MENU ZINFOS
Société

Au courant de l'occupation sans autorisation du domaine public, la mairie de Saint-Denis tolère


Les riverains ont beau protester, rien ne change. Des vendeurs continuent d'occuper le domaine public sans autorisation malgré la pleine connaissance du problème par l'élue du secteur.

Par Ludovic Grondin - Publié le Jeudi 17 Décembre 2020 à 14:53 | Lu 5126 fois

Pas simple de vivre à proximité de vendeurs de grillades. Surtout quand les nuisances sont récurrentes. Des habitants de la rue Maréchal Leclerc en font l'expérience depuis quelques mois. 

Afin de faire valoir leur droit à ne plus subir les nuisances que représente l'émanation de fumée, ils ont adressé des mails à des élus et à des responsables administratifs. Ces échanges leur ont permis d'apprendre que certains vendeurs occupaient les lieux sans autorisation. Une information confirmée par une élue mais sans que les choses ne changent pour autant.

Ce conflit de voisinage pose la question beaucoup plus large de la tolérance accordée à des vendeurs sans autorisation d'occupation temporaire aux abords d'une moyenne surface rue maréchal Leclerc. 

Nous sommes à la mi-octobre lorsque les riverains alertent la mairie. "Ils ont un stand de produits divers en journée. Les soirs de week end, ils se transforment en vente de produits alimentaires cuits au charbon de bois. Les fumées nuisent à la tranquillité du voisinage", explique ainsi un riverain porte-parole.

Les échanges avec les élus sont alors cordiaux. Un adjoint, nouvellement élu en juin dernier, préfère botter en touche parce qu’il vient d’arriver. Il informe les habitants qu'en tout cas, depuis son élection, il n'a pas accordé d'autorisation d'installation sur le domaine public mais promet de se renseigner auprès de collègues du conseil municipal. Chose faite dans la foulée puisque c’est une conseillère du secteur qui prend le relais. 

L'élue du centre ville confirme l'absence d'autorisation

Là aussi, l’élue écoute les doléances des riverains et revient quelques jours plus tard avec une réponse en forme d’aveu. Cette dernière leur explique qu'en effet, les vendeurs dont il est question ne disposent pas d'autorisation.

"J’avais effectivement constaté la présence de ce stand depuis plusieurs semaines les samedis et dimanches soirs", confirme cette élue.

Une réponse qui conforte les riverains sur le moment. Ils pensent dès lors que la situation va vite s'améliorer. Ils déchantent, week end après week end, les vendeurs sont toujours là. Un riverain y ajoute une autre problématique : l'emprise des emplacements qui privent les personnes à mobilité réduite d'un passage sur le trottoir devant la moyenne surface de la rue maréchal Leclerc. L'élue du centre ville apporte une nouvelle précision, confirmant l'absence d'autorisation du point de vente : "Je confirme, et présence de plusieurs forains rue piétonne sans autorisation". 

Nous sommes alors début novembre et ce constat fait croire pendant quelques jours à ces résidents que la situation va enfin s'arranger. Il n’en sera rien jusqu’à aujourd’hui. 

"Malgré les signalements faits à votre attention, nous tenions à vous informer que la situation n'a nullement évolué. Ce week-end encore, les grillades sur la voie publique se sont poursuivies", font savoir les riverains. 

Sollicitée, la mairie nous répond... qu’elle ne souhaite pas nous répondre. Faut-il y voir une forme de tolérance accordée à certains vendeurs ambulants ? Les riverains qui attendaient des explications devront se remettre à croire au Père Noël.




1.Posté par ZembroKaf le 17/12/2020 15:18

Pour info :
https://images.app.goo.gl/4Jx1yLJS3U7Aj9r6A
https://images.app.goo.gl/7wTeGPftTVeYamCw7

Les "vendeurs" devant l'ex "prisunic" a toujours existé !!!
Les habitants "historiques" du quartier ne sont jamais plaints... ce qui fait "un peu le charme" dû moins ce qui reste... les plaignants ce sont peut être les nouveaux arrivants !!!

2.Posté par TICOQ le 17/12/2020 15:27

Mme Bareight, élue avec 59% des voix et 54% d'abstention....non tous les dyonisiens ne pensent pas comme vous !!!!! Occupez vous aussi des gens qui n'ont pas voté pour vous svp.

3.Posté par eh oui! le 17/12/2020 15:31

Les élus du secteur touchent des royalties en merguez?

4.Posté par Fidol Castre le 17/12/2020 15:40

I love the smell of napalm in the morning.

5.Posté par Yaboss le 17/12/2020 15:49

Au courant de plein d'affaire a la région, zinfos tolére ! L'article est bien écrit mais sachant de quel côté vous êtes cela perd un peu de valeur. Penchez vous également sur les autres cas sur l'île et non pas tjrs taper sur les mêmes

6.Posté par Abdu.bad le 17/12/2020 15:57

Ne vous inquitez pas, je vais être nommé au poste de délégué à l'économie, dans cette ville Citoyenne où la proximité est hyper tendancieuse...
Je vais m'autoriser à nettoyer cette portion de la rue M. Leclerc....et redynamiser les poulets grillés... Attention.. Ca va chauffer et pas que les week-end mes amours...

7.Posté par justedubonsens le 17/12/2020 16:11

Allez y à la lance à incendie ou groupez vous et prenez des seaux d'eau !

8.Posté par mwin la pa di le 17/12/2020 16:20

Quand je pense que cette municipalité prétend être porteur du changement et d'un projet de société? Du bla bla bla.... Après ils vont s'étonner que les gens jettent les déchets n'importe où ! Tout est toléré...

9.Posté par zanatany le 17/12/2020 17:15

Allez demander à ceux qui s'installent lors d'un salon ou une fête foraine dans un quartier ce qu'ils paient ?
Allez demander aux trois ou quatre marchands qui s'étendent tous les ans sur le bd sud ce qu'ils paient comme redevance tout en faisant du tord au magasins qui paient des taxes et redevances dans le même secteur que ces marchands sous tentes…
Sans parler des vendeurs de letchis qui se mettent devant les magasins.


10.Posté par Rue la gare le 17/12/2020 17:40

A ste Suzanne c est pareil
Comment peut on vendre des fruits sous un arrêt bus
Le pire d après cette personne l autorisation vient de la mairie
A la marine une personne à construit
Un bâtiment sur une ancienne ligne
De chemin fer personne ne bouge personne ne voit du côté de la mairie

11.Posté par Carla le 17/12/2020 18:04

La mairie de saint-denis au courant qu'il y a des constructions illégales, tolère ou du moins laisser faire, la mairie au courant qu'il y a des débits de boissons sans autorisation tolère ou du moins laisse faire, la mairie au courant qu'il y a des caméras de surveillance privées qui filment la voie publique tolère ou du moins laisse faire, la mairie au courant qu'il y a des dépôts sauvages tolère ou du moins laisse faire, la mairie au courant qu'il y a des brulages de déchets à l' air libre tolère ou du moins laisse faire. A t-on déja vu la maire de Saint-Denis faire appliquer la loi ??? La réponse tout le monde la connait et tout le monde la tolère. Ceux qui ont voté pour l'équipe en place tolère que la mairie tolère. Tous y trouvent leur compte.

12.Posté par saint yorre le 17/12/2020 19:02

Occupation gratuite du domaine public est une infraction délictuelle pour le maire ou l élue : M.Le Procureur de la République il faut agir c est une concussion ...........les abus doivent cesser.

13.Posté par ah la la le 17/12/2020 20:41

Encore du social. On ferme les yeux on tolère au détriment des voisins qui respirent de la fumée. De toute façon. Les élus qui tolèrent les choses illégales sont aussi ceux qui font des choses illégales.

14.Posté par GIRONDIN le 17/12/2020 20:43

1.Posté par ZembroKaf
Super les photos 👍🏿

15.Posté par Z"endett'''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''' le 17/12/2020 21:20

ce n'est pas du social. C'est du clientélisme depuis l'époque de Zilbert ANNETTE.
La belle-fille continue.

Y aurait-il des militants de BAREIGTHS à la grillade???

Et ca parle de transition écologique!

16.Posté par NANOU le 17/12/2020 21:46

2 jeunes qui veulent travailler et s'en sortir ... zinfos974 ne fait qu'attiser la division comme d'habitude ...

17.Posté par Pmat le 17/12/2020 23:33

De plus a St-Denis les gens se garent sur les trottoirs, les passages piétons en toute impudicité !!

18.Posté par Guétali le 18/12/2020 01:53

Sollicitée, la mairie nous répond... qu’elle ne souhaite pas nous répondre.
??????????????????
Lettre au Préfet qui fera un rappel à la mairesse de ses devoirs.

Il suffit qu'elle envoie la police municipale.

Et si elle bouge pas les zabitants du coin vont à la mairie griller des merguez dans le hall.

19.Posté par hannus le 18/12/2020 06:18

c'est la fumée qui gène .....ou le fait que ce soit des brochettes de porc ?????

20.Posté par Sindini sale et corrompue le 18/12/2020 08:32

Même chose à bien des endroits Sindni,
ville de non-droits et des passe-droits.
Voir aussi les containers à grillades posés sur la piste cyclable, Boulevard Sud au niveau avenue Georges Brassens.
Dangereux en plus.
La mairie ne fait rien...bizarre, non !?
Pourquoi ???
Riverains et citoyens excédés

21.Posté par Dimitri Payet le 18/12/2020 05:33

Même problème à duparc Ste Marie occupation du domaine public pour la vente de grillades nuisances olfactives stationnement sauvage groupement de Jeunes alcoolisés bouteilles de bière laissées sur place incivilités et j en passe la mairie ne fait rien

22.Posté par abdoul Valy le 18/12/2020 09:34

En tout cas les grillades et autres produits sont exellents.

23.Posté par Karim* le 18/12/2020 10:23

Un article de dénonciation calomnieuse ?? Car tout est bien en règle au regret de vos bassesses....

24.Posté par Pelican le 18/12/2020 10:31

Tout un scandale pour ceux qui veullent trouver un moyen de gagner sa vie. PIERROT DUPUIS DEVRAIT S'INTÉRESSER DU PROBLÈME DE LA PROSTITUTION QUI NUISENT LES HABITANTS ET RIVERAINS !!!

25.Posté par Reyonais le 18/12/2020 10:48

Pas grand chose à attendre de cette municipalité, à part des promesses qu'elle ne tiendra jamais.

26.Posté par Voir plus loin le 18/12/2020 12:23

Posté 16 Nanou:
inutile de défendre des jeunes car la loi est pour tout le monde. Ils n'ont qu'à trouver une autre place adéquate, ou acheter des pioches et des sabres pour coupe canes.

27.Posté par maikouai le 18/12/2020 12:30

Sans renier la réelle gêne olfactive et autre que cela peut occasionner surtout installée dans la durée pour le voisinage. Le problème des "resquilleurs" de plus en plus nombreux, ne reposerait il pas sur le fait que "Travailler" est un droit constitutionnel et qu'avec les automatismes outranciers dont nous sommes amenés majoritairement à utiliser par complicité, laxisme , sans réfléchir à la portée de l’acte (émettre un chèque fait travailler combien de personnes par rapport à l’utilisation d’une CB?), le travail salarié classique disparait comme peau de chagrin..., à savoir pour déjà obtenir un RDV quelconque, même en se rendant sur place, il vous sera possible d'obtenir ce sésame qu'en passant par un robot contracté par vos soins… ?.
L'égoïsme actuel, (ne visant qu’à servir son propre confort en dépit du reste, contrairement à la solidarité collective d'antan qui a arraché tous les acquis sociaux actuels), finira par emprisonner l’individu dans un assistanat qui porte déjà son nom : « Emplois aidés » pour des « encore » chanceux. Combien de travailleurs hyper compétents et diplômés, sont sous employés par ce biais, et travaillent pour une misère… ? Corollaire de tout ça, pour éviter les futurs débordements de colère, la population sous prétexte sécuritaire, est de plus en plus, mise sous surveillance : cameras ; GPS ; C.B ; portable…, et nouvelle tendance, soumission collective d’envergure basée sur la peur du probable, de l’incertain… Anthropomorphisme, des élus et spécialistes, oblige désormais ?!
Donc les incivilités hélas, vont s’amplifier, car : « Ma liberté s’arrête où commence celle des autres » ; puis « une main lavant l’autre », n’ont plus cours hélas dans nos us et coutumes.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes