MENU ZINFOS
Faits-divers

Bagarre générale au tribunal: De la prison ferme pour les deux individus interpellés


Par N.P - Publié le Lundi 23 Avril 2018 à 11:31 | Lu 6893 fois

L'audience avait dégénéré. Les deux individus interpellés et écroués pour avoir semé le trouble au tribunal de Saint-Denis après l'énoncé des condamnations de leurs dalons, vendredi dernier, ont été jugés en comparution immédiate ce lundi matin. Ils ont écopé d'un an de prison avec maintien en détention ainsi que de six mois de révocation d'un précédent sursis pour le premier, et d'un an d'emprisonnement dont six mois de sursis pour le deuxième, avec maintien en détention.

Pour rappel, après le prononcé de peines de prison ferme pour leurs camarades -jugés pour le vol de bouteilles d'alcool- l'atmosphère s'était tendue dans la salle, avant que les choses ne dégénèrent en bagarre avec les forces de l'ordre, mouvement de foule et cris. Le tout blessant trois policiers.

Ce lundi, les fonctionnaires de police étaient venus nombreux pour soutenir leurs collègues lors de cette audience qui s'est, cette fois, déroulée dans le calme."On voit bien que les violences ont franchi un cap supérieur puisque les individus n'hésitent pas à venir jusqu'ici, au sein de ce tribunal, pour en découdre avec les forces de l'ordre", réagit Mickaël Hoareau, secrétaire régionale adjoint Unsa Police, satisfait des sanctions prononcées ce lundi. "C'est ce qu'on attend de la justice, des peines fermes", indique-t-il, soulignant l'importance de "rétablir le respect de la police sur le territoire" et de "stopper la banalité des violences".





1.Posté par C''est tout ? le 23/04/2018 13:05 (depuis mobile)

Avec les remises de peines, dans trois mois il sera dehors ! Trois mois, cela suffira t''il à le faire réfléchir, est ce dissuasif pour les futurs candidats au désordre, rien de moins sûr.
Et les autres, ils n''étaient pas que deux à semer le désordre

2.Posté par DOGOUNET le 23/04/2018 14:05

EXCELLENT ! Ces grd'ki ne comprennent que la TOTOCHE !

3.Posté par CélakCbon le 23/04/2018 14:06

J'aime :3

4.Posté par Miserable le 23/04/2018 16:33 (depuis mobile)

Je suis déçu j'ai l-impression qui a une petite baisse dans la médiocrité peut être l'effet marron peut être encore un peu er on commencera à se respecter ici....je déconne évidemment vive le bordel vive par terre

5.Posté par GRONDIN le 23/04/2018 16:47

Ils sont combien ces représentants syndicalistes ?

plus que le nombre de flic présent au tribunal la semaine dernière?

6.Posté par Tony le 23/04/2018 18:06 (depuis mobile)

On peut peut-être se poser la question comment ça se fait que la police n'a pas pu faire en sorte que cela ne dégénère à l'audience du tribunal ?...
Manque de professionnalisme ?...

7.Posté par TICOQ le 23/04/2018 21:30

Au gnouf les abrutis !!!

8.Posté par ali le khafir le 23/04/2018 21:44

6.Posté par Tony le 23/04/2018 18:06 (depuis mobile)
ou manque de moyen
ou laisser pourrir la situation chez les juges pour faire évoluer les choses

9.Posté par Marie tte le 23/04/2018 22:01 (depuis mobile)

Bravo la police ! Il faut continuer bombarde à zot !!! La justice assure ester pas de remise de peine. Arrête donne à zot quelques mois n’a créole i veut retourne l’a Réunion... si manque personnel dans le centre pénitentiaire

10.Posté par la langue na poin le zo le 23/04/2018 22:43

Si j'ai bien compris à force de vouloir faire sortir leurs copains voleurs ce sont eux qui sont rentrés !!!!!!!!Qu'ils y reste !!! Et qu'on jette la cle !!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes