Société

Baisse de subventions dans les plannings familiaux: La Réunion aussi concernée

Mercredi 31 Juillet 2019 - 12:01

Crédit photo : Planning familial
Crédit photo : Planning familial
De nombreuses antennes départementales du Planning familial de la région Auvergne Rhône-Alpes montent au créneau. Elles dénoncent une diminution de leurs subventions allant jusqu'à 30% dans certains départements. La Réunion n'est pas épargnée par cette baisse, faisant peser un risque sur les campagnes de prévention et les actions menées par l'antenne locale du Planning familial.

La présidente du Planning familial d'Auvergne Rhône-Alpes, Françoise Laurant, a rapporté auprès de France Inter qu'une baisse "de 50 à 60%" des subventions était prévue sur les 10 prochaines années. "Totalement inacceptable et contradictoire avec les priorités affichées" par le gouvernement en matière d'éducation à la sexualité ou d'accueil des femmes victimes de violences, explique-t-elle.

Une baisse progressive des subventions qui n'a pas épargné La Réunion. Créée en 2006 et basée à Saint-Louis, l'antenne locale du Planning familial intervient beaucoup en milieu scolaire, mais aussi dans les quartiers pour des groupes de discussions aussi bien auprès des enfants et adultes, sans oublier les organismes de formation. Une conseillère conjugale est également à l'écoute des victimes et auteurs de violences conjugales et accompagne les femmes lors des entretiens pré et post-IVG. "Cette conseillère s'occupe également des heures de sensibilisation à la contraception que ce soit en entretien individuel ou collectif", nous confie Nadège Naty, présidente du Planning familial de La Réunion.

"C'est un peu la mort du planning familial"

La responsable associative confirme que son antenne a aussi connu une baisse progressive des subventions allouées, "de l'ordre de 10% entre 2017 et 2018". Et pour 2019, Nadège Naty ne se fait pas d'illusions…"On nous demande de faire plus avec moins. Nous avons déjà énormément de difficultés à mettre en place des projets avec les acteurs de terrain. Même les services travaillant sur les volets santé dans les communes sont dans la même situation que nous", regrette-t-elle.

Des baisses qui auront des impacts non négligeables sur les missions des Plannings familiaux que ce soit en matière de contraception ou d'IVG, notamment à La Réunion où beaucoup de choses restent à faire. La survie des Plannings familiaux est aussi évoquée, car ces baisses progressives ont également une incidence sur leurs finances. Le risque de licencier des salariés "est réel" dans de nombreuses antennes poursuit Nadège Naty. "Malgré les baisses, on résiste. La question de la sexualité dans l'île est encore un sujet tabou dans de nombreuses familles et même dans la société. Pour la contraception, je regrette qu'il n'y ait pas plus de campagnes qui soient faites. Si le gouvernement continue à baisser les dotations, c'est un peu la mort du planning familial", prévoit-elle.
 
SI
Lu 2863 fois



1.Posté par Modeste le 31/07/2019 12:06

il suffit de supprimer les allocs et vous verrez le taux de naissances baissera aussi ce sera bien plus efficace que le planning familial !

2.Posté par Veritas le 31/07/2019 13:08 (depuis mobile)

Come la mi comprend pi n''a un peu i essai avant l''heure pou regarde si les encore vert 🎶 après i crie malheur lol. Et puis la maternité n''a mangé kome la i accouch sans douleur mdr.

3.Posté par A mon avis le 31/07/2019 13:16

Voilà qui doit réjouir toutes associations qui prône l'apophtegme "croissez et multipliez" propre aux religions !

La prochaine étape, c'est quoi ? Restriction de droit à l'IVG ?

4.Posté par Réveillez vous le 31/07/2019 15:06

La cause au restriction budgétaire...imposé par....

et dire qu on donne 9 milliards de trop a l Europe...par année ...he ben...

5.Posté par Thierrymassicot le 31/07/2019 18:34

4.Posté par Réveillez vous le 31/07/2019 15:06

Ce petit calcul de 9 milliards est ridicule...Cher aux affidés du Rhaine mais complétement stupide..Ce n'est pas en calcul d'épicier que l'on doit raisonner, mais sur le bilan global de l'appartenance de la France à l'Europe...Le : Je reçois moins de l'UE que je ne lui donne ne veux rien dire..C'est au niveau général des entreprises que le bilan signifie quelque chose et puis nous sommes plus fort à plusieurs que tout seul, et ceci est à considérer au niveau de nos exportations internationales hors UE étant un Etat de l'UE

6.Posté par Papapio, "Pères Amor" le 31/07/2019 20:46 (depuis mobile)

Baisse de la natalité = baisse du chiffre d.affaire du Tribunal Civile des TGI (60%) = moins de condamnations d''Enfants et Pères aux JAFs ... Rassurez vous c.est pour ca que la France lorgne sur Mayotte sa nouvelle pouponniere

7.Posté par Réveillez vous le 31/07/2019 21:42

@Thierrymassicot

la bonne europe .? vous voulez en parler:

Le TFUE a prévu un article 63 sur les capitaux et les paiements :
1- Dans le cadre des disposions du présent chapitre, toutes les restrictions aux mouvements de capitaux entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites (Les pays tiers sont par exemple la Chine. Une entreprise européenne a le droit ainsi de délocaliser toute son entreprise à Shangaï).
2- Dans le cadre des disposions du présent chapitre, toutes les restrictions aux paiements entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites (ce qui signifie par exemple la récupération des dividendes). => En clair : feu vert aux entreprises pour expatrier leurs usines dans des pays à très bas coûts de salaires, et rapatriements des bénéfices. Ce système est VOULU ! L’argument que l’UE sert à se protéger contre la Chine est fallacieux : la concurrence chinoise a été créée par l’Europe !

Nous donnons 23 milliards d’euros chaque année à l’UE, qui nous en restitue 14
...mais ou est les 9 milliards de différence que l'état français ....enfin LES FRANÇAIS donne chaque année ????

Cette argent ne pourrais t'il pas service directement a la FRANCE ?

Exemple :
Quand on construit un super pont en Croatie qui a coûte a la France VIA L EUROPE 60 millions d euros...le chantier est donné.....au chinois ...
ou est l'avantage de l Europe ??
Sachant que dans un même temps un autre rapport stipule que nous manquont de 300 millions chaque année pour la remise en état des routes francaise.....avec des ponts qui peuve s'écrouler a toute instant...



Et quel bilan donné vous a nos entreprises ?
Avec tous les fermetures actuel ???c'est une blague ??

Au total : l’industrie française a perdu le quart du total des heures travaillées en 12 ans.
Actuellement nous perdons 800 à 1000 emplois industriels par jour ouvrable (soit 200 000 à 220 000/an).


Pour les exportations :

Depuis la crise financière de 2009, les voisins européens de la France — l'Allemagne, l'Espagne et l'Italie — ont observé une nette progression du solde de leur balance courante (exportations moins importations), quand dans le même temps l'Hexagone a vu cet indicateur se redresser que très légèrement.
Le solde de la balance courante de la France, qui inclut les échanges internationaux de biens et services (balance commerciale), ainsi que les revenus et transferts courants, affiche un déficit moyen de 0,7% du PIB pour les années 2015-2017.////

NOUS NE SOMMES PAS COMPÉTITIF...l euro est bien trop fort pour nous.... voir le dernier rapport

Cela avais déjà été confirmer en 2016 par le FMI ..

8.Posté par Pierre le 01/08/2019 11:13

Ben moi je suis carrément plus d'accord avec ''Réveillez-vous'' qu'avec Thierry Massicot qui gagnerait à réfléchir au fond mais aussi à la forme. Quant à Modeste, bien vu, nombre de ventres cesseront de gonfler lorsqu'il s'agira vraiment de pognon, ça c'est clair et net. (mais là faut pas rêver). Démocratie. Vite.

9.Posté par " VIEUX CREOLE " le 01/08/2019 17:46

LE PAPE FRANÇOIS A DÉCLARÉ ( au cours une conférence de presse ,dans l'avion qui le ramenait d'Amérique de Sud ( voir" le Monde" du 20/01/2015 ) :
" LES CATHOLIQUES NE DOIVENT PAS SE REPRODUIRE COMME DES LAPINS" ! I ! A une femme enceinte - qu'il a rencontrée une fois - et qui avait eu sept Enfants par césarienne ) - il n'a pas hésité à la réprimander pour " l' attitude irresponsable du couple" ! ON OCCULTE ( volontairement ou pas ) Certaines déclarations qui nous gênent ou ne nous concernent pas ! ! !

10.Posté par Thierrymassicot le 01/08/2019 19:15

7.Posté par Réveillez vous /8.Posté par Pierre

Moi aussi j' ai un truc à redire :


La France est le 2e pays le plus riche de l'Union européenne après l'Allemagne. C'est un contributeur net au budget de l'UE c'est-à-dire qu'elle verse un peu plus qu'elle ne reçoit. Mais la France est aussi le 1er pays bénéficiaire du budget européen, devant la Pologne, grâce à l'importance des montants de la politique agricole commune versés en France. Pourtant, cette situation de contributeur net donne lieu à des critiques : cet argent ne serait-il pas mieux utilisé s'il restait au niveau national ?

La France est le 3ème bénéficiaire du budget de l'UE

En 2016, la France a contribué à hauteur de 20,5 milliards d'euros au budget de l'Union européenne. Elle est donc le 2e pays contributeur au budget de l'UE derrière l'Allemagne . La France est le 3ème bénéficiaire du budget de l'UE (après l'Italie et l'Espagne). Elle a reçu 11,3 milliards d'euros en 2016 dont la plus grande part est allée à l'agriculture (7,3 milliards d'euros), ce qui lui permet notamment d'être le premier pays exportateur de produits agroalimentaires vers les pays hors UE.

Le budget de l'UE continue en effet à accompagner massivement l'agriculture, ses évolutions et sa modernisation ainsi que le développement rural. La politique agricole commune (PAC) est l'une des plus anciennes politiques communes de l’UE et continue à représenter une part conséquente du budget de l'UE (40 % du budget de l’Union sont consacrés à l’agriculture, au développement rural et à l’environnement). La France reste la première bénéficiaire de ces aides.

Entre 2014 et 2020, la France bénéficiera ainsi de plus de 27 milliards d'euros au titre des différents fonds (FEDER[2], FSE[3], FEADER[4], FEAMP[5]).

Le budget de l'UE sert avant tout à faire des économies d'échelle en investissant par exemple dans de grands projets de recherche, de développement ou d'infrastructure, qu'aucun pays seul ne peut financer. Cela a permis à la France de s'inscrire dans des programmes spatiaux d'envergure comme Galileo (le GPS européen) et Copernicus (le programme européen de surveillance de la Terre) ou dans des programmes de recherche ambitieux.

Les bénéfices économiques pour la France:

L'idée que la construction européenne devrait être un simple jeu arithmétique à somme nulle où ce que les États membres « paient » devrait correspondre à ce qu'ils « reçoivent » est fausse. La coopération et la solidarité entre les pays de l'UE sont source d'investissements et de croissance dont les retombées sont bénéfiques pour tous. L'approche arithmétique fait fi de l'ensemble des bénéfices que les citoyens et les entreprises retirent de l'Union européenne. Un marché de plus de 500 millions de consommateurs favorise les entreprises et les exportations, et donc la création d'emplois !

La construction européenne permet de travailler, d'étudier, d'entreprendre à l'échelle de tout un continent. Lorsqu'une entreprise investit, l'enjeu n'est pas le même si son marché est de 66 ou de 500 millions d'habitants ! 60 % des exportations françaises se font dans l'UE, ce qui représente environ 3,2 millions d'emplois, et un quart des salariés français travaillent dans une entreprise exportatrice !

11.Posté par Réveillez vous le 02/08/2019 00:08

@Thierrymassicot

Le budget de l'UE continue en effet à accompagner massivement l'agriculture, ses évolutions et sa modernisation ainsi que le développement rural

nous sommes d'accord...l'argent que donne l UE est le NOTRE --- déduction faite de ce qu il garde..pour le fonctionnement de l'UE et ce qui est donné au autre PAYS ....

donc si nous étions hors UE nous aurions les budget existant PLUS ce qu'on perd...soit les 8/9 milliards par an...ce qui laisserais UNE SACRE MARGE DE MAIN D OEUVRE pour notre pays dans beaucoup de domaine...ET QUE nous pourrions prendre NOUS MÊME nos décisions...


"La politique agricole commune (PAC) est l'une des plus anciennes politiques communes de l’UE et continue à représenter une part conséquente du budget de l'UE (40 % du budget de l’Union sont consacrés à l’agriculture, au développement rural et à l’environnement). La France reste la première bénéficiaire de ces aides."


Pour les agriculteurs , vous avez vu tous les problémes depuis l'intégration a l'UE et ses conséquences pour la france ?? voir ce que j'ai déja marqué dans mon message précédent...

Sur LA PAC...
Je rappel que la PAC n'était pas a l'origine pour le producteur mais pour que le CONSOMMATEUR puisse avoir accès a de l'agriculture du TERROIRS, agriculture raisonné, du BIO....

Aujourd’hui le résultat c est plus favorisé hypers-consommation engrais, pesticide, poulet au chlore . .... avec de sacré importation au sein de l'UE et hors UE sans norme commune ....

Un mois après les élections européennes, les électeurs français en général – et les électeurs agriculteurs en particulier – découvrent avec stupéfaction que la Commission européenne vient de signer un Accord avec les pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay), dont l’impact s’annonce catastrophique sur l’agriculture française, notamment l’élevage de bovins et de volailles, sur l’environnement planétaire et sur le bien-être animal.

Les négociations ayant conduit à cet accord ont commencé sous la présidence de Jacques Chirac en France et ont duré une vingtaine d’années. Avec constance et opiniâtreté, la Commission européenne est donc parvenue à ses fins pendant que quatre présidents de la République se succédaient à l’Élysée.

Tafta, Ceta , Mercosur ....ca n'est pas pour le Bien être du consommateur NI du producteur.....
En bref, que l’agriculture doit n’obéir qu’à la loi du fric et de la rentabilité à outrance, point.


Pour le MErcosur précision:
Concrètement, cet accord prévoit d’éliminer à terme 91 % des droits de douane imposés par le Mercosur sur les produits européens (ce que la Commission évalue à 4 milliards d’euros) et l’UE supprimera de son côté 92 % des taxes actuellement appliquées sur les biens sud-américains qui arrivent sur son sol.

Dans l’industrie, les droits de douane du Mercosur seront progressivement éliminés sur les voitures (35 %), les pièces détachées (14 à 18 %), les équipements industriels (14 à 20 %), la chimie (jusqu’à 18 %), l’habillement (jusqu’à 35 %) ou les produits pharmaceutiques (jusqu’à 14 %). Mise à part l’habillement, tous ces secteurs sont ceux où l’Allemagne excelle. Berlin a donc de quoi se frotter les mains devant cet accord dont le principal bénéficiaire sera l’industrie allemande…

99 000 tonnes de bœuf vont pouvoir entrer dans l’UE chaque année à un taux très préférentiel (droit de douane de 7,5 % seulement), le sucre va bénéficier d’un quota de 180 000 tonnes et les volailles d’un quota de 100 000 tonnes.


nos éleveurs avaient produit 2,3 millions de tonnes de volailles en 2000, ils n’en ont plus produit que 1,73 million de tonnes en 2018, soit une baisse de près de 25 %. (source :

https://www.volaille-francaise.fr/wp-content/uploads/rapport2018chiffres-cles.pdf

Sur la même période 2000-2018, la production de volailles polonaises a bondi de 550 000 tonnes à 2,5 millions de tonnes, dépassant désormais largement la production française. C’est logique car la Pologne bénéficie de deux avantages comparatifs irrésistibles par rapport à la France : d’une part elle a des coûts salariaux et sociaux très inférieurs aux nôtres ; d’autre part elle a conservé sa monnaie nationale (le złoty) alors que les exportations françaises sont plombées par notre appartenance à l’euro, trop cher pour notre compétitivité.

Toujours sur la même période, les productions de volailles ont également prospéré en Allemagne (de 900 000 à 1 600 000 tonnes, presque au niveau français désormais !) et aux Pays-Bas (de 600 000 à 900 000 tonnes).


En quoi l UE aide la France dans la concurrence ?

vous dites:
"Cela a permis à la France de s'inscrire dans des programmes spatiaux d'envergure comme Galileo (le GPS européen) et Copernicus (le programme européen de surveillance de la Terre) ou dans des programmes de recherche ambitieux."

Juste pour info cela est l'origine de ESA ...
et les projets dont vous parlez Le quart du budget est fourni par l'Union européenne et EUMETSAT ( fédérant 30 États membres européens (dont 26 des 28 de l'UE)) es accords de coopération existent aussi avec la Serbie;pour le développement du segment spatial de ces programmes gérés par ces institutions (programme Galileo, satellites météorologiques, GMES/Copernicus).

rien n’empêche des coopérations internationale même si nous étions pas dans l'ue...exemple avec l ISS ou les japonais et canadien y participe ..

Airbus était a l'origine bien française..dont maintenant les pièces sont fabriquer dans le monde entier ..des filiales d'Airbus se trouvent aussi aux États-Unis, en Chine, au Japon et en Inde.


vous marquez "Lorsqu'une entreprise investit, l'enjeu n'est pas le même si son marché est de 66 ou de 500 millions d'habitants !"
Sauf que ...la France fabrique quoi pour le reste de l'UE par exemple ? quel est la balance ?
L'euro étant trop fort et la MO trop chére comparer au pays de l'est sans compter les travailleur détaché en EXPLOSION dans notre pays ....que vendons nous ? Qu’exportons nous, la balance est catastrophique ...

12.Posté par Thierrymassicot le 02/08/2019 01:51

11.Posté par Réveillez vous.

11.Posté par Réveillez vous.

Bon, je ne vais pas plus polémiquer avec vous tant les arguties du RN dont visiblement vous êtes un porte-voix plein de zèle sont misent en avant....Sachez, cher monsieur, que tous les économistes, de droite, du centre, de gauche, l'immense majorité des citoyens de l'UE souhaitent rester dans cette magnifique entité d'union des peuples.....Bien évidemment, des choses sont à améliorer, à affiner...Il s'avère à mes yeux que les tensions, les difficultés au sein de l'UE résultent du fait que des Etats essaient , passez-moi l'expression, de tirer la couverture à eux...Mais au final, la formidable idée, le but ultime de cette cohésion de ce vieux continent, c'est d'en faire une fédération, cette terre qui a connue tant de guerres, de dissensions a vocation à s'unir, à être un bloc pacifique mais néanmoins combatif pour de ne pas subir le tsunami de la Chine puis de l'Inde......La politique de l'autruche, au XXI ème siècle est suicidaire et ,ou criminelle dès lors que l'on peut discerner les imbéciles des idéologues manipulateurs..... Je pense néanmoins savoir de quel bord vous êtes, d'où vous parlez...Vous dite comme la ridicule patronne du Rhaine, celle qui nous a démontré en 2017 qu'elle était capable de dire tout et son contraire ( on sort de l'€, et puis non, au final!) tellement populiste que ce pauvre Philippot n'a eu d'autre choix que de s'exfiltrer par la petite porte de ce parti clanique......Bref....Votre dernier argument (je passe sur l'orthographe et puis non : je copie-colle: " L'euro étant trop fort et la MO trop chère comparer au pays de l'est sans compter les travailleur détaché en EXPLOSION dans notre pays)...Aïe ça pique les yeux, Choupette, au secours...............Bref, le ridicule c'est que le pétrole, l'énergie se paie en dollars US. Donc si l'euro est dévalué par rapport $, on paie le pétrole combien??? Il ne vous aura pas échappé que malgré un euros plus fort que le dollar et je l'accorde cause au déboires de Boeing avec son 737 max, Airbus inonde le marché mondial.....Bon je ne vais pas citer plus que ça les réussites commerciales européennes tant vous devez les connaitre aussi bien que moi......je vous exhorte à sortir de votre idéologie populiste et essayer un tant soit peu d'avoir un regard un peu plus pragmatique sur ce qui vous entoure..........Et surtout imprimer au plus profond de votre crâne que depuis 74 ans, la France n'a plus connu de conflits de guerre sur son territoire..Rien que pour ça, merci l'Europe.........

13.Posté par lorema le 02/08/2019 04:11 (depuis mobile)

Encore VIVE MACRON le dictateur en place qui déteste la France au profit de l Europe des oligarques.

14.Posté par cenkormoin le 02/08/2019 13:05

ok modeste. baisse progressive des allocs dès le deuxième enfants. quand on fait des enfants , on assume . vous verrez que ça calmera certains .

15.Posté par Réveillez vous le 02/08/2019 22:18

@Thierrymassicot

DU RN ???
lol je ne savais pas que le RN voulais quitter l’Europe ...et contre l euro...première nouvelle ... !!!!!!


"les choses sont à améliorer, à affiner..."
ca fait 40 ans qu on nous promets une AUTRE Europe ...qu'en est il ? de PIRE EN PIRE...
Et cela ne va pas s'améliorer puisque nous sommes maintenant 28 et combien dans les années a venir ou chacun a son histoire , son développement, ses envies, et ambition bien différents de l autre...sauf que pour changer quelque chose IL FAUT L UNANIMITÉ ..... ce qui rends le chose IMPOSSIBLE

"Airbus inonde le marché mondial"
de toute façon y a autant de matériel Electronique américain dans un airbus que européen dans un boeing...dans une émission ou un spécialiste disait clairement vaut mieux vendre du boeing pour la france..
(je ne fais que relaté les dire de ce spécialiste..)

" la MO trop chère comparer au pays de l'est sans compter les travailleur détaché en EXPLOSION dans notre pays)...Aïe ça pique les yeux, Choupette, au secours...............B"

ca pique a vos petit yeux...je m en fou..... le fond est exacte ! alors ne détourné pas sur autre chose...ou alors avoué que vous n'avez pas d'argument contre.....


"..Et surtout imprimer au plus profond de votre crâne que depuis 74 ans, la France n'a plus connu de conflits de guerre sur son territoire..Rien que pour ça, merci l'Europe"

MErci l europe ? RIEN A VOIR AVEC L EUROPE ..

La construction européenne n’a été pour rien dans le maintien de la paix en Europe depuis 1945

Contrairement à ce qu’assène la propagande, la construction européenne n’a été pour rien dans le maintien de la paix sur le continent européen depuis 1945 (plus exactement dans sa partie occidentale, car le continent a connu plusieurs conflits très meurtriers dans l’ancienne Yougoslavie).

Qu’est-ce qui permet de l’affirmer ?

Tout d’abord la simple chronologie des faits.

En effet, si la fameuse Déclaration Schuman date du 9 mai 1950, le Traité de Rome n’a été signé quant à lui que le 25 mars 1957 et les institutions communautaires ne se sont mises en place que très progressivement ensuite. Ce simple rappel des dates a une conséquence logique immédiate : si la paix a prévalu entre 1945 et, disons, le début des années 1960, il est tout simplement impossible d’en attribuer le bénéfice à quelque chose qui n’existait pas.

Ainsi, ce n’est pas grâce à la CECA balbutiante ou au Traité de Rome, puisqu’il n’existait pas, que le blocus de Berlin de 1948-1949 ou que l’insurrection hongroise de 1956 n’ont pas dégénéré en conflit mondial. Si la France et l’Allemagne ne sont pas entrées en guerre l’une contre l’autre pendant les années 50, c’est parce que ce n’était tout simplement pas le sujet du moment, loin s’en faut. La guerre qui menaçait d’ensanglanter l’Europe ne risquait pas d’opposer les deux rives du Rhin mais le camp occidental sous influence américaine et le camp socialiste sous influence soviétique.

Or, ce qui a préservé la paix porte un nom : l’équilibre de la terreur. C’est-à-dire la perspective d’une « destruction mutuelle assurée » – c’était le nom même du concept stratégique (« MAD » pour « Mutual Assured Destruction » en anglais) entre les troupes de l’OTAN et celles du Pacte de Varsovie -, à l’issue d’une apocalypse nucléaire qui aurait anéanti le continent et sans doute même la planète entière.

Ainsi donc, et l’on se sent presque gêné de devoir le rappeler tant la propagande européiste a occulté la réalité des faits, si la paix a prévalu entre 1945 et la chute du Mur de Berlin en 1991, c’est parce que l’Europe était, de part et d’autre du rideau de fer, armée jusqu’aux dents. C’est une triste réalité mais elle est indéniable : ce sont les bombes thermonucléaires, les sous-marins lanceurs d’engins, les forces aériennes stratégiques et les missiles balistiques ou de croisière, qui ont assuré la paix en Europe. Ce ne sont pas les montagnes de paperasses des technocrates de la Commission de Bruxelles visant à harmoniser l’éclairage des voitures ou le pourcentage de matières grasses dans le beurre de cacao…
Trois évolutions structurelles extrêmement puissantes se sont imposées en Europe occidentale depuis la fin du second conflit mondial.
l’apparition de guerres nouvelles et d’un type inconnu entre les pays développés
eurs armes sont les médias, les campagnes de propagande, les opérations de désinformation, les manipulations psychologiques, les actes terroristes à la paternité douteuse ;

– leurs cibles sont les cerveaux de chaque individu, leur mise en conditionnement pour accepter des évolutions et des prises de contrôle souvent bien plus totales que ce à quoi parvenaient les guerres classiques d’autrefois.
"« La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort…apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde… C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort ! »

(Source : Le dernier Mitterrand de Georges-Marc Benamou – Date de publication : 27/1/1997 – Editeur : Plon – Omnibus)."

Par son principe même, l’Union européenne nous conduit tout droit à la théorie du « Choc des Civilisations »

En réalité, ce raisonnement cynique et dur des européistes prouve en quoi l’Europe, loin de nous assurer la paix, est au contraire en train de nous amener la guerre.

Si les européistes croyaient sincèrement que ce sont les dizaines de milliers de pages de directives d’harmonisation émanant de la Commission de Bruxelles qui ont empêché une nouvelle guerre en Europe depuis un demi-siècle, alors ils devraient logiquement proposer d’intégrer au plus vite les pays du sud dans cette construction politique censée garantir la paix.

Pour rappel la france est engagé partout dans le monde dans des guerre...ou alors vous ne lisez pas les bon journaux:

Dans le monde

En mars 2018, plus de 6 000 militaires français étaient engagés sur divers théâtres d’opérations extérieures. Ces opérations de maintien de la paix sont menées en collaboration avec les organisations internationales et les armées locales dans la bande sahélo-saharienne, en Irak et Syrie, et au Liban. Dans le cadre de la mission Lynx, 300 soldats français sont également présents en Lituanie.

En Irak-Syrie

Lancée en septembre 2014, l’opération Chammal consiste, pour les armées françaises intégrées dans un dispositif allié, à assurer un soutien aérien aux forces irakiennes dans leur lutte contre le groupe terroriste Daech. Le dispositif comporte 1 100 militaires.

Au Mali

Les troupes françaises sont intervenues en 2013-2014 en appui de l’armée malienne afin de reprendre le contrôle des zones tombées aux mains des islamistes (opération Serval). Aujourd’hui, 4 000 militaires français interviennent dans le cadre de l’opération Barkhane au côté des principaux pays de la bande sahélo-saharienne pour empêcher la reconstitution de sanctuaires terroristes dans la région.

Au Liban

Dans le cadre de sa contribution à la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (Finul), la France y est présente depuis 1978. En mars 2018, le contingent français comptait près de 700 soldats.


« LA GUERRE C’EST LA PAIX – LA LIBERTÉ C’EST L’ESCLAVAGE – L’IGNORANCE C’EST LA FORCE »

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >