MENU ZINFOS
Social

Aujourd’hui jour de grève, La Réunion au ralenti


Un seul mot d’ordre : tous ensemble contre la politique du gouvernement.
Les revendications n’ont pas changé depuis la dernière mobilisation de l’intersyndicale : pouvoir d’achat, hausse des minima sociaux, retrait total et définitif de la reforme des lycées, stopper la suppression de postes dans la fonction publique…

Par Jismy Ramoudou - Publié le Jeudi 29 Janvier 2009 à 07:15 | Lu 2031 fois

Aujourd’hui jour de grève, La Réunion au ralenti
Et la sauvegarde du droit de grève que l’UMP veut maîtriser en “sanctionnant les syndicats qui abusent du droit de grève”. Cette motivation supplémentaire n’était pas nécessaire car, que ce soit en métropole ou à La Réunion, la grève sera suivie.
La mobilisation s’annonce forte surtout dans la fonction publique, en premier lieu dans l’Education nationale. Profs et lycéens poursuivent leur mouvement “contre la réforme des lycées”, commencé l’année dernière.
“Nous avons eu un premier succès avec le retrait du projet. Aujourd’hui, nous demandons l’abandon total et définitif de ce programme”, indique Christian Picard, secrétaire général du FSU.
La fin de la suppression des postes dans la fonction publique fait partie des premières revendications de l’intersyndicale à La Réunion, et des syndicats nationaux en métropole.
La hausse des salaires, le pouvoir d’achat, les retraites, les minima sociaux, le droit de grève… C’est le lien entre le public et le privé ce matin dans les rues de Saint-Denis. Le BTP, le commerce, les contrats aidés et les associations contre la vie chère et la précarité, formeront le gros de la troupe du secteur privé.
“Aujourd’hui, quand il y a une grève en France, ça ne se voit plus”, avait dit sous forme de boutade, Nicolas Sarkozy, président de la République. Aujourd’hui, ça devrait se voir…
A Saint-Denis, le cortège quittera le jardin de l’Etat vers 10h30 pour rejoindre la préfecture.




1.Posté par anonyme le 29/01/2009 12:18

A la RATP et la SNCF, entendu sur LCI, le mouvement de grêve est à peine perceptible.

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 29/01/2009 13:33

à priori on a pas les mêmes info, courageux anonyme...n'oublions pas que LCI est filiale de TF1..cela explique peut être cela...

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 29/01/2009 13:45

http://www.lemonde.fr/societe/actu-minute/2009/01/29/le-trafic-sncf-un-peu-meilleur-que-prevu_1147838_3224.html#ens_id=1146259

copie le lien anonyme, et va lire ...

4.Posté par looping974 le 29/01/2009 13:48

d'habitude le facteur passe vers 11h et distribue du courrier à 75% des maisons ....aujourd'hui il est passé à 9H30 et a servi une maison ......il n'est sans doute pas en grève et sera payé !!!

5.Posté par jud le 29/01/2009 14:13

en même temps LCI ! je me méfie, tv pro gouvernementale

6.Posté par denis le 29/01/2009 20:23

Les anglais et les allemands ne font pas souvent greve et sont au meme "niveau", alors je pose une question : à quoi servent les greves???

7.Posté par sly le 04/03/2009 19:15

voilà enfin quelqu'un qui se pose LA question sur le POURQUOI d'une grève !!! on ne fait pas grève par plaisir ... on perd de l'argent : 1/30ème du salaire par jour de grève ... Quel autre moyen avons nous de faire entendre nos réticences à détruire le pays ?? crier OUHHH c'est pas bien !!!! ?????
Je ne sais pas si vous le remarquez, mais depuis quelques temps, on n'est ABSOLUMENT plus solidaire les uns des autres, on veut réduire les "avantages" des autres et non pas les avoir aussi...
ces avantages, comme ils disent ( pour ne pas dire : des privilèges ...) nos grands-parents se sont battus pour les obtenir : ça s'appelle des ACQUIS SOCIAUX !!!
Et nous les laissons doucement mais surement disparaitre un à un ... à commencer par le DROIT DE GRÈVE !

8.Posté par Fabienne couapel sauret le 04/03/2009 23:43

Les grèves permettent à la minorité contestataire de se faire entendre et de tenter d'empêcher la majorité de travailler.
J'ai rencontré beaucoup d'enseignants qui ont décidé de ne pas faire grève. Cà rassure !

9.Posté par Pierre Dupuy Junior le 05/03/2009 08:24

7. Dans la liste des moyens: grève de la faim. Manifestation sans blocages. Sitting. Action symbolique type "montagne de chaussures" ou autres. Pétitions. Je continue?

Ben... Ca me paraît normal. Imaginons , je sais pas, ça existe peut être hein (après tout, y a pas que les patrons qui bénéficient d'avantages indus, si? ) , qu'une portion de la population ait un avantage auquel elle ne devrait pas avoir droit. Un truc totalement débile, qui fout en l'air une partie de l'économie, et que si on l'étend, ça augmentera les problèmes économiques. La logique voudrait que l'on demande la suppression de cet avantage, et non son extension. Le problème c'est qu'il est plus facile en politique (pour peu qu'on se foute un peu de l'état des comptes publics) de donner ou d'étendre un avantage que d'en reprendre un. Par pure lacheté, nos gouvernements dilapident donc les fonds publics en donnant des aides qui ne servent à rien voir qui sont du vol plutôt que de remettre à plat le système. L'exemple type de ce genre de cas est ce qu'on appelle je crois la prime à la chauffe des conducteurs de la SNCF (je précise qu'un conducteur de train n'est pas exactement membre de la classe ouvrière, même s'il y a évidemment plus riche que lui) : cette prime servait à payer les conducteurs un peu avant et un peu après le départ et l'arrivée des trains, pour payer le temps pendant lequel ils devaient être là pour faire chauffer et préparer les machines. Sauf que, progrès techniques aidant, les machines n'ont plus besoin d'être chauffées, du moins plus pendant aussi longtemps (je n'ai qu'un assez vague souvenir d'un ancien article de l'express à ce sujet) mais que la prime, elle, est toujours là parce qu'à chaque fois qu'on a voulu la mettre en cause , il y a eu une grève.

Donc , si, je suis solidaire. Mais faut juste pas me prendre pour un con...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes