MENU ZINFOS
National

Aulnay-sous-Bois : L’enquête s’oriente vers la thèse du geste involontaire


- Publié le Vendredi 10 Février 2017 à 16:48 | Lu 1236 fois

Les premières conclusions de la "police des polices" ont été transmises à la juge d’instruction en charge du dossier.

Elles s’appuient sur différentes vidéos et témoignages liés à l’interpellation de Théo qui a eu lieu le 2 février dernier. Sans nouveaux éléments dans ce dossier, l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), conclut que le geste du policier mis en examen pour viol était involontaire.

En effet, "les éléments constitutifs de la qualification de viol étaient insuffisamment établis" pour le parquet de Bobigny. Ainsi il s’agirait d’un "accident grave et réel", selon l’IGPN, le geste du policier ne reflétant pas l’intention manifeste de violer le jeune homme et le pantalon de Théo ayant glissé accidentellement, provoqué par le fait que le jeune homme se débattait.

L’enquête suit son cours, la juge d’instruction n’ayant pas encore pris connaissance des éléments, notamment des vidéos qui seront analysées image par image pour déterminer si le geste du policier était volontaire ou non.

La tension ne retombe pas à Aulnay-sous-Bois, malgré l’appel au calme lancé par Théo. Des manifestations ont eu lieu à Paris, à Nantes et à Rennes demandant "justice pour Théo".




1.Posté par Veridik le 10/02/2017 17:46 (depuis mobile)

Ahhhhh qu'elle est belle la justice de notre pays...
Demain on pourra tous se faire sodomiser par accident.

Les violeurs ont de beaux jours devant eux

2.Posté par Dolly Prane le 10/02/2017 18:11

provoqué par le fait que le jeune homme se débattait.

Qui l'a dit à LI sou bat' ek la police quand la demande à ce veilleur drogue (ceux A quoi les policièrs ont été appelés par les riverains on oublie de dire les faits et Francois Hollande Y cours voir un ga pareil

Les vendeurs de drogues ont de beaux jours jusqu'au mois de mai

3.Posté par laurent le 10/02/2017 21:38

voilà encore un petit con de banlieue qui se croyait au dessus des lois , il y a pas de fumé sans un feu , il a du chercher

4.Posté par A mon avis le 10/02/2017 22:02

Voilà qui va redonner une belle image de la police et apaiser le climat de révolte !

De plus, on a l'impression que les représentants syndicaux qui, au lieu de se taire, se complaisent à mettre de l'huile sur le feux avec leurs propos douteux !
Bravo la police !

C'est étonnant que c'est toujours la police et non la gendarmerie qui fait parler d'elle pour ce genre d'exploits !

5.Posté par Lisa le 10/02/2017 23:32 (depuis mobile)

C''est inconcevable cette généralité qui est faite sur des jeunes de banlieue. Horrifiée, atterrée par ce type de commentaires!!!! Vous ne laissez aucune chance à ce jeune Theo loin de vos stéréotypes. Vous n''êtes que des cervelles vides !!!!!!!!!

6.Posté par L'Ardéchoise le 11/02/2017 01:24

A mon avis, les zones d'implantation, de compétence et d'intervention de la Police ou de la Gendarmerie ne sont pas du tout les mêmes, tout bêtement et tout simplement !

La liberté d'expression a du bon, et du moins bon.
Nous sommes loin du temps où les chansons considérées comme trop pernicieuses de Jean Ferrat étaient interdites sur les ondes.
Alors il y a des gens qui se lâchent : exemple, qui vient de "haut", avec un "casse-toi, pov con" d'un certain Sarkosy...

Les propos ne sont pas excusables, mais pour les comprendre, il faudrait vous offrir et à d'autres des vacances dans certaines banlieues, dans une jolie cité avec l'obligation de prendre le RER 2 fois par jour, et celle de sortir vous promener le soir au milieu des immeubles (quoique, en plein jour, ce n'est parfois pas mieux).
Frissons garantis !!!

Autrement, essayez aussi de comparer les taux de suicides dans la police et la gendarmerie : édifiant !

7.Posté par proctas le 11/02/2017 02:47

Bon là, il faut pas déconner les mecs: si la police des peaux lisses dit que le mec s'est fait sodomiser par accident, c'est que ça doit être vrai quand même !!! Eh oui, ça peut arriver:
je me souviens, il y a 14 ans de cela, dans une soirée, j'était saoûl comme un cochon, j'ai vu la "pire" meuf passer devant moi, je l'ai suivie tellement elle était bonne, elle allait aux chiottes, en ouvrant la porte, alors que j'allais lui passer la main au cul (1), elle et moi, on glisse simultanément sur du vomi, on se cogne (elle et moi) nos têtes contre les pissotières, on ne se souvient plus de rien ! Bref, neuf mois plus tard, elle accouche d'un garçon, et c'est là, qu'elle porte plainte contre moi pour viol ! Eh oui, histoire véridique ! J'ai pu prouver que c'était un accident, grâce à un témoin qui a pu décrire toute la scène, et j'ai été relaxé ! Le problème, c'est que 7 ans plus tard, un accident du même type nous ai arrivé, une petite fille en est née ! Le problème, c'est qu'elle et moi, on est vachement moins relax maintenant avec deux enfants...
Bref, j'espère que Théo n'est pas enceint du flic, c'est tout !

8.Posté par Fclp le 11/02/2017 04:00 (depuis mobile)

Merci Lisa!!!
Quand on donne du pouvoir à des hommes ou femmes qui ne le mérite pas voilà ce qui ce passe les policiers ce croit les maîtres du monde c''''est simple à comprendre pour ce qui on du pouvoir ou un cerveaux .c''''est un Viol c tout! MErDe!

9.Posté par Crikotte le 11/02/2017 08:46

à Lisa si vous voulez partez vous installer dans ces banlieues ensuite on en reparlera surtout je vous conseille de rester le plus longtemps possible, de discuter avec eux et si vous voulez les aider.....!

10.Posté par Le Jacobin le 11/02/2017 10:05

Une matraque dans le cul d'un (...) qu n'a jamais eu histoire avec la justice, ni les forces de l'ordre, de surcroît éducateur de profession, propre sur lui, est Messieurs Dames en France: UN GESTE INVOLONTAIRE.

Ce policier en cherchant le cul du mec avait probablement d'autre intention pour lui -même, à chacun sa vie, (sans jugement) mais pas dans l'exercice de sont métier avec l'uniforme de la République, il aurait pu attendre la fin de son service pour aller se défouler au Bois de Boulogne. Je suggère qu'il soit muté comme gardien de la paix au bois de Boulogne là il pourra se défouler à demeure.

APARTHEID SILENCIEUSE... ENQUÊTE EN DEÇÀ.... LIBERTÉ CONFISQUE LA RIPOUOUOUOUBLIQUE ENSEVELIE.... LA FRANCE DONNEUR DE LEÇON.

La police des polices c'est exactement comme l'ordre des Médecins, on se couvre entre copains.

11.Posté par A mon avis le 11/02/2017 14:42

@ 6 L'Ardéchoise : "... les zones d'implantation, de compétence et d'intervention de la Police ou de la Gendarmerie ne sont pas du tout les mêmes"

Si les zones d'intervention ne sont pas les mêmes, les compétences et les missions se ressemblent beaucoup.
Ce qui diffère par contre, ce sont les méthodes d'intervention des uns et des autres, notamment pour les contrôles d'identité.

Les seules zones d'implantation ne suffisent pas à expliquer pourquoi les policiers sont souvent accusés de propos racistes et d'interventions plus musclées qu'elle ne devraient, alors que c'est très rarement le cas pour les gendarmes !

12.Posté par Encore plus profond le 12/02/2017 13:37

Si on pousse l'enquête plus profondément que la matraque, je suis sûr qu'on se rendra compte que le petit Théo s'était fait corriger par ses copains racailles à cause d'un règlement de compte dans ses affaires de drogue. Et ensuite, il accuse les policiers pour se faire pardonner par ses boss.

L'insertion de corps étrangers par voie anale est un raffinement pratiqué dans les banlieues pour punir les balances.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes