MENU ZINFOS
Faits-divers

Bagarre devant la Villa : "On était défoncés", les agresseurs condamnés


Deux des protagonistes de la violente rixe qui s'est produite il y a une semaine à la sortie des boîtes de nuit de Saint-Gilles étaient jugés ce lundi après-midi.

Par Zinfos974 - Publié le Lundi 8 Novembre 2021 à 17:09

Les faits se sont produits dans la nuit du dimanche 31 octobre au lundi 1er novembre. Les jeunes étaient nombreux dans les établissements de nuit de Saint-Gilles pour fêter Halloween durant ce week-end prolongé de la Toussaint.

Ils étaient encore nombreux au lever du jour à se regrouper entre la Villa et le Beach Club à Saint-Gilles. Une altercation s'est produite et plusieurs jeunes ont participé à la violente bagarre qui a été filmée et partagée sur les réseaux sociaux. Une victime s'est retrouvée au sol et a été frappée alors qu'elle était à terre. 

Deux hommes étaient jugés ce lundi pour les faits qui se sont produits il y a une semaine. Julien L., âgé de 30 ans et originaire de Saint-Pierre, s'était rendu de lui-même aux forces de l'ordre après avoir vu les images sur les réseaux sociaux. Un autre protagoniste, Mathieu I., âgé de 27 ans et aussi originaire de Saint-Pierre, s'est livré aux gendarmes, se sachant recherché. 

Comment a commencé la bagarre ?

Aucune des personnes directement impliquées n'a su expliquer les raisons de l'altercation. Mais les images ont été scrutées par les enquêteurs qui ont pu déterminer que Julien L. et la victime s'invectivent mutuellement. Les provocations sont réciproques.

La victime porte le premier coup au visage du Saint-Pierrois de 30 ans. Ce dernier répond en enchaînant les coups de poing avant un coup de genou. Il le frappe au menton et le met à terre. C'est lorsqu'il essaie de se relever que Mathieu I. intervient et lui donne un coup de pied à la tête. Julien L. lève alors les bras en signe de victoire.

Black-out de la victime

L'homme qui s'est retrouvé à terre a ensuite été transporté à l'hôpital. Il s'est vu prescrire 5 jours d'interruption temporaire de travail. Il a été entendu par les forces de l'ordre le lendemain de l'altercation.

Il déclare n'avoir aucun souvenir de ce qu'il s'est passé et affirme avoir découvert les faits commis en visionnant la vidéo sur les réseaux sociaux.

Il assure n'avoir eu aucun différend avec les autres clients.

Drogue et alcool

La victime a affirmé n'avoir bu que trois verres de whisky tout au long de la soirée. Julien L., avec qui l'altercation a démarré, avait consommé de la cocaïne et du LSD.

"Je suis désolé et je regrette", assure-t-il à la présidente du tribunal. Cette dernière lui fait remarquer qu’il a laissé la victime inconsciente sans appeler les secours. "C'est l'alcool", a-t-il répondu.

"Vous n’êtes même pas capable d’expliquer pourquoi vous vous êtes mutuellement battus et chaque groupe de témoins explique que c’est l’autre qui a frappé en premier", déplore la présidente.

Julien L. concède : "On était défoncés", avant d'ajouter, "Merci Bon Dieu que la victime n'est pas morte."

Des agresseurs déjà jugés pour des violences

Mathieu I. était quant à lui jugé en récidive de ces faits de violences. Il explique ne pas connaître particulièrement Julien L. mais avoir voulu lui venir en aide car il le voyait prendre des coups, encerclé par plusieurs individus. L'homme de 27 ans affirme avoir voulu sortir son compère saint-pierrois de la situation, mais reconnaît s'être ensuite acharné sur la victime à terre : "J'ai perdu le contrôle, à cause de l'alcool et de l'excitation de la soirée."

Julien L. était déjà passé en comparution immédiate au mois de septembre. Il avait écopé d'un bracelet électronique pour une durée de 20 mois. Il compte 15 mentions à son casier judiciaire dont 6 pour des violences.

"C’est un éternel recommencementIl serait temps d’utiliser votre cerveau", fustige la présidente du tribunal.

Le cercle vicieux de la violence

Le parquet requiert 16 mois de prison à l'encontre de Julien L. et 14 mois dont 5 avec sursis probatoire pour Mathieu I. avec maintien en détention : "Julien L. n’a pas su se saisir de la chance que la justice lui a donnée en lui attribuant un bracelet électronique".

L'avocat du co-prévenu défend son client : "Il y a eu provocation !" déclare-t-il avant de rappeler que Mathieu I. n'avait plus été condamné par la justice depuis 2015. "N’oublions pas qui a porté le premier coup", rappelle Maître Jean-Christophe Molière, intimant le tribunal à replacer les faits dans leur contexte : "Tous étaient alcoolisés y compris la victime qui a eu 5 jours d’ITT. Ce qui compte maintenant c’est la peine".

Maître Alex Vardin représentait la victime et a insisté sur les coups gratuits donnés alors qu'elle avait perdu connaissance : "Il aurait pu mourir."

Les agresseurs placés sous les verrous

Après en avoir délibéré, le tribunal a condamné Julien L. à 2 ans de prison auxquels s’ajoutent la révocation du sursis de sa précédente condamnation et son compère à 18 mois dont 6 avec sursis probatoire. Ils ont rejoint Domenjod.




1.Posté par Samwinsa le 08/11/2021 17:26

Akoz marmays lékol i doit porte masques et discothèques lé encore rouverts ??
Zot i trouve sa normal ??

2.Posté par PATRICK CEVENNES le 08/11/2021 18:12

fukcd473
1.Posté par Samwinsa le 08/11/2021 17:26
Ben ils sont tous vaccinés puisque c'est bien la condition pour avoir la liberté d'aller danser. Donc le masque n'est pas obligatoires ! Mdr ! Qui c'est qui écrit que ce sont les non vaccinés qu sont responsables de la reprise de l'épidémie ? Pdr !

3.Posté par Dalleau le 08/11/2021 18:47

Continuer fait le fort quand zot i voir l'alcool un jour zot va tombe su un Moune danzéré zot lèvera pu jamais. Pourriture sur mon île après i regrette mette la faute sur l'usine l'alcool aller crever dont.

4.Posté par Ive le 08/11/2021 19:27

La i sen le cor parce que n'a son camarad ive lé ek li mé le lendemain ive pu la li , ive a pu , MTN i res domenjo mé domenjo in kamarad plus solidaire li res pendant 2 ans , fai pet carcass marmail kosa Misa Dia zot , mé kan zot i sorte kalmé , pa parce que la FAI in tem domenjo ke zot la été formé par maître IP man, ou res in humain met la main pou ke zot marmail ,not marmail i grandi méyèr ke sa

5.Posté par chargeur de lo le 08/11/2021 20:10

fout tout le peu en prison.. ou en travaux d'intérêt général.. genre limiter la violence en sortie de boîte d de nuit..

6.Posté par Anoula le 08/11/2021 20:30

St gilles et ses boîtes de nuit ,ses alcooliques ,ses drogués ...sa mém la renion venez nombreux ! Nou iém zot toute ...

7.Posté par Frédérique H le 08/11/2021 20:43

Ah, ils étaient défoncés ?! Ben, il faut doubler les peines !!!

8.Posté par Steve le 08/11/2021 20:54

Pas de perquisition pour drogue dure cocaïne et lsd !!? Comment ces drogues arrivent ici ?....

9.Posté par Lamentable... le 08/11/2021 21:46

C'est un très bel exemple pour notre jeunesse bravo ....

10.Posté par Zarin le 08/11/2021 22:41

Beaucoup de "chances" pour la France !!!

11.Posté par Caf le 09/11/2021 06:28

Bah rien d'anormal....les gars apres la discothèque sont des je represente...pas de quoi fouetter un chat.

12.Posté par Bouger enfin le 09/11/2021 07:04

Fermeture définitive boite de nuit et couvre feu 20h sauf alende de 1500 euro
Faut pas rêver y a pas autre solution et qu on entende pas à hurler à la liberté la liberté ce n est pas la violence c est appliquer les lois et fermer sa g.....

13.Posté par run le 09/11/2021 08:11

Un reconfinement pour régler tt sa

14.Posté par Chabouk le 09/11/2021 09:48

Fermez moi toutes ces boîtes de déperditions , de délinquants, de drogués et d'alcoolisés !
La Réunion mérite plus que cela pour sa jeunesse !
Au travail bande de gnioufs, faîtes quelque chose de vos 10 doigts ! N'est-ce pas Mitterrand ?

15.Posté par Hegel le 09/11/2021 10:10

Des bons marmailles...

16.Posté par Ouais... le 09/11/2021 10:57

Souvent les jeunes se battent par goût, ils aiment ça n arrivant pas à se démarquer de la masse, par l excellence, ils le font par la médiocrité. L alcool et drogue aidant, pas de grande réalisation... Un regard, un petit mot de travers :ti hache grand couteau, coups de points, pieds une tête qui heurte un truc et hop on ouvre la bâche pour la veillée, mais tranquille le système fournit les masques et garde le sha :il s en lave les mains...

17.Posté par Menfin le 09/11/2021 11:05

Même défoncé, je ne tabasse pas qq1 quasiment a mort. Ces gens sont mauvais au fond et sont irrécupérables. Tôt ou tard ils recommenceront. Des abrutis.

18.Posté par JB le 09/11/2021 11:25

Oui pour la prison , mais celle de Mayotte. Celle de domenjod elle est trop sympa . Enfin ça en à l'air.

19.Posté par Hibou le 09/11/2021 11:26

Arret préfectoral sur l'alcool pendant 2 mois . Allez hop!!

20.Posté par Hibou le 09/11/2021 11:29

Ils tomberont sur plus fort que eux en prisons.
Ça joue les caïds "lorsque le corps y monte le gaz y monte" sur le front de mer de de st Pierre et devant Les boites , ils tomberont sur plus fort que eux .

ON RÉCOLTE CE QUE l'oN SèME

21.Posté par Hibou le 09/11/2021 11:30

13.Posté par run le 09/11/2021 08:11
Ah non commence pas avec l'escuse des restrictions'stp .
Yen a marre de ces restrictions inutiles.

22.Posté par Olivier le 09/11/2021 12:56

Qu'ils rentrent tous dans l'armée française pour qu'ils aillent se faire tuer en Afghanistan ou ailleurs

23.Posté par #lareunionnite le 09/11/2021 13:18


Tant qu'ils se tabassent entre eux...

24.Posté par kraz le 09/11/2021 20:13

Faudrait que la loi utilisent aussi son cerveau, les magistrats avec. A un moment quand la douceur ça fonctionne plus, faut taper dans le dur vu qu'ils ne comprennent que ça.
@23 exactement ! malheureusement, y'a souvent des victimes collatérales qui n'y sont pour rien :/ vu le casier de l'autre je doute ce soit toujours entre eux.

25.Posté par Vince le 10/11/2021 06:54

Bonjour,

Croyez-vous que des danseurs ivres vont mettre leurs masques?
Donc discothèque ouverte mais sans alcool ni de personnes ivres autorisés à entrer.

26.Posté par lebon papa. le 10/11/2021 08:59

Bizarre ces histoires d'individus qui ont l'alcool mauvais. Je ne sais pas si c'est dût à un pan de la population réunionnaise qui est faible d'esprit et qui manque de contrôle face à l'alcool . Mais à titre de comparaison dans le sud de la France les gens aiment boires et ne remplissent pas la case fait divers . Idem aux Antilles idem en Polynésie idem en Espagne, L'alcool se boit avec modération . Mais je crois aussi pour le plus haut taux de susceptibilité et de rancune et de sournoiserie nous devions être en pôle position avec l'alcool . pov de nou tire somise et fé lo ver !

27.Posté par cyclope exalté le 10/11/2021 10:52

Mélanger cocaïne et lsd, pour aller en boite de surcroit.....faut vraiment pas savoir se défoncer pour faire des trucs pareils.

28.Posté par Hegel le 10/11/2021 13:28

@post26: Antilles ou Polynésie waouh supers exemples! Les violences intrafamiliales liées à l'alcool sont sans comparaison en Polynésie, quant aux Antilles les drogues font des ravages avec des violences sans commune mesure avec la Réunion.
Faut sortir un peu...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes