MENU ZINFOS
International

Bachar Al-Assad met en garde les Etats-Unis et la France


Par S.I - Publié le Lundi 9 Septembre 2013 à 18:05 | Lu 1214 fois

Bachar Al-Assad met en garde les Etats-Unis et la France
Bachar Al-Assad met en garde les Etats-Unis, lors d'un entretien télévisé diffusé par CBS News. Le président syrien enjoint Washington à "s'attendre à tout" en cas de frappe visant son régime, n'excluant pas l'usage d'armes chimiques "si les rebelles, des terroristes (...) ou tout autre groupe en possèdent".

"Le gouvernement [syrien] n'est pas le seul acteur dans la région. Il y a différentes parties, différentes factions, différentes idéologies", dit Bachar Al-Assad.

Le président syrien a également appelé les élus américains à "demander à l'administration ses preuves" sur l'attaque chimique du 21 août. "Soyez transparents", a-t-il lancé. "Le monde entier est déçu par l'administration" Obama, a poursuivi Bachar Al-Assad, assurant à nouveau qu'elle n'avait pas "le plus petit morceau de preuve": "nous espérions qu'elle serait différente de l'administration Bush".





1.Posté par posez vous la question le 09/09/2013 18:28

même pas peur

2.Posté par Fabiho le 09/09/2013 18:30

Bachar est un pleutre. C'est au début de la guerre civile qu'il fallait le calmer, maintenant la situation est devenue trop complexe pour l'attaquer et il ne sent plus son corps

3.Posté par DON PAKE le 09/09/2013 20:40

Ouais n'empêche que si on met le feu à la Syrie, le prix du bois va augmenter... (mdrr) / Totoch a li !

4.Posté par Zarbi le 09/09/2013 20:43

Avant de cracher sur Bachar il faut arrêter d'écouter ( et de croire ) la propagande mensongère des médias mainstream . Il devient de plus en plus évident que les US veulent la peau de la Syrie avant de se jetter sur l'Iran , quite à manipuler ( ce qu'ils font ) l'opinion internationale .
Depuis plusieurs jours différentes sources dénoncent le bidonnage et la mise en scène du "gazage" du 21 Août ; le dernier témoignage allant à l'encontre de la fable "officielle" vient d'une religieuse catholique présente en Syrie ; son témoignage est conforté par la libération , hier Dimanche , de cet enseignant belge qui dit ceci : L’enseignant belge Pierre Piccinin da Prata, kidnappé en Syrie au mois d’avril et libéré ce dimanche, a accordé une interview à RTL-TVI ce lundi matin. Il a indiqué que le gaz sarin avait été utilisé par les rebelles, et non par le régime syrien. ( sur RTL.be )
Curieusement les médias "aux-ordres" n'ont pas encore repris les propos de cet otage belge : sans doute se sentent ils merdeux ?

5.Posté par ben la koué le 09/09/2013 21:05

... à Zarbi ..... excellente analyse .... je déplore que les gens n'est plus la faculté de discernement mais avale tout avec simplicité ... c'est dommage ......

6.Posté par kafir le 09/09/2013 21:16

Bis répetita BACHAR nous donnerons tout notre sang pour anéantir l'Amérique déjà entendu en Irak
avec SADDAM ! du pipo, mieux vaut en rire, non !

kafir

7.Posté par dadou le 09/09/2013 21:35

et apres avoir eliminer bachar,que devient le peuple???sous le joug des integriste!!le chaos total comme les autres pays??entre la peste et le cholera!qu est mieux?

8.Posté par le taz le 10/09/2013 02:34

comme prévu, ça se joue entre les usa et les soviets.
obama s'est planté avec sa ligne rouge, et est perdant dans tous les cas. il bombarde, il est perdant, il ne fait rien, il est perdant.

et que dire de notre pilote du pédalo tricolore ? quelqu'un peut lui dire qu'à part la syrie, il y a aussi l'iran, israel, et surtout les terroristes islamistes qui sont en train de mettre le feu partout ou on les y encouragerait... avec des livraison d'armes, par exemple...

lavrov a fait une bonne proposition, offrant une très bonne porte de sortie à obama. le vote du congrès est pas du tout acquis et les américains massivement contre. mon petit doigt me dit que avec l'onu, ça planifier sec un plan de sortie...

et vous savez ce qu'on va entendre de l'élysée ?
mais heu.....
allez, qu'il aille déjà s'occuper des banlieues françaises, de pole emploi en france, et de la compétitivité de nos entreprises françaises. ça l'occupera.

9.Posté par curebien le 10/09/2013 08:19

En règle générale on ne tombe pas deux fois dans le même trou.... mais bon ça c'est en générale.

Irak, arme de destruction massive, collin powel avec ses petites fiole à l'ONU...on est allé apporté la démocratie en Irak... on a pris le pétrole on a foutu la m....
Libye... maintenant la Syrie demain ce sera la Jordanie, l'Iran et la fête n'est pas prête de se terminer.

10.Posté par confirmation de la provocation de l'opposition syrienne le 10/09/2013 08:57

Voici un document qui devrait mettre fin une bonne fois pour toutes aux mensonges et tromperies de toutes sortes. Il s’agit notamment d’une lettre de militaires américains vétérans qui ont écrit à Obama.
Des extraits :
« Nous sommes au regret de vous informer que certains anciens collègues nous disent avec certitude que, contrairement aux déclarations de votre administration, les sources les plus fiables attestent que Bashar al-Assad n’est pas responsable de l’incident chimique du 21 août qui a tué et blessé des civils syriens, et les services secrets Britanniques le savent également.

Nos sources insistent, cependant, sur le fait que cet incident n’était pas le résultat d’une attaque de la part de l’armée syrienne utilisant des armes chimiques de classe militaire provenant de son arsenal. C’est le fait le plus marquant, d’après un officier de la CIA qui travaille sur le dossier syrien. Elles nous expliquent que le directeur de la CIA John Brennan est en train de tromper les membres du Congrès, les médias, le public, et peut-être même vous, avec une supercherie du même type que celle qui a été utilisée avant la guerre en Irak.
Nous savons comment cela se passe. Bien que L’”Évaluation du gouvernement” soit vendue aux médias comme une “Synthèse des services de renseignement”, c’est un document politique, et non pas des services de renseignement.

Il y a un nombre croissant de preuves provenant de multiples sources au Moyen Orient, principalement affiliées à l’opposition Syrienne et à ses alliés, appuyant une forte présomption que l’incident chimique du 21 août était une provocation organisée par l’opposition Syrienne avec ses alliés Saoudiens et Turques. Le but allégué est d’avoir créé le type d’incident qui entraînerait les États-Unis dans la guerre. »

Si malgré ceci l'administration américaine persiste on aura une confirmation de plus de son honnêteté.
La totalité de l’article plus des videos explicites ici :

11.Posté par Zarbi le 10/09/2013 11:54

Il existe plusieurs sources concordantes - j'en ai relevé 1/2 douzaine - qui démontrent la manipulation orchestrée par la coalition arabo-occidentale (arabie saoudite , qatar , us , france...) pour mettre la Syrie à genoux ; voici encore un témoignage :
- C’est le journal espagnol ABC qui le rapporte :
http://www.abc.es/internacional/20130831/abci-siria-quimicas-rebeldes-201308311738.html
En fait d’attaque, ce serait un accident, une erreur de manipulation d’armes chimiques envoyées par l’Arabie Saoudite (!) aux rebelles…
Le journaliste en question, Dale Gavlak, est correspondant d’Associated Press au Moyen orient depuis 20 ans !

12.Posté par marie le 10/09/2013 12:23

La France ne veut pas déplaire au Qatar.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes