International

Barack Obama annonce la fin de la présence américaine en Irak

Pour faire taire les rumeurs évoquant un possible report de son plan de retrait d'Irak, le président américain a, dans une allocution hier, confirmé la date du départ des Américains d'Irak.

Mercredi 1 Septembre 2010 - 13:29

Barack Obama annonce la fin de la présence américaine en Irak






Beaucoup d'observateurs politiques aux Etats-Unis avaient en effet estimé prématurée l'annonce du Président d'un calendrier de retrait des troupes, évoquant par conséquent un report qui leur paraissait inévitable.

C'est pourquoi Barack Obama a voulu, hier, confirmer un retrait total pour fin 2011, effectuant ainsi un virage stratégique pour se concentrer sur la politique intérieure, dans laquelle il est mis en difficulté. Mis à mal dans les sondages, conscient que l'Amérique affaiblie par la crise économique ne pourra éternellement supporter le coût de deux guerres au Moyen-Orient, mesurant la lassitude du peuple américain face à ces engagements militaires, le président américain a appelé son peuple, après les "énormes sacrifices" qu'il a consenti en Irak, à se "reconstruire".

Principe de réalité oblige, le président a également évoqué la nécessité d'un partenariat de long terme avec l'Irak, estimant que c'est désormais aux Irakiens de prendre la responsabilité de leur pays.
Samuel Bertil
Lu 1318 fois




1.Posté par noe974 le 01/09/2010 13:56

A vouloir imposer la "DEMOCRATIE" à tout prix dans les pays à vision tribale , voilà où cela mène .
La France , souvent , se croit investi le pouvoir de changer le Monde avec ses idées . Cela a marché au 18e siècle : les colonies .
De nos jours , de nombreux pays n'acceptent plus d'être éduqués par d'autres .
Que cela sert de leçons aux apprentis politiciens !

2.Posté par isabelle le 01/09/2010 14:24

L' Irak n'est pas un pays tribal, c'est le berceau de notre civilisation judéo-chétienne, de Summer à Babylone...Pourvu qu'il reste assez de ces grandes richesses archéologiques , pourvu qu'ils leur restent assez de la mémoire de ces grandeurs qui ont été leur...Et une fois la paix revenue pourvu que l'on puisse y aller pour en découvrir toute la beauté

3.Posté par le congo chez tintin le 01/09/2010 14:30

- 10 points dans les sondages suite à la mosquée ground zero, risque +++ de perdre la majorité au sénat, faut bien qu'il réagisse en politicien à la vue courte, peu importe que cela laisse l' Irak dans le chaos....

Il ne fallait pas y aller au départ, maintenant qu'ils y sont ils ont des responsabilités envers le peuple irakien, il faut les assumer et ne sortir que lorsque le pays sera stable.

4.Posté par jason le 02/09/2010 07:38

Cessez de vous bercer avec ce berceau Isabelle

Que sont devenus les Etats latins d'orient ( Antioche , Outre Jourdain ) , Byzance , Constantinople et Ste Sophie ?
Aujourd'hui la réalité là-bas est bien différente d'autrefois , de même que le zoroastrisme n'est plus au centre des préoccupations en Perse voyez vous ? L'Egypte n'est plus celle des pharaons et de leur Panthéon ( plusieurs milliers d'années d'histoire excusez du peu ).

Bethléem "berceau du Christ" ... quelle est l'évolution de la population chrétienne là-bas ?

"...fuite des populations chrétiennes "
Le transfert du pouvoir de Bethléem, d'Israël à l'Autorité palestinienne juste avant Noël 1995, a inspiré une série d'articles [1] sur la présence chrétienne à Bethléem en baisse. Ils ont noté qu'un endroit où il n'y a pas si longtemps, il y avait 80 pour cent de Chrétiens est maintenant,.seulement pour un tiers chrétien. Pour la première fois en près de deux millénaires, la ville la plus clairement chrétienne de la terre a perdu sa majorité chrétienne. Les mêmes changements ont eu lieu dans deux autres villes chrétiennes célèbres, Nazareth et Jérusalem. A Nazareth, les chrétiens sont passés de 60 pour cent de la population en 1946 à 40 pour cent en 1983. Les Chrétiens de Jérusalem en 1922 étaient légèrement plus nombreux que les musulmans (15.000 contre 13.000); Aujourd'hui, leur nombre est de moins de 2 pour cent de la population de la ville."

http://fr.danielpipes.org/8761/disparition-des-chretiens-moyen-orient

Vous fondez vous sur l'histoire du roi David pour lorsqu'il est question d' Israël ? Simple question

5.Posté par Tcherno le 02/09/2010 09:54

Le retrait d'Irak est partie d'une stratégie globale , fondée sur un constat simple :
Les USA sont au bord de la faillite et n'ont plus les moyens d'entretenir des guerres trop coûteuses.
Partant de là , la stratégie en découle , relance forte du processus de paix Israélo-Palestinien , retrait de l'Irak , apaisement avec l'Iran , en particulier sur les questions du nucléaire , qui permettrait à ce pays de reprendre son rôle de gendarme de la région , avec un " équilibre " Israël -Iran seul apte à calmer le jeu.
Le retrait de l'Aphganistan , qui est l'objectif réel , serait l'étape suivante....

6.Posté par jason le 02/09/2010 14:34

Et oui Tcherno , le retrait d'Afghanistan était aussi une économie pour les soviétiques .
Il a constitué une victoire mémorable pour les proto talibans et 1 an après .... l'URSS s'effondrait .
Il état temps de faire des économies en effet.

OBL en lançant son attaque du 11/09/2001 a fait le pari que serait la même chose pour les USA . Nous verrons bien mais j'espère que personne ici ne s'imagine que si les USA s'écroulent nous pourrons à nous tout seul être le fier rempart de la démocratie !!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >