Santé

Au ministère de la santé, le Collectif des députés manifeste son soutien au CHU

Samedi 20 Janvier 2018 - 10:54

Au nom du Collectif des députés de La Réunion, Ericka Bareigts, Nathalie Bassire, Huguette Bello et Jean-Hugues Ratenon se sont rendus ce vendredi après-midi au ministère de la santé où ils ont été reçus par les conseillers du Cabinet de la ministre.
 
"Cette rencontre s’est tenue dans la perspective de la session du COPERMO du 31 janvier prochain au cours de laquelle sera examiné le dossier du CHU de La Réunion sur l’extension et la réhabilitation du bâtiment central de l’hôpital de Saint-Pierre qui n’a pas bénéficié de travaux de rénovation depuis 1970", indique le collectif dans un communiqué.
 
Alors que le CHU sollicite une subvention d’investissement de 50 millions d’euros pour un investissement total de 110 millions, les députés ont manifesté au cours de cette rencontre leur soutien à cette demande d’aide et plus largement au CHU de La Réunion.
 
"Les députés ont exposé les multiples raisons pour lesquelles ce projet d’investissement était indispensable pour consolider la politique de santé publique à La Réunion : dynamique démographique, vieillissement de la population, prévalence des maladies chroniques (dont le diabète), contexte social marqué par la pauvreté", précisent les élus. 
 
Ils ont pu également démontrer "que le dossier de Saint-Pierre méritait d’autant plus une attention favorable que le CHU de La Réunion avait jusqu’à présent financé ses travaux d’investissement par le recours à l’emprunt et sur ses fonds propres".
 
En réponse aux interventions des députés, le Directeur de Cabinet adjoint, M. Yann Bubien, a d’abord tenu à manifester la confiance du gouvernement à l’égard du plus jeune CHU de France et de ses personnels, rapporte le communiqué, précisant que ce dernier a rappelé que cette confiance s’est déjà manifestée, en août dernier, par le plan de soutien de 56,5 millions entre 2017 et 2021.
 
"S’agissant de la prochaine session du COPERMO sur laquelle il ne s’est évidemment pas prononcé, il s’est montré rassurant en raison même de la "qualité" et de la "solidité" du dossier présenté par le CHU", précisent les députés, à qui il aurait déclaré que le CHU de La Réunion doit redevenir "cette pépite qui rayonne non seulement dans l’océan Indien mais aussi au milieu des 32 CHU français".

Celui-ci aurait conclu en affirmant que le gouvernement annoncera, au cours de cette année, des mesures d’accompagnement pour les CHU d’Outre-mer avec d’une part des mesures communes aux établissements ultra-marins et d’autre part des mesures spécifiques à chacun de ces CHU. 
N.P
Lu 2063 fois



1.Posté par Personnel hospitalier le 20/01/2018 10:48 (depuis mobile)

Nous suivrons de près , madame Bassire encore merci de soutenir l’hôpital de Cilaos menacé de fermeture .

2.Posté par babar run le 20/01/2018 17:59

BEN OUI....LA TRIPE I SOUTIENT LA PANSE.......C'EST LEUR POMPE A PLACEMENT DE REJETON DE NERVIS........

3.Posté par klod le 20/01/2018 22:58

bien que la bassire ek les autres "députés de la run " fassent front ENSEMBLE



la run 974 "tous ensemble" ...................... pour une rare fois .................. lord mercy ......... un réve ????????????????????

4.Posté par Gindrey claude le 26/01/2018 21:08

Message à Madame Anne Beinier conseillère de Madame Agnès Buzin, Ministre de la Santé


Bonjour

À l’heure où notre CHU de la Réunion , tête de réseau des dix CHU francophones des îles de la zone sud de l’océan indien , est accusé d’un déficit de 50 millions , je vous prie de prendre connaissance de cette proposition :

Une taxe progressive sur le sucre peut avoir pour conséquence de réduire cette surconsommation effarante de glucose : on consomme individuellement 35 kg de sucre par an, soit 7 fois plus que nos grands parents et que le voudraient nos besoins physiologiques.

Cela réduira le nombre de nos patients fragiles à terme :moins de diabètes , d'amputations ,pathologies à taux triple sur notre île , onéreuses à traiter.

Le remplacement progressif d'une partie des champs de canne à sucre à l’île de la réunion 🇷🇪 par des cultures contrôlées de cannabis pour produire du THC au bénéfice de l’Etat permettra donc d’augmenter notre PIB insulaire pour un marché européen et planétaire évalué à plusieurs milliards d’euros: actuellement, nous finançons la Californie , les Pays bas , le Maroc et j’en passe, par paresse intellectuelle .

Merci de proposer ces deux mesures législatives à Madame Buzin afin de préserver l'avenir

Bien à vous

Claude Gindrey
Auditeur IHEDN anesthésiste réanimateur CHU de La Reunion

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >