Société

Baisse des contrats aidés: Le Tampon maintient la garderie mais pas l'aide aux devoirs

Samedi 19 Août 2017 - 12:09

Suite à la baisse des contrats aidés octroyés aux communes, les municipalités ont dû revoir leur organisation pour pouvoir assurer la rentrée scolaire. De son côté, la ville de Tampon maintient la garderie et la cantine, mais ne pourra pas assurer l'aide aux devoirs. Voici le communiqué :


"La rentrée scolaire dans la commune du Tampon a dû être reportée au mardi 22 août 2017 pour garantir la sécurité et les conditions d’accueil des 11 000 élèves des 40 écoles du Tampon.
 
En effet, la commune doit faire face aux conséquences de la diminution brutale des contrats aidés. Ce sont environ 200 contrats aidés affectés dans les écoles du Tampon qui ont été supprimés par le gouvernement.
 
La Municipalité a dû procéder à des choix :
- En premier lieu, afin de ne pas pénaliser les parents et les élèves,  le Maire du Tampon a décidé de maintenir les garderies du matin et de l’après-midi : ainsi, les élèves seront accueillis le matin à partir de 7h30 ; et dans la continuité de ce qui a été mis en place par la collectivité depuis 2014, ils pourront également être gardés l’après midi après les cours entre 15h15 et 16h (pour les écoles de Ligne d’Equerre et de Jean Albany, les horaires de garderie l’après-midi  sont de 14h45 à 15h30).
 
- En second lieu, il a également été décidé de maintenir la restauration scolaire bien qu’il s’agisse d’une compétence non obligatoire. Une réorganisation a dû être mise en place pour assurer le bon fonctionnement de la pause méridienne.
 
- En troisième lieu, dans le cadre de cette réorganisation, des réaffectations de personnel ont dû être effectuées pour que toutes les écoles maternelles et primaires puissent bénéficier d’ATSEM expérimentées.

- En quatrième lieu, le nombre d’accompagnants de transports scolaires (ATS) a été maintenu pour garantir la sécurité des élèves dans les bus.

- En revanche, du fait de la diminution des contrats aidés, la commune se trouve privée de toute possibilité de maintenir certains autres dispositifs qu’elle avait mis en place au delà de ses compétences, comme l’aide au devoir notamment...
 
Grace aux efforts déployés et malgré les fortes contraintes, la commune a pu sauvegarder l’essentiel pour cette rentrée d’août 2017.
 
Mais aucune illusion ne doit être entretenue. A l’heure actuelle, aucune garantie n’existe pour assurer la rentrée de janvier 2018".
 
Zinfos974
Lu 3583 fois



1.Posté par Mwa la pa di le 19/08/2017 12:08 (depuis mobile)

Le choix de diminuer les contrats sur le scolaire est un choix stupide du Maire du Tampon.

2.Posté par david le 19/08/2017 13:21

Merci M. le maire de penser aux parents et à nos enfants, contrairement à ce qui se passe dans d'autres communes (St André plus de garderie, Possession pas de cantine).

3.Posté par yab le 19/08/2017 13:39

Le jour où toutes les personnes payées par les administrations publiques se mettront à TRAVAILLER, il n'y aura pas assez de travail pour tous.
IL FAUT ARRÊTER LES CONTRATS AIDÉS ET METTRE AU TRAVAIL CEUX QUI SONT DÉJÀ EMPLOYÉS

4.Posté par @1 le 19/08/2017 14:30 (depuis mobile)

Critiquer est aisé !! Vous qui êtes si intelligent vous feriez quoi ??
Qui est stupide ?

5.Posté par Samwinsa le 19/08/2017 17:47 (depuis mobile)

A post 1 ki comprendra surmen pa : "N'est stupide que la stupidité." Ma laisse aou réfléchi là dsu et rodé ousa i sorte. Out commentaire i respir pa vrémen la réflexion...ou alors si, la réflexion dann miroir.

6.Posté par GIRONDIN le 19/08/2017 18:01

Le maire a fait des choix!

Il a trouvé des solutions, comme quoi!!!!!

7.Posté par quentin le 20/08/2017 12:19

Le président de la République a dit dernièrement qu'il ne voulait plus voir un seul migrant dans la rue et que des centres d'hébergement devaient être créés pour les accueillir.

Citoyens de France et de Navarre ! Il faut partager l'argent issu des impôts ; aidons les miséreux venant de la Méditerranée et notre conscience nous récompensera en nous octroyant le sourire béat de celui qui a donné ce qu'il n'a pas.

Moins d'emplois aidés c'est plus d'argent pour financer toute la misère du monde.

Nous avons voté pour Emmanuel Macron, soit à travers l'abstention, soit en glissant un bulletin pour lui dans l'urne. Nous n'avons donc plus droit à la parole en ce qui concerne la concrétisation de son programme présenté avec un savant flou artistique durant la campagne électorale de la présidentielle.

C'est cela la démocratie portée par des naïfs et naïves.

8.Posté par Vache à Lait le 20/08/2017 14:16

Post 1 +1 comme quoi l'education n'est pas une priorité electorale, les emplois verts sont plus rentables

9.Posté par Timal le 20/08/2017 17:04

C’est bizarre, vous avez remarqué : depuis la claque des législatives, il n’y a plus de réactions de fred ’’alimé difé’’ lauret dans les médias pour défendre son indéfendable nouveau bon dié la terre.....

10.Posté par cafriplainoise le 21/08/2017 15:56

J'espère que parmi les contrats aidés le maire va mettre les bonnes personnes aux bons postes. c'est à dire avec les petits de maternelles, une personne titulaire au moins d'un cap petite enfance ou d'une expérience dans le domaine et non pas des illettrés

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 12:05 L'épidémie de dengue circule encore à Saint-Paul