Faits-divers

Baisse de l'activité volcanique : Plus aucune projection visible

Mercredi 2 Août 2017 - 17:21

Photo prise à 10h30 ce mercredi matin (© OVPF/IPGP)
Photo prise à 10h30 ce mercredi matin (© OVPF/IPGP)
L’éruption débutée le 14 juillet se poursuit mais le trémor volcanique baisse très progressivement depuis 24h. "A 15h30, son intensité est équivalente à environ 16% de celle observée en début d’éruption", indique l'Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise. 

Une baisse du trémor éruptif que les équipes de l'OVPF ont pu constater sur le terrain ce matin lors d’un survol.  "Aucune projection n’était visible au niveau du cône éruptif. La bouche principale active ces derniers jours est désormais complètement bouchée. La deuxième bouche, de plus petite taille, laissait apparaître un niveau de magma extrêmement bas avec un fort dégazage". 
 
A 10h30, seuls quelques bras de coulée étaient visibles en surface, le plus proche se situant à 520 mètres du cône éruptif, le reste de l’activité se produisant en tunnel de lave.

Une coulée de 220 m de long observée

Au niveau des résurgences de lave, appelées également "bouches éphémères", des morphologies et phénomènes caractéristiques des écoulements en tunnels ont été observés.

Sous la pression de la lave circulant dans le tunnel (surpression liée à une augmentation du débit ou un “bouchon en aval”) un hornito - cône volcanique de dégazage- s’est édifié. Ce dernier n’était plus actif lors des observations de ce matin.

Dans l’axe de l'hornito et au milieu d’un champ de lave pahoehoe, un épanchement de lave très chenalisé de 20 mètres de long et d’1 m de large montre que le tunnel était toujours actif, et un lieu de transit de coulées.

Deux bouches éphémères s’étaient ouvertes récemment au toit du tunnel juste avant la prise de vue.

La coulée la plus longue observée ce matin, présentait une longueur de 220 m, et s’initiait par une bouche éphémère située dans l’alignement des points décrits précédemment. Au point où la surface libre était la plus large, la coulée atteignait à peine 10 mètres ; plus en aval et certainement lié à une pente plus faible, la coulée s’étalait avec une texture en graton jusqu’à son front. A noter que même si la surface de la coulée en aval jusqu'à son front était refroidie, le coeur de la coulée était toujours liquide.

Deux autres langues de lave issues de bouches éphémères à 520 mètres de l’évent étaient visibles. L’extension de ces deux coulées étaient limitées, d’une longueur respective de 50 et 180 m.
Aucun séisme n’ a été enregistré au cours des dernières 24 heures.

La tendance enregistrée sur les capteurs de déformation, notamment GPS, au sommet du volcan, semble enregistrer de nouveau une reprise de l’inflation. Ce paramètre sera à suivre ces prochains jours.

Les estimations réalisées par méthodes satellites via la plateforme HOTVOLC (OPGC - Clermont Ferrand) font état de débits minimums inférieurs à 1 m3/s.
Zinfos974
Lu 2834 fois



1.Posté par Pascal De Schepper le 02/08/2017 18:50

Cratére Dolomnieu inaccesible. Even visiting the Formica Leo is still forbidden. Biggest tourist trap ever on La Réunion. What a disappointment.

2.Posté par jemegave.fr le 02/08/2017 20:41

les AMM vont avoir un peu de temps pour aller pleurer à la prefeture et porter la facture de 9000 euros des masque à gaz pour que didier signe le cheque.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 18 Décembre 2017 - 07:01 Découverte macabre à Saint-Joseph