MENU ZINFOS
Communiqué

Avenir de la filière canne : "Les revendications des planteurs doivent être prises en compte", réclame la CGPER


La CGPER réagit au rapport commandé par le Gouvernement sur l'avenir de la canne à sucre . Le communiqué :

Par N.P - Publié le Mardi 3 Août 2021 à 17:55

Avenir de la filière canne : "Les revendications des planteurs doivent être prises en compte", réclame la CGPER
Commandé le 5 novembre dernier, le rapport sur la filière canne-sucre a été rendu au gouvernement qui a donné sa position dans un communiqué le 26 juillet. Il visait notamment à « tracer les différents scénarios d'évolution de la filière canne à La Réunion » avec en particulier la question des aides.

La CGPER fait tout d’abord part de ses réserves sur les points suivants :
– Les aides maintenues en 2023 ?
Si le rapport recommande le maintien des aides, le communiqué annonce ce maintien pour 2022, c’est le seul engagement du gouvernement. Quid du soutien de l’État à la filière après l’élection présidentielle ?

– Pour un juste prix de la canne prenant en compte toutes ses richesses
Pas question pour la CGPER d’être d’accord avec un prix variable de la canne payé au planteur indexé sur le prix du sucre. Le planteur est le seul à prendre le risque de planter et cultiver de la canne. Il n’a pas à assumer un risque supplémentaire, la vente du sucre, qui relève de l’usinier. Il importe également de prendre en compte toutes les valorisations actuelles des cannes à sucre livrées par les planteurs dans le calcul du prix d’achat par les usines.
 
– Tereos doit faire la transparence sur ce que lui rapporte la canne à La Réunion
Le rapport rappelle que Tereos Océan Indien est une filiale d’une société de droit brésilien elle-même appartenant à la coopérative Tereos et n’est donc pas tenue de publier des comptes consolidés. La CGPER rappelle que l’État et Tereos connaissent parfaitement tous les revenus des planteurs tirés de la canne. Comment allons-nous pouvoir négocier la Convention canne si l’industriel ne joue pas lui aussi cartes sur table.
 
La CGPER note une proposition stratégique inscrite dans le rapport :
« Plaider pour l’ouverture du capital de Tereos Océan Indien à des acteurs locaux à La Réunion. »

La CGPER rappelle que les betteraviers métropolitains sont des coopérateurs de Tereos, ont accès aux comptes et peuvent décider de la stratégie ce qui a été fait récemment avec l’élection d’une nouvelle direction. Il est anormal que les près de 2.600 livreurs de canne à sucre réunionnais ne soient pas eux aussi associés aux décisions de l’outil de production qui transforme la matière première en de nombreux produits. L’entrée des planteurs dans le capital de Tereos Océan Indien est donc une condition à des relations apaisées dans la filière. La CGPER soutient cette proposition.
 
Sur la méthode, la CGPER constate que le programme de la mission des rapporteurs ne leur a pas permis de rencontrer des planteurs représentatifs du modèle réunionnais d’exploitation cannière pour comprendre leurs difficultés.

La CGPER s’étonne de la position du président de la FDSEA qui se dit « globalement satisfait » par ce rapport. Comment le syndicat qui dirige la Chambre d’Agriculture peut-il arriver à une telle conclusion alors que ce rapport s’est fait sans ces agriculteurs qui constatent d’année en année la diminution de leurs revenus ? Ce rapport ne fait aucune proposition pour garantir un revenu décent aux planteurs. Inquiétant pour la soi-disante majorité alors que se profilent d’importantes échéances pour la filière.

Le Président de la CGPER
Jean-Michel Moutama

 




1.Posté par polo974 le 04/08/2021 09:26

résultat net moyen 30000,
subvention à hauteur de 75% du CA,

je vous laisse imaginer le montant des subventions...

il faut utiliser ce fric pour faire une culture vivrière diversifiée (mise en conserve ou congélo compris).

2.Posté par Coupeur de cannes à sucre le 04/08/2021 11:13

Polo post 1

Vous ne maîtrisez pas, donc vous pouvez vous abstenir de commenter .
Il faut revoir en premier lieu la mécanisation de le récolte.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes