MENU ZINFOS
Social

Bailleurs sociaux : Vers la fin d'une pratique critiquée


Les locataires de la SIDR et de la SHLMR paieront bientôt leur loyer à terme échu, et non plus à l'avance. Un nouveau mode de facturation qui permettra un rattrapage de l'allocation logement.

Par - Publié le Samedi 2 Janvier 2021 à 14:57 | Lu 20093 fois

Bailleurs sociaux : Vers la fin d'une pratique critiquée
Il va y avoir du nouveau, pour les locataires de la SIDR et de la SHLMR. La facturation, jusqu'ici faite en début de mois (à terme à échoir), se fera en fin de mois (à terme échu). Et l'allocation logement sera finalement déduite un mois plus tôt. Une bonne nouvelle pour les nouveaux locataires, mais aussi pour les autres, qui bénéficieront d'une régularisation lors du changement de méthode.

Pour bien comprendre, il faut savoir que l'allocation logement est attribuée par la CAF aux bénéficiaires à compter du mois qui suit l'entrée dans le logement. Actuellement, les locataires paient entièrement le deuxième moi, faisant l'avance de cette somme (perçue seulement en début de troisième mois par les bailleurs). C'est seulement à compter du troisième mois qu'ils ne paient que le reste à charge (le loyer défalqué de l'allocation logement).

"Une pratique qui méconnait la raison d'être des aides au logement"

Cette pratique est depuis longtemps critiquée par la Confédération nationale du logement (CNL) qui estime qu'il s'agit là d'un "double paiement", le bailleur percevant dans un premier temps l'avance du locataire, puis la somme versée par la CAF. Une méthode qui engendre en outre des difficultés pour les locataires aux ressources modestes, lesquels doivent ainsi payer entièrement les deux premiers mois de loyer en plus du dépôt de garantie.

Interrogé sur le sujet par la sénatrice Nassimah Dindar, le Ministère de la cohésion des territoires a indiqué en juillet dernier que cette pratique reste "possible", à condition que le bailleur reverse au locataire ce trop perçu, "soit au moment du versement de l'aide personnelle au logement, soit au départ du locataire". Toutefois, ce mode opératoire est jugé "critiquable" en ce qu'il "méconnaît la raison d'être des aides au logement, à savoir favoriser l'accès au logement aux personnes ayant des revenus modestes en réduisant le montant mensuel relatif aux dépenses de logement." 

Fin de la pratique dès janvier, pour la SIDR

La pratique sera enterrée dès le mois de janvier à la SIDR. "Comme on fait partie du groupe CDC Habitat, on a une harmonisation dans notre façon de facturer le client", explique Philippe Pommier, responsable du service de gestion locative. "C'est intéressant pour les locataires. En janvier, ils vont recevoir leur avis d'échéance vers le 25, et non plus en début de mois. On aura déjà alimenté l'allocation logement du mois de décembre, et on fera l'avance de l'allocation logement de janvier, qu'on n'aura pas encore perçue". 

Du côté de la SHLMR, il faudra attendre quelques mois. "Le nouveau système de facturation est prévu d'ici juin.", explique Ridvane Akhoun, directeur général adjoint. "On a eu des remontées de locataires et d'associations, c'est une façon de répondre à cette demande", indique-t-il, rappelant qu'il ne s'agit pas d'une obligation règlementaire. Le directeur adjoint se défend par contre de réaliser une quelconque trésorerie, préférant parler de "décalage mécanique entre l'édition de la facture et le versement de l'allocation logement au bailleur". ​

À la Sodegis, également mise en cause par la CNL, la question de la quittance au terme échu sera présentée au prochain conseil d'administration. "Si ça n'a pas forcément d'impact sur les grosses structures, pour une société comme la Sodegis, qui en plus est dans un plan de redressement, c'est une charge assez lourde à supporter", informe le directeur général, François Cornuz, pour qui les accusations de double paiement sont infondées. "Dans tous les cas, quand le locataire quitte le logement, un solde de tout compte est réalisé". Et si le paiement des deux premiers mois entiers peut s'avérer compliqué pour les familles en difficulté, il assure : "On fait du cas par cas pour prendre en compte la situation de chaque locataire"


Marine Abat
Journaliste - En charge du secteur Ouest - Fortement attachée aux valeurs du développement durable... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Barege Isabella le 02/01/2021 20:55

Je faire une demande de logement cas j habite chez ma mère et j ai deux enfants il on pa la chambre on partage les chambres

2.Posté par eric le 03/01/2021 08:05

Isabella, le probleme n'est pas si simple

je connais des dames dans votre situation

un jour elles ont ete marie avec enfants

elles ont eu droit a un logement T4

depuis le divorce et les enfants sont grands et ont quittes la maison

la dame ne veut pas quitter son T4


Vous comprendrez que la situation n'est pas simple

3.Posté par BARDINOT MARIE-HELENE le 03/01/2021 14:46

comme cadeau pour la nouvelle année la SHLMR nous augmente de 0,66% est ce normal ?

4.Posté par Ahmed le 03/01/2021 21:01

Parceque j ai des enfants

5.Posté par Isabella BAREGE le 07/01/2021 09:12

Oui mais je faire comment moi

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes