MENU ZINFOS
Communiqué

BTP : de nouveaux index pour mieux coller à la réalité économique locale


Une modification importante est intervenue dans le BTP réunionnais. Afin de rapprocher les intérêts des maîtres d’ouvrage de ceux des professionnels du BTP, la CER BTP a travaillé en concertation avec ses partenaires à une refonte en profondeur des index locaux du BTP, utiles lors des révisions des prix des marchés. Celle-ci vient d’aboutir.

Par Zinfos974 - Publié le Jeudi 1 Juin 2017 à 09:52

BTP : de nouveaux index pour mieux coller à la réalité économique locale
La construction d’un immeuble d’habitations social ou privé, d’un gymnase, d’un pont ou encore plus d’un viaduc sur l’Océan réclament du temps : jusqu’à plusieurs années parfois.

Au moment de présenter leur prix aux clients qui sont les mairies, les promoteurs privés ou sociaux, la Région ou l’Etat, les entreprises de BTP répondent à un prix qui tient compte, évidemment, des coûts salariaux, des prix des matériaux, du coût de transport et de l’énergie.

Ces différents coûts peuvent évoluer au cours du chantier, plaçant ainsi l’entreprise dans une situation financière difficile puisque le prix payé par le client à mesure que le chantier avance ne reflète plus l’accord économique initial, ce qui est particulièrement le cas après 1 ou 2 ans de travaux.
 
Une collaboration entre La Réunion et la Polynésie française

Or, ces indicateurs, que l’on regroupe sous la dénomination d’index du BTP, n’avaient jamais été réactualisés depuis leur création à La Réunion, il y a plus d’une dizaine d’années. C’est pour répondre à ce besoin de mise à jour, indispensable à la révision des prix des marchés, qu’un processus de refonte des index locaux a pu être lancé en 2015 grâce à un financement de la Préfecture de La Réunion.

En soutien technique pour la réalisation de cette étude, la CER BTP a fait appel à l'expertise de l'institut statistique de Polynésie Française, fortement aguerri au travail de refonte des index, et également à LPME (Lien Public Petites et Moyennes Entreprises), expert en marchés publics.

Ce travail a abouti récemment avec la publication de 23 index locaux entièrement réactualisés, sur le site de la CERBTP (www.btp-reunion.net). Il traduit la volonté des maîtres d'ouvrage de disposer d'un outil plus transparent avec des évolutions facilement lisibles et interprétables, et prend également en compte les vœux des entreprises de disposer d'index plus cohérents eu égard à leur activité.

Bernard Siriex, Président de la CER BTP, se félicite aujourd’hui de « la tâche accomplie » par l’ensemble des parties : « Bon nombre de professionnels du BTP attendaient que ce travail soit réalisé. Celui-ci doit se poursuivre et aboutir à la mise à jour d'index existants n'ayant pas pu être actualisés ou à la création de nouveaux index pour des activités qui ne sont pas répertoriées ».

La Préfecture recommande l’emploi des index locaux dans les marchés

Le travail de refonte n'est en effet qu'un point de départ. Pour faire vivre le dispositif, les maitres d'ouvrage doivent adhérer pleinement à l'usage des index locaux, beaucoup plus adaptés au contexte local que les index nationaux. A ce sujet, un courrier du Préfet de La Réunion recommandant l'emploi de ces nouveaux index a été adressé aux différents maitres d'ouvrage de l'île.

Il est important de ne pas oublier le rôle essentiel des fournisseurs de matériaux que Bernard Siriex ne manque pas de remercier. "La collaboration des fournisseurs de matériaux est indispensable à la bonne marche du dispositif. Ce sont eux qui, en transmettant leurs informations actualisées de manière régulière, garantiront en grande partie la fiabilité du dispositif"




1.Posté par Pierre Balcon le 01/06/2017 13:20

Pïerrot ,

Très bien de publier cette info , mais faut expliquer un peu
Les index (1) c'est quoi ?
C'est un manière de dire que l'on passe un marché aujourd'hui , que les travaux vont durer un certain temps et que donc il faut partager les risques de dérapage des coûts .
Dérapage de toutes sortes : certains prévus , d'autres imprévisibles : les salaires , les matières premières, mais aussi les zozos écolos qui vont nous priver de matières premières indispensables .
Donc on fait à deux un règle de 3 : on regarde le prix initial , on le divise par la valeur de l'index au moment où ce prix a été convenu et on multiplie le tout par la valeur nouvelle de l'index.
Et voilà je vous dois tant aujourd'hui...

Mais pourquoi je vous dis ça .
Ah oui ! parce que pour la route du littoral j'entends certains qui se plaignent déjà des dépassements prévisibles de budget.
A ces fâcheux je réplique que si on veut pas que les index nous jouent un mauvais tour il faut faire deux choses contradictoires :
- aller vite
- accepter que les ouvriers du BTP puissent, comme les fonctionnaires ,de temps en temps , bénéficient d'augmentation de salaires au moins à hauteur de l'inflltion . Y a justement un index pour ça qu'on a justement appeler l'index "salaires "
Si JP Marchau , sorti du lit , me lit qu'il comprenne .

(1) L'enjeu d'index spécifiques à La Réunion vise justement à prendre en compte les évolutions spécifiques de coûts dans notre Ile

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes