MENU ZINFOS
Politique

Audio - "Réconcilier le citoyen et le politique": Vanessa Payet-Pignolet et Laurent Grosset candidats dans le canton 12


Pourtant très courtisée par différents mouvements politiques suite à son très bon résultat obtenu lors des dernières municipales dans le chef-lieu, Vanessa Payet-Pignolet a pourtant fait le choix d'y aller sans grande machine politique pour les prochaines départementales. Originaire du quartier de La Bretagne, elle se lance dans le canton 12 (La Bretagne, Moufia, Bois de Nèfles, Domenjod), aux cotés de Laurent Grosset. Le binôme aura pour suppléants Anne-Lise Padavatan et Jean-Raymond Ferrère. "Il faut remettre l'humain au centre de tout, mais pas seulement le dire", clame l'ex-membre de Croire et Oser, parti qu'elle a quitté le mois dernier.

Par SI - Publié le Jeudi 29 Avril 2021 à 13:57 | Lu 1612 fois

Le départ de Croire et Oser

Vanessa Payet-Pignolet: "J'ai quitté le parti que j'aime encore profondément. C'est un parti que j'ai connu très tôt et que j'aime beaucoup car il est composé de gens qui n'ont rien à gagner si ce n'est que de mettre leur coeur et leur énergie pour batailler pour un projet et pour le pays. J'ai juste eu des divergences avec son secrétaire général. Je ne trouvais plus ma place et je n'avais pas forcément d'espace possible pour dire les choses. J'ai donc fait le choix de quitter le parti et de le laisser intact et laisser Alexandre poursuivre son aventure avec le parti qu'il a créé aujourd'hui".

"Réconcilier le citoyen et le politique"

Tous deux originaires des quartiers du canton (La Bretagne / Bellevue pour Vanessa Payet-Pignolet et Bois de Nèfles pour Laurent Grosset), le duo compte sur sa connaissance du secteur pour aller au devant des électeurs à travers un discours "franc et sincère". "Il faut cesser de mentir aux électeurs et de proposer un catalogue de belles promesses dans l'unique et seul but de gagner des voix", clame le binôme, qui milite pour l'application de la règle stricte "un homme, un mandat", car disent-ils, "un élu doit vivre et pratiquer la même réalité et cesser d'abuser de tous les privilèges qui le déconnectent des problématiques de ceux dont il porte la parole et les intérêts".

"Placer l'humain au centre des sujets"

Le duo a défini un programme où le travail avec la population et la qualité de son accompagnement "sont au centre" de leurs préoccupations. "Il est temps de considérer l’humain et de le placer au centre des sujets. Le Conseil Départemental devrait remplacer la gestion administrative de "dossiers" par "un accompagnement de l’humain". "Cela passe par la nécessité d’écouter, d’entendre et de construire avec la population", maintiennent les candidats de la liste "Et si on changeait ?"

Un programme construit autour de trois grands axes: la lutte contre la spéculation foncière, afin de permettre aux habitants des quartiers de devenir propriétaires de leur logement, mais aussi la lutte contre l'urbanisation massive en repensant le modèle des logements proposés. Vanessa Payet-Pignolet et Laurent Grosset plaide pour un retour à des habitations "en phase avec les traditions locales comme la maison avec petit jardin) et son esprit créole autour de la famille et de la convivialité".

Deuxième axe, la mobilité avec l'accompagnement de ceux qui souhaitent se former en métropole. "Par le biais du CNARM, il ne s'agit plus seulement de payer un voyage et une formation, mais de conventionner avec les associations réunionnaises, très solidaires et présentes en métropole, pour accompagner humainement le jeune qui décide de partir se former", expliquent-ils, rappelant que l'isolement est l'une des causes "du mal-être et de l'échec du projet'. Ils ajoutent: "Nos jeunes formés, qui sont capables de s’installer et de construire la société réunionnaise, doivent pouvoir être accompagnés pour qu’ils ne soient plus forcés de rester en France métropolitaine !"

Enfin, dernier point, considérer "entièrement" les problématiques des personnes dites fragiles et notamment les seniors en s'assurant que ces derniers "soient traités dignement" en intégrant leur besoin de relations humaines et d'échange dans leur prise en charge quotidienne". "Il ne s’agit pas seulement de proposer des places supplémentaires en EHPAD, mais de penser à des prestations qui ressemblent au mode de vie de nos gramounes. Il faut envisager un mélange générationnel dans les structures permanentes ou d’accueil de jour pour favoriser le partage et la transmission".

Pour les personnes en situation de handicap, Vanessa Payet-Pignolet et Laurent Grosset regrettent que les dossiers traités par la collectivité départementale soient faits "mécaniquement sans la prise en compte de l'humain". "Cette gestion encore administrative doit cesser, et ce public et leur famille, doivent être accompagnés, aux côtés de ceux qui travaillent et se consacrent chaque jour à améliorer le quotidien de ces personnes en situation de handicap", concluent-ils.

 





1.Posté par Damnation memoriae le 29/04/2021 16:31

C'est qui ces inconnus encore qui se présentent?

2.Posté par CAJAOP le 29/04/2021 16:59

Ça va nous changer des zozos qui tournent d'élection en élection depuis 20 ans ! Ouf , un courant d'air frais !

3.Posté par Ouais... le 29/04/2021 18:28

Réconcilier les citoyens et la politique, replacer l humains au centre... Vaste programme, pour ce qui est de la réconciliation:faudrait déjà que le pays retrouve sa souveraineté. Comment faire disparaître la notion d efficience, de rentabilité au profit de l humains ?
Ce n est pas un foutant, cette société me fait envie, mais le chemin vers l action, nécessite un plan. Le penser, annoncer l intention et enfin agir. Ou en est croire et oser ?

4.Posté par Z" endettes" le 29/04/2021 20:00

Espérons que ça ne sera pas comme l'équipe de BREUGTS et ANNETTE ! Pour eux le capital et les intérêts d'abord.

L'humain est vraiment capital ! au centre des préoccupations!

Bonne chance à vous! Restez comme vous êtes Mme PAYET-PIGNOLET.

5.Posté par james le 29/04/2021 22:21

heureusement que le ridicule ne tue pas

6.Posté par François de la Bretagne le 29/04/2021 22:24

g voté pour cette dame en 2020 mais je m'aperçois que ce n'est qu'une opportuniste qui coure derrière un poste politique.vraiment déçu.
on ne votera plus pour cette dame.

7.Posté par mastar le 29/04/2021 22:30

si ce binôme arrive devant le binôme d'ericka je change mon nom.
ne gaspiller pas votre temps énergie et argent.

8.Posté par Rocky le 30/04/2021 08:58

Lorsque ce des jeunes qui osent avec courage vous critiquez, quand ce sont des dinosaures vous n'êtes pas satisfaits. En fait vous souhaitez qui,ou quoi? Soyez audacieux présentez vous et critiquez vous, vous même. Bande couillon si zote i croit lé facile...

9.Posté par Suzanne C le 03/05/2021 15:41

Le ridicule ne tue toujours pas en 2021... C'est bien dommage pour cette candidate d'être tombée dans le système qu'elle dénonçait il n'y a pas si longtemps... parler de renouveau et s'allier à n'importe pour continuer à exister sur le scène médiatique... Décevant...

10.Posté par Jacqueline440 le 07/05/2021 20:02

On devrait voter une loi = celui qui critique a l’obligation de faire une meilleure proposition

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes