce qu'il qualifie de "destruction" d'une partie du cimetière de Basse Vallée.

"Bien qu'alertée, avant les travaux, par des personnes soucieuses de préserver notre mémoire, la mairie de Saint-Philippe a envoyé ses engins sur une terre sacrée" tempête Patrick Lebreton, également membre d'honneur de la Société d'histoire de Saint-Joseph. "Pour rendre constructible deux ou trois parcelles, on s'est donc attaqué à un lieu de mémoire, détruisant la moitié du site. Où est le respect dû aux morts ? Où est les respect de notre histoire" s'interroge l'élu du Sud sauvage qui envisage d'ailleurs de saisir le ministre de la culture, Frédéric Mitterand, sur la question.

Hier, les élus et membres de la commune, parmi lesquels Olivier Rivière, ainsi que le conseiller général Didier Dalleau se sont rendus sur le site pour constater de visu les premiers "travaux".

Vers un parc à thème touristique

Pour la majorité municipale de Saint-Philippe, les travaux engagés n'ont jamais concerné les sépultures. En 2009, le site avait déjà été nettoyé dans le cadre d'un grand chantier d'insertion. Des pierres taillées avaient même été apportées de Sainte-Suzanne, après accords conclus entre les deux collectivités concernées. Mais ces pierres, qui devaient servir à reconstituer un certain nombre de tombes détruites par le temps, avaient finalement été stockées sur une partie du site sans avoir été utilisées. "Les pierres retrouvées dans les gravats ne font (donc) pas partie des pierres composant le site à l'origine" évoque les représentants de la commune.

Face à une levée de boucliers visiblement politique et associative, le maire Olivier Rivière souhaite calmer le jeu. Selon lui, il s'agit d'un nettoyage dédié à créer une voie d'accès. La municipalité compte d'ailleurs inscrire ce site au sein d'un parc à thème touristique dans la zone de Cap Méchant. "En aucun cas, il n'y aurait eu des tombes saccagées. On m'accuse même d'être un profanateur" précise le maire. En effet, sur le terrain partiellement en friche, nombreuses étaient les pierres à trainer au sol. Ce sont peut être ces dernières que les riverains ont retrouvé dans les gravats, racines et autres déchets verts, il y a quelques jours.

Affaire à suivre...




1.Posté par Va s'y la tombe le 20/08/2010 08:49

un projet touristique autour des morts, sont vraiment pas en manque d'idées nos jeunes élus UMP péi. Ils veulent des parcs partout. La Réunion nouveau disneyland avec Didier Robert dans le rôle de Mickey et Olivier Riviére dans le rôle de Pluto.

2.Posté par Basse Valléen le 20/08/2010 09:40

Bec à li! avant la jamai fai un cas de ce cimetière! avant n'avai même un boug qui plantai maÏs dessus...et aujourd'hui, la en train de faire un pataquesse pou deux roches! arrêt déconné don!!!!

3.Posté par Grimoutz le 20/08/2010 09:49

Sans être particulièrement superstitieux, je n'aurais guère envie d'habiter... sur un cimetière !

4.Posté par Basse Valléen le 20/08/2010 10:02

Dis moi, 'la tombe"! tu es au courant que beaucoup de cimetières à la réunion, notamment marins, sont quotidiennement visités par les touristes, mais aussi par les locaux???

5.Posté par Profane le 20/08/2010 10:21

Et Patrick Lebreton dans le rôle de Donald!! il n'en rate pas une celui là!!!

6.Posté par Le dodo lé la le 20/08/2010 11:31

Le démographie galopante à la Réunion est un souci majeur : contrairement à Maurice où les terres sont habitables , ici nos terres sont montagneuses et le littoral atteindra bientôt ses limites...l'île patrimoine mondial mais quid du local?

7.Posté par Va s'y basse valléen le 20/08/2010 12:32

entre la visite d'un cimetière marin et la création d'un parc d'attraction il me semblait qu'il y avait une petite différence. Mais si les habitants sont ok pour faire les guignols dans un parc déguisé en croque mort ou pirate, allons-y tout de suite.

8.Posté par ST le 20/08/2010 16:00

Selon l'article paru le 17 avril 2010 sur zinfo974.com.
"Il est vraiment dommage que ce lieu, témoignage lointain du peuplement de l’île et de la commune n’ait pas été plus préservé et protégé. Il est vraiment dommage que ce lieu, témoignage lointain du peuplement de l’île et de la commune n’ait pas été plus préservé et protégé"

9.Posté par Saint-Philippois de Belgique le 20/08/2010 22:55

Dis aux bouk ki fé coin coin, surtout quand zot y habite pas la commune de donne l'argent, et apres va réhabilite le site. Depuis de nombreuses années, personne té ve donne un monnaie, na point l'argent, na point subvention...té en friche et l'année dernière moin la vu ke qqes jeunes avaient met propre le terrain et aujourd'hui de monde pou crié ....ah lé gars trop facile té....et ça mi aime ça band donneur de leçon, ta mer...mi lé loin mais mi lé énervé..

10.Posté par hypocrate le 21/08/2010 00:02

voila donc un site auquel beaucoup, beaucoup, mais vraiment beaucoup de monde semblent être attaché, alors que ce même site était resté à l'abandon pendant plusieurs décennies, sans que personne, mais vraiment personne ne s'en souci.... si l'hypocrisie était mortel, ça aurait été l'hécatombe! sans jeu de mot!!!!!

11.Posté par zabitant St Philippe le 21/08/2010 09:27

Quand on connaît les problèmes de logement et surtout le manque de foncier aujourd'hui ; peut - on sacrifier 6800 M2 de terrains constructibles pour une concession d'un vieux cimetière dont le rapport Thomas fait allusion à une superficie de 48 m2 ?
D'autre part qui a fait déclasser ces terrains en zone constructible. Cela arrangeait peut être un des frondeurs le déclassement , car il avait acheté une parcelle limitrove en zone agricole qui avait été déclassée ; qu'il a aussitôt revendu. Pendant ce temps il ne s'était pas inquiété du caractère patrimonial de ce site alors qu'il était élu deuxième adjoint de la municipalité.
Pour LEBRETON qui voudrait classer ce site au patrimoine de Saint Joseph , je lui rapelle que cette commune n'est pas sous la tutelle de St Joseph et que nous n'avons pas de leçon à recevoir de lui en matière de préservation ou d'aménagement de territoire ; lui qui est entrain de construire à Saint Joseph des guethos, véritables bombes à retardement que les St Josephois vont subir et même de fermer les yieux sur les constructions illicites dans les zones répertoriées et reconnues dangereuses; c'est de l'irresponsabilité de laisser ces personnes se mettre dans des situations dangereuses pour eux mêmes.. Peut être il y a un peu de jalousie par les 2/3 du territoire communal sont classés au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Je crois comprendre que le projet de logements se situe sur une parcelle à l'ouest et que la mairie envisage même la réhabilitation du vieux cimetière; donc bon courage Monsieur Le Maire.

12.Posté par Et la vie et l'amour? le 21/08/2010 18:25

"terre sacrée": et la vie n'est elle pas plus sacrée encore que la Mort, qui n'est qu'une étape? Respecter le cimetiere: ok!
mais respecter les vivants, c'est mieux et que l'etape suivante se deroule la plus douce possible!
Ca ne se passe pas a La Reunion. Dans cet autre monde, il y a des retraités qui exercent parfois au "black", au sein d'entreprise, pour un Parlement (ces memes responsables de ce pays imaginaire sont membres de ce Parlement). Et lors de l'accident, c'est la debandade de ces Elus! et apres arrive ce qui arriva! Ca me rappelle une petite chanson:
"No, no, non, non
Je ne veux pas prendre l'air
No, no, non, non
Je ne veux pas boire un verre
No, no, non, non "...
Il vaut mieux changer de refrain parfois et ne pas aller voir ailleurs quand on fait des degats chez soi!
Finalement, une nouvelle chanson arriva.
D'ou la vie et l'amour: et bizarrement, ces Elus irresponsables furent virer, ouf!
"Je Veux d'l'amour, d'la joie, de la bonne humeur, - c'n'est pas votre argent qui f'ra mon bonheur, moi - j'veux crever la main sur le cœur"

13.Posté par Saint Pierrick priez pour Patrick le 21/08/2010 21:49

Le Pierrick n'a pas de leçon à donner à personne en matière de respect . Lui qui jusqu'ici piétine la démocratie à St Jo. Lui et ses cows boys du p'tit Harry à Axel La tierce, non vraiment Monsieur Le député pour ne pas dire le "dé pipé", mettez de l'eau dans votre rhum citron et arrêtez de tirer sur tout ce qui bouge.

St Jo est devenue une ville de non droit. Des jeux ST Jo véritable trou à rats , dégradations en tout genre. Un centre ville asphyxié de 7 h00 du matin à 7h00 du soir et j'en passe

Laissez Mr RIVIERE faire son boulot et occupez vous plutôt de la dinde de vincendo (bar) et du garage de Jacky dit José Beau......vé qui n'a jamais été aux normes.

Olivier mon ami, tiens bon.


14.Posté par Comité citoyen de St-Philippe le 31/01/2011 10:52

Tout le monde, y compris la presse, avale le gros mensonge du maire sur la construction de logements sociaux près de l'ancien cimetière.
Il n'y a jamais eu de projet. Seulement trois parcelles de terrains à délimiter et à donner à des partisans. Si l'un d'eux n'était pas trop pressé pour y faire passer une tracto pelle, l'affaire aurait pu se faire en misouk.
Un clan est au pouvoir. Tout pour des amis, même si on doit pour cela profaner des tombes!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes